undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:24,76 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 novembre 2013
j'ai précieusement conservé ce CD depuis sa sortie, il y a une bonne quinzaine d'années, alors que je découvrais ce chef envoutant entendu dans le Vaisseau Fantôme au Deutsche Oper, qui m'avait fait très forte impression. Ici des ouvertures et des pages orchestrales parmi les plus éblouissantes de Pfitzner et Strauss, magnifiées par Thielemann alors chef du Deutsche Oper : un jeune prodige, des musiques transfigurées, un CD pour l'ile déserte où j'écouterais à jamais la scène d'amour de Feuersnot.... qui est un absolu chef d'oeuvre en soi. Courez!
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce disque a été publié il y a déjà de nombreuses années, mais reste d'une "nouveauté" absolue ! D'abord, en raison des pages orchestrales choisies, provenant d'opéras apparaissant comme de relatives raretés - au moins pour le public mélomane non allemand - au sein du répertoire lyrique germanique post-wagnérien, en dehors du "Capriccio" de Richard Strauss. Comment ne pas relever en effet l'extrême valeur et la beauté des préludes du "Palestrina" de Hans Pfitzner (créé à Munich en 1917), celles des extraits des deux opéras de jeunesse de Richard Strauss que sont "Guntram" et "Feuersnost" (créés respectivement à Weimar en 1894 et à Dresde en 1901 - tout remplis de l'ombre de Wagner), et des autres pièces ?!
Ensuite, il y a les interprétations que nous donne le chef allemand - qui a fait un si grand chemin depuis la réalisation de ce CD : Christian Thielemann, à la tête de l'Orchestre de l'Opéra Allemand de Berlin. Qu'est-ce qui en fait le prix ? Tout simplement la transparence des plans sonores, mise en valeur par une excellente prise de son, et le travail de cet immense artiste auprès de ses musiciens, autant pour les pages tendres (surtout les plages 1, 4 et 8, tirées de "Palestrina", "Das Herz" de Hans Pfitzner, et de "Feuersnot") qu'en ce qui concerne les envolées dramatiques plus ou moins fougueuses (plages 5 et 6, issues de "Das Käthchen von Heilbronn" de Hans Pfitzner, et de "Guntram"). Au total, on ne dira jamais assez à quel point Christian Thielemann a su rendre ici entièrement justice à ces pages...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2007
Pour les amateurs de musique germanique.Une tres belle prise de son avec un chef tres inspire. Achete le vous ne serai pas decu.
0Commentaire1 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus