undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Chopin: Nocturnes
Format: CDModifier
Prix:20,74 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 10 novembre 2013
Les Nocturnes de Chopin composés entre 1827 et 1846 doivent beaucoup à son inventeur, le pianiste virtuose et compositeur Irlandais John FIELD né à Dublin le 26 juillet 1782 et mort à Moscou le 23 janvier 1837, compositeur et pianiste virtuose qui eut le mérite de créer un style de piano original. Lors d'un concert en 1814 Vienne réserva un accueil triomphal à ses « Nocturnes » où il se montre l'inventeur du genre. Ces 18 pièces de caractère, tout en conservant une forme libre, adoptent certaines caractéristiques : une mélodie souvent très ornée, accompagnée d'arpèges, d'accords brisés ou d'un ostinato, un chromatisme troublant les repères tonaux, des modulations parfois audacieuses et une utilisation quasi-systématique de la pédale.

Plus que toute œuvre de Chopin, cette poétique de la fraîcheur et de l'innocence des Nocturnes, ce clair obscurs virginal dans ses points d'interrogations qui se balancent aux extrêmes, avec ses sautes d'humeurs en cette extraordinaire clarté et subtilité de timbres, ce toucher magique et exceptionnel que déploie ce super virtuose doublé d'un visionnaire qu'est Abbey SIMON.
Malgré les changements subits d'atmosphères dans un même nocturne, il est possible de les distinguer par ordre de caractères :
les nostalgiques, les épiques, les innocents, les lyriques, les tourmentés.
Avec un calme et un détachement olympien, Abbey Simon nous en livre une écoute inlassable et de splendeur émerveillée !
Ainsi, restituées ces effluves lunaires nous découvrent ces deux espaces insondées et insondables qu'est l'âme humaine dans sa contemplation béante du firmament par Abbey SIMON, ce pianiste hypnotique et poétique, resplendissant et phénoménal.

Chopin a donné au piano une âme particulière comme personne avant lui et après lui ; son interrogation sur l'Éternel.
La Musique est l'expression de la vie même jusqu'aux couches supérieurs de l'esprit avant le grand silence sidéral où scintillent les lumières stellaires dans l'infinie profondeur de l'espace.
La Musique de Chopin sur cet instrument magique, hybride qu'est le piano, issu du clavicorde un instrument de musique qui remonte au tympanon médiéval, prédécesseur du piano-forte qui lui-même engendra le piano moderne, véritable orchestre au large spectre sonore, de ses profondeurs abyssales mystérieuses à la matité sonore minérale de son médium et jusqu'aux scintillements aiguës de ses cristaux de neige, miroir du monde astral.

Ce sont sans aucun doute les plus beaux, les plus transparents et les plus poétique nocturnes que l'on puisse entendre. Enregistrées en 1982, Abbey SIMON avait 60 ans et il bénéficie d'une prise de son superlative sans aucune réverbération.
Comme MALCUSYNSKI et POGORELICH, Abbey SIMON n'utilise pratiquement jamais la pédale pour brouiller la perception de la complexité sonore, ce qui donne cette clarté lunaire particulière et unique.

Le bruitage électronique n'est pas de la musique, au sens ontologique du terme. Il n'y a musique que lorsque le corps vibratoire de l'être humain met en résonnance sa propre voix ou un instrument qui soit le prolongement de la propre vibration de son corps en correspondance avec la mathématique ondulatoire de l'Univers qui signifie « tournez vers l'un » !
Rien ne remplace la musique authentique, cette vibration sans mot qui est le saisissement du fondement mathématique de l'Univers et dont chaque Civilisation avait plus ou moins élaboré un système et pressentie une échelle vibratoire invisible correspondant à son degré de connaissances autant qu'à sa perception mystique.

