undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_Hercules Acheter Fire Jeux Vidéo Cliquez ici cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
4
3,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:67,87 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après avoir goûté au sirop de l'aventure solitaire au gré d'un side-project hard-rockant de première bourre, Tattooed Millionaire, d'avoir du coup lâché sa vierge de fer historique pour se lancer dans une carrière forcément plus ambitieuse.
Après une première étape originale mais suffisamment familière pour accrocher une partie des fans de son ancienne maison, l'excellent et toujours très recommandé Balls To Picasso, une seconde péri-grungesque incomprise qui mérite d'être réévaluée, Skunkworks (un vrai groupe auquel une maison tint à ajouter le rassurant patronyme de l'idole du heavy), si incomprise d'ailleurs qu'elle vida les salles et ne se vendit que marginalement, un échec avant tout commercial donc, le circonspect Bruce Dickinson décidait de revenir vers ce que les gens attendaient visiblement de lui : du Iron Maiden !
Bon, c'est un tout petit peu exagéré même si le cousinage est d'autant plus évident qu'il bénéficie des qualités guitaristiques et compositionnelles d'un autre ex-Iron Maiden en la personne d'Adrian Smith et, évidemment, de la performance vocale immédiatement familière d'un Bruce Dickinson revenu aux sources d'un heavy metal classique. Le reste du groupe, essentiellement le Tribe of Gypsies du producteur/co-compositeur Roy Z., une équipe déjà utilisée par Bruce sur Balls to Picasso, suivant avec un grand professionnalisme l'emballage général de l'opus.
Un opus qui, bien que motivé par un objectif commercial évident, tourne comme la belle usine à riffs, refrains accrocheurs et soli endiablés d'un heavy mélodique et racé collant idéalement à l'organe vocal d'Air Raid Siren (le surnom de Dickinson à son entrée dans Iron Maiden du fait de ses capacités à vocaliser suraigu) à commencer par l'impeccable Freaks et ses guitares presque thrashy qui ouvre le bal en beauté. La suite alterne tempérance et excitation, morceaux épiques et rafales bouillonnantes avec classe et efficacité, approchant parfois de si près l'ancienne maison (Taking the Queen en nouveau Prodigal Son ?, Darkside of Aquarius en défouraillage heavy mélodique avec doubles guitares) que le retour, qui ne tardera plus, parait inévitable. Mais ce n'est donc pas de simple clonage dont il s'agit, la plupart des titres, alimenté des gros riffs groovy et la production moderne de Roy, se démarquent suffisamment du modèle pour valider l'intérêt d'un Dickinson version "retour aux racines".
Exceptionnel ? Sûrement pas. Réussi ? Absolument ! Un pas dans le retour en grâce d'une ex-idole qui passera, sans surprise, par la case du concept album ambitieux (Chemical Wedding,the [Deluxe] inspiré de William Blake) et l'obligatoire Brave New World de qui vous savez. Accident of Birth est un album recommandé, l'album accompli d'un rachat validé.

1. Freak 4:15
2. Toltec 7 Arrival 0:37
3. Starchildren 4:17
4. Taking the Queen 4:49
5. Darkside of Aquarius 6:42
6. Road to Hell 3:57
7. Man of Sorrows 5:20
8. Accident of Birth 4:23
9. The Magician 3:54
10. Welcome to the Pit 4:43
11. Omega 6:23
12. Arc of Space 4:18

Bruce Dickinson - vocals
Adrian Smith - guitar
Roy Z - guitar, mellotro, piano
Eddie Casillas - bass
David Ingraham - drums
&
Silvia Tsai - violin ("Taking the Queen", "Man of Sorrows", "Arc of Space")
Rebecca Yeh - cello ("Taking the Queen", "Man of Sorrows", "Arc of Space")
Richard Baker - piano ("Man of Sorrows")
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2001
Très bon album de Bruce. Tout est bon du début à la fin. Certains morceaux ressemble à Maiden notamment la 8ème qui pourrai très bien être faite en live par Maiden. Cet album est un régal.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2003
J'ai commencé à écouter B.DICKINSON par "The Chemical Wedding" et je dois avouer que "Accident of Birth" est un peu pâle en comparaison.
Il faut dire que la barre a été mise très haut sur "The Chemical Wedding". "Accident of Birth" comporte de bons morceaux comme "Freak" et sa rhytmique lourde; les morceaux plus tranquilles comme "Man of Sorrows", "Omega", "Arc Of Space" sont à mon goût les meilleurs et valent le détour.
On peut regretter l'influence trop forte d'Iron Maiden sur "Road To Hell".
Les morceaux plus rentre-dedans comme Starchildren son un peu décevant.
En résumé, il y a du bon et du moins bon mais cela vaut largement bon nombre de CD d'Iron Maiden!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2003
J'ai commencé à écouter B.DICKINSON par "The Chemical Wedding" et je dois avouer que "Accident of Birth" est un peu pâle en comparaison.
Il faut dire que la barre a été mise très haut sur "The Chemical Wedding". "Accident of Birth" comporte de bons morceaux comme "Freak" et sa rhytmique lourde; les morceaux plus tranquilles comme "Man of Sorrows", "Omega", "Arc Of Space" sont à mon goût les meilleurs et valent le détour.
On peut regretter l'influence trop forte d'Iron Maiden sur "Road To Hell".
Les morceaux plus rentre-dedans comme Starchildren son un peu décevant.
En résumé, il y a du bon et du moins bon mais cela vaut largement bon nombre de CD d'Iron Maiden!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €
25,60 €