Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Avec Duke et W. Piston, le plus grand compositeur américain, 5 juillet 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joplin Scott-Treemonisha-Origi (CD)
L'Opéra Treemonisha est le grand œuvre du compositeur noir Scott Joplin, composé au début de ce siècle. En 1911 Joplin en a publié la partition de piano... Le spoectacle n'a jamais été monté de son vivant, il le fut seulement en 1975 !
Joplin est un compositeur dit de "ragtime", genre bien plus subtil que les réductions bastringues auxquelles on le condamne depuis le film l'Arnaque. Si ce genre a eu avec Joseph Lamb, Tom Turpin de grands inventeurs, Joplin a été le plus loin dans la subtilité mélofique et harmonique.
Arrangeur réputé son petit livre d'arrangements (dit "red book) et admiré des premiers jazzmen, Joplin a réussi avec cet opéra une œuvre admirable, bellement construite, truffée de mélofie ravissantes et d'intermèdes syncopés et énergiques.
La troupe, dirigée à la perfection par un des meilleurs connaisseurs de Joplin est de très bon niveau ; la prise de son est superbe. Une grande découverte !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Non, Scott Joplin n'a pas créé que la musique de "l'Arnaque", 15 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joplin Scott-Treemonisha-Origi (CD)
En commençant ce commentaire une chose me surprend bien agréablement, le fait que deux personnes ont déjà chroniqué sur cet opéra. En effet si Scott Joplin reste pour grand nombre d'entre nous le compositeur de "The Entertainer" qui fut la bande originale du film "L'Arnaque" et, il faut bien le dire, dont on nous a rebattu les oreilles dans les années 1973/1980 jusqu'à nos jours dans des spots publicitaires, c'est dire si ce ragtime a marqué quelques générations, ne fut pas que cela et bien loin de là !

Le musicien : Scott Joplin né à Texakarna, ville à cheval sur la frontière entre le Texas et l'Arkansas d'où son nom, approximativement en 1868 décédé le 1 avril 1917, certains biographes s'accordent pour dire qu'il serait né le 24 novembre 1868 d'autres en 1867, mais nous pouvons considérer que son age fut ordonné par jugement supplétif. (argument non arbitraire n'engageant que le commentateur mais ayant étudié ce genre de jugements)
pianiste, compositeur afro-américain vécut une vie brève mais ô combien prolixe sur le plan musical, bien que nous le retrouvons dans de nombreux livres et ouvrages divers consacrés au Jazz, Scott Joplin n'en est pas moins aujourd'hui considéré comme un musicien de forme classique.
Comme certains musicologues le prétendent, Joplin n'est pas un autodidacte et il reçu une éducation musicale sévère par un professeur allemand dont le nom semble perdu.Cette éducation lui fut prodiguée gratuitement, ce qui peut expliquer "l'auto-didactisme prétendu" Son père Giles travaille pour le chemin de fer de Texakarna sa mère Florence travaille comme femme de ménage dans une famille blanche; les deux parents de Scott connurent l'esclavage et pratiquèrent tous les deux chacun un instrument, son père le violon et sa mère le banjo. Ses frères et sœurs jouent de la guitare, de la trompette ou chantent dans des chorales.
Scott va être pianiste de saloon à Saint-Louis en 1885, il va créer des groupes vocaux et instrumentaux.
Il va s"asseoir" à Sedalia ( Missouri )en 1896 et en 1903, on joue "A Guest of Honor" opéra disparu et un ballet folklorique " The Ragtime Dance" puis en 1907 il vient à New-York pour publier la partition de piano de son SECOND OPÉRA "TREEMONISHA" il est aidé par Sam Petterson en passant son temps à l'orchestration de cette oeuvre qui deviendra à son premier terme un échec total. Cet échec lui fera perdre sa santé, il est interné en Hôpital en 1917 où il décède cette même année.

En 1973 Gunther Schuller redécouvre cette oeuvre et inaugure cet opéra, et ressuscite l'oeuvre d'un grand musicien Noir en lui rendant admirativement un hommage très tardif au Houston Grand Opéra.Tout cela restant d'un incroyable modernité qui perdurera longtemps.

Avec :
Treemonisha : CARMEN BALTHROP. : Contrealto

Monisha : BETTY ALLEN. : Soprano
Remus : CURTIS RAYAM. : Ténor
Ned : WILLARD WHITE. : Baryton
Zodzetrick : BEN HARNEY. :Ténor
Lucy : CORA JOHNSON. : Soprano
Andy : KENNETH HICKS. : Ténor
Luddud : DORCEAL DUCKENS.:Baryton
Cephus : DWIGHT RANSOM.: Ténor
Simon : RAYMOND BAZEMORE : Basse
Parson Alltalk : EDWARD PIERSON : Basse LA CHOREGRAPHIE EST DE LOUIS JOHNSON.