Sans les instruments de mesure de la physique moderne et dans le creusé des grands mathématiciens de la Grèce Antique, le génie de Pythagore avait calculé l'échelle mathématique des degrés de la gamme diatonique sur la résonnance naturelle des corps sonores à partir d'une corde tendue... et dont les nombres sont ceux du Fondement même de la Création !
C'est grâce à la mathématique pythagoricienne que se sont développé la subtilité, la force et la puissance de la musique Occidentale que le monde entier nous envie, y succombant peu à peu au cours des siècles et presque complètement vers la fin du XXe siècle.
La vraie musique est celle qui élève l'âme et l'esprit vers le plus haut sentiment vibratoire qui est l'Amour, cette empathie, la faculté intuitive de percevoir ce que ressent autrui.
La vrai musique atteint le cœur de l'être et relie entre elles les âmes dans une commune union du beau, qui cache cette " splendeur du vrai" qui clos toute question et dissension dans cette contemplation lumineuse qui aboli toute dualité, l'unité retrouvé de l'Harmonie Universelle entre les êtres.

Ces nocturnes de Chopin sont certainement les musiques les plus extatiques qu'il ait composés et qui inspirent nos impressions de hauteurs inattendues.
À un prix aussi dérisoire ici, précipitez-vous sur ce trésor unique.

BIOGRAPHIE

Pianiste américain, Abbey Simon est né le 8 Janvier 1922 à New York. Il a commencé des leçons avec David Saperton dès l'âge de cinq ans. À l'âge de huit ans, Simon a été acceptée par Josef Hofmann en tant qu'étudiant boursier au Curtis Institute of Music de Philadelphie où il a été formé avec ses camarades de classe, Jorge Bolet et Sidney Foster .
Simon a également pris des leçons avec Leopold Godowsky et Harold Bauer . Peu de temps après l'obtention du diplôme, il fait ses débuts au Town Hall et Carnegie Hall à New York. Il a été le lauréat du Concours International de Piano Naumburg en 1940 et a fait l'objet de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière.
Abbey Simon a été salué comme un super virtuose et il est reconnu comme l'un des grands maîtres du piano. Richard Dyer, critique au Boston Globe a écrit, «Les récitals de Simon a offert plus d'un aperçu de l'âge d'or légendaire du piano ... Sa virtuosité est marquée non seulement par la vitesse, la puissance, légèreté et précision, mais aussi par l'interaction complexe des voix et des couleurs chatoyantes ».
Harold C. Shonberg du New York Time disait « Un super virtuose capable de jouer n'importe quel morceaux de la littérature du piano...un culte a été construit autour de lui ».

Ses enregistrements incluent les œuvres complètes pour piano de Rachmaninov, Ravel, Chopin, et la plupart des œuvres de Brahms et Schumann pour le label Vox Box. Il a fait des tournées en Europe, au Moyen-Orient et dans le Pacifique. Il s'est produit avec le New York Philharmonic , Orchestre symphonique de Boston , Chicago Symphony , le Royal Concertgebouw Orchestra , London Symphony Orchestra et l'Orchestre symphonique de Trenton. Simon a donné des masterclasses à la Royal Academy of Music à Londres, Conservatoire Royal de La Haye, et le Conservatoire de Genève . Il a siégé sur les facultés de l'Université d'Indiana, Manhattan School of Music , et la Juilliard School of Music à New York. Parmi ses élèves on peut citer les pianistes Frederic Chiu , Karen Shaw , John Kamitsuka , Erika Nickrenz , Richard Dowling , Roger Wright , Andrew Cooperstock , David Korevaar , Terence Yung, beaucoup de noms peu ou pas connus en Europe, et Martha Argerich .

Abbey Simon est membre du jury de longue date du Concours International de Piano Van Cliburn, le Concours international de piano de Genève, le Concours international de piano de Leeds , le Concours International de Piano de Sydney , et le Concours international de piano de l' Afrique du Sud .
Simon vit actuellement à Genève, en Suisse, et à Houston, au Texas, où il est actuellement professeur émérite Cullen de piano à l'école de musique de Moores .
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 mars 2015
Abbey Simon est tout simplement extraordinaire...D'une virtuose "modestie" qui laisse pantois...Se précipiter sur les concertos de Chopin dont on peut écouter une intégrale absolument sublime...il n'y a pas d'autres mots...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Abbey Simon plays Chopin
Abbey Simon plays Chopin de Frédéric Chopin (CD - 2003)