SYNOPSIS :
Acte 1
Septembre 1884,dans un plantation de l'Arkansas, non loin de Red River le magicien charlatan, Zodzetrick essaye de vendre à Monisha une patte de lapin miraculeuse, mais Ned, son mari l'empêche de l'acheter la trouvant trop chère; Treemonisha, arrive à son tour et casse le charlatan : il a fait trop de mal en exploitant la superstition des pauvres gens,Zodzetrick tente d'impressionner la jeune-fille mais Remus lui dit qu'il n'a aucune chance : Treemonisha a remporté bien d'autres batailles contre la superstition . Le magicien furieux part en jurant de se venger . Remus part aussi et un groupe d'ouvriers agricoles entre en scène. Avec eux, Treemonisha organise une fête champêtre et ils dansent une ronde conduite par Andy.Treemonisha propose de cueillir des branchages pour tailler des couronnes mais Monisha intervient : "il ne faut pas toucher à cet arbre qui est sacré car c'est là que Treemonisha a été trouvée à l'age de trois ans" La jeune fille et ses amis sont stupéfaits car ils croyaient tous que Treemonisha était la fille de Ned et de Monisha. Treemonisha après avoir tendrement remercié la femme qui lui a servi de mère se dirige vers la forêt avec son amie Lucy pour y cueillir les rameaux; Parson Alltalk arrive à ce moment et improvise un sermon et toutes répondent en choeur . Mais Lucy revient affolée : Zodzetrick et un de ces compères Luddud ont enlevé Treemonisha. Ned crie vengeance et les jeunes gens partent à la recherche de Treemonisha. Remu apprenant ce qui c'est passé promet de revenir avec la jeune fille et part en courant vers la forêt. FIN DU PREMIER ACTE.

ACTE 2
Dans la forêt, l'après-midi du même jour.
Zodzetrick et Luddud arrivent Treemonisha à leur repère, où Simon fait un discours à d'autres sorciers; Ils mettent la jeune-fille en accusation : si elle remporte sa bataille contre la superstition, comment feront-ils pour vivre ? Ils veulent la punir, malgré l'avis de Cephus mis en minorité. Treemonisha attend le verdict lorsqu'on voit apparaître huit ours qui se mettent à jouer. Les charlatans les chassent et prononcent la sentence : Treemonischa sera jetée dans un gros nid de guêpes; Ils S'apprêtent à le faire lorsqu'une figure monstrueuse se jette sur eux et les met en fuite, C'est Remu qui utilisant les propres armes des sorciers c'est déguisé en Diable avec les oripeaux d'un épouvantail.
Les jeunes gens s'embrassent et prennent le chemin du retour . Ils rencontrent des planteurs de coton qui chantent joyeusement. FIN DU SECOND ACTE.

ACTE 3
Le soir dans la cabane de Ned et Monisha.
Ils attendent des nouvelles avec anxiété, Ned essaye de rassurer sa femme. Soudain, Remu apparaît avec Treemonisha. Comme ils se réjouissent de voir leur fille saine et sauve, les amis de la jeune fille arrivent, ayant capturé Zodzetrick et son complice. Ils veulent leur administrer une bonne leçon mais Treemonisha demande qu'on leur fasse simplement un sermon et qu'on les laisse aller.
Après leur avoir serré la main, elle explique qu'il faut lutter contre la superstition dans les plantations et qu'un Chef doit s'en charger. On lui propose d'être ce Chef mais elle refuse : les femmes la suivraient mais les hommes se méfieraient. Devant les protestations de tous les hommes présents, Treemonisha finit par accepter et donne son premier ordre : QUE TOUT LE MONDE SE METTE A DANSER !
FIN DU TROISIÈME ET DERNIER ACTE.

Une très belle histoire souvent assimilée à "La Belle au Bois Dormant" avec une musique américaine puisque cette oeuvre est restée pendant plus de soixante ans seulement un nom. Nous savions qu'un des grands du ragtime, un des pères du jazz, Scott Joplin avait composé un opéra mais en fait ce fut deux qu'il composa !

La partition de cet opéra fut découverte par Vera BROSKY LAWRENCE en voulant publier toute l'intégrale de Scott Joplin.
Une très belle histoire pour dire à beaucoup qu'il est mieux de rendre le bien pour le mal !
Une musique gaie, pleine d'une vie trop souvent oubliée.
A écouter et à de s'en imprégner pour devenir meilleurs.
A noter également que depuis le dernier commentaire de "Guy" excellent,mais qui date de 2004, nous savons maintenant que Scott Joplin avait dirigé lui-même cet opéra en 1915 à Harlem sans décors ni costumes et que ce fut un échec (racisme ? ).Je donne un bon point VU à ce monsieur car son commentaire apporte autre chose que le mien par exemple le "Red Book" que j'ai omis de signaler, pourtant d'importance !
Merci à Monsieur Joplin car musique et paroles sont de lui; et à vous tous qui avez eu le courage de me lire, quoique je devrais dire NOUS !
Bonne écoute,bon plaisir.
Amicalement.
Christian et Marie son épouse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 la lumière contre les ténèbre, 11 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joplin Scott-Treemonisha-Origi (CD)
Très bel opéra mal connu
c'est une luttre entre l'obcurantisme et le connaissance ou l'instruction, sujet très d'actualité.
A conseiller à tous
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit