undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

  • Live
  • Commentaires client

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles7
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:16,11 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 juin 2008
Mother's Finest... bien peu de personnes en France connaissent ce groupe et pourtant...
Imaginez un instant un groupe dont le chant serait assuré par Tina Turner, la basse par Stanley Clarke, la guitare par Pat Travers entre autres... avouez qu'une telle réunion de talents a de quoi en allécher plus d'un.
J'avais acheté ce disque en LP au début des années 80 après avoir eu une des révélations musicales les plus sidérantes qu'il m'ait été donné de voir, Mother's Finest faisait l'affiche de la cultissime émission rock allemande Rockpalast... Les superlatifs me manquent encore aujourd'hui pour qualifier ce qu'il faut bien reconnaître être un des meilleurs live jamais enregistré, par un fabuleux et trop rare groupe qui n'est ni plus ni moins que l'inventeur d'un hard funk. Un style musical détonnant, alliant à merveille riffs ravageurs et groove d'enfer, dans lequel sont venus puisser Living Colours, Fishbone, FFF, TM Stevens et autres Bellrays.
Le seul bémol de ce live, qui alterne reprises judicieusement arrangées (Somebody to Love de Jefferson Airplane, Magic Carpet Ride de Steppenwolf)et compos personnelles hyper-vitaminées, est une set list remaniée par rapport au LP original où les morceaux s'enchaînaient mieux.
Sinon, aucun temps mort sur ce cd et s'il fallait en tirer l'un ou l'autre morceau... allez je dirais Baby Love bien sûr, le très zeppelinnien Mickey's Monkey ou encore Fire(une véritable boucherie). Mais encore une fois, tout est bon dans ce cd assurément un de mes favoris dans ma cdthèque.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2004
Il existe deux brulots funk fusion dans les 70's finissant : le Pat Travers live, go fo what you know et ce live de Mother's finest, qui réalise la fusion idéale de la puissance du hard rock d'alors et de la souplesse du funk et soul de la musqie noire. La mixture de mother's Finest est radicalement originale et ses albums studios qui précédent, formidables réservoir à tueries mélodiques, ne laissaient pas cependant présager le niveau que ce groupe pouvait atteindre alors en concert. Groupe réunissant musiciens blancs (guitare, batterie) et noirs (bass, claviers chants), Mother's finest sait aligner les standards avec une aisance et une pusissance insolente : Baby Love qui en sont temps ouvrait le vynil est à jamais dans mon top 10! Cette synthèse là c'est Sly Stone + les Allmans + James Brown + Thin Lizzy. Sur scène la ton monte et la chaleur de la musique est portée à vif par le tandem de chanteur : une voix male et celle sidérante de joyce (rayon Tina et les divas black que vous préférez). Nuno Bettencourt d'Extreme y a appris ses tourneries funk qui firent les beaux jours de Pornograffiti, quant aux Red Hot Chilli, c'est leur fond de commerce qu'ils y ont trouvé. Que les amateurs de Basse jette une oreille sur le jeu de Wizzard, à lui tout seul, il est le chaînon manquant entre la Motown et la fusion hard d'aujourd'hui (sauf que lui n'a jamais oublié que slapper plus vite que son ombre ne sert à rien et qu'il faut du silence entre les notes pour que le groove face mouche : de fait il m'évoque plutôt un Bernard Edwards de Chic louchant vers le rock qu'un Glenn Hughes trop puissant virant vers la soul). Indispensable pour comprendre d'ou viennent living colour ou Suicidal Tendencies, mais surtout pour pousser les meubles et se mettre à hurler ooohhhh Baby love les samedis soir, comme si l'on était à Philly. Une merveille! Get it.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2007
ce live des talentueux Mother's Finest enregistré en 1979 est un classic du rock burné au même titre que "Strangers In The Night" de UFO ou "Made In Japan" de Deep Purple, mais là où se trouve LA différence c'est dans le mix musical et le métissage des musiciens! un peu comme si vous aviez réunis dans le même groupe, Michael Schenker à la guitare, Tina Turner + James Brown pour les parties vocales, Jan Hammer aux claviers, Larry Graham à la basse et Cozy Powell à la batterie!!!! (mais sans qu'aucun protagoniste ne vienne tirer la couverture à soi comme l'aurait fait un super groupe composé de stars!). la musique est du même accabit. on oscille en permanence entre du bon hard rock des familles et de la funk de luxe pur jus, un peu comme si on avait croisé Ted Nugent et Sly & The Family Stone!

les 2 reprises qui figurent ici (Somebody To Love du Jefferson Airplane et Magic Carpet Ride de Steppenwolf) sont survitaminées par rapport à leurs versions d'origine et les titres du groupe sont joués avec les tripes à l'air et ne font pas de quartier tout en donnant autant envie de danser que de headbanger!!! c'est pas une gageure ça?
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2006
Ce disc est une tuerie!!
Impossible de s'en lasser,meme après 20 ans d'écoute!
Ca joue vraiment pour le groove,et uniquement pour lui!!
Pour l'époque(1979),cet enregistrement était en avance sur son temps,en ce qui concerne le son plus précisement.Et quelle qualité dans la création!!
Ecoutez l'alchimie et la cohésion parfaite basse/batterie,c'est d'une simplicité déconcertante(relativisons!)Mais justement,d'une précision d'horloger,un placement rythmique sans faille.Une véritable lecon pour les musiciens!! Et la voix plaintive et éraillée de la chanteuse Joyce,une merveille(écoutez Loves Changes,elle vous en tirera des larmes!!)
Je ne mache pas mes mots?
Et bien non,tous les superlatifs pourraient etre utilisés pour qualifier la réussite et la qualité de cet oeuvre,ainsi que celle du public,certainement pas étranger a l'énergie omni présente qui s'en dégage!
Une osmose parfaite entre tout le groupe!
Sans conteste dans ma CDéthèque sur une ile déserte!
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2003
cet album, certes assez ancien, est à (re)découvrir, tellement le mariage des styles est réussi!
une chanteuse à la voix incroyable, des guitares rock/funk avec whawha et autres fuzz, des grooves de basses comme on en redemande......
le groupe mother's finest est une alchimie des plus réussie, on entend des morceaux passant du rythm'n blues au funk, au rock....à la soul, tous ces styles sont maitrisés et mélangés..
..en un mot à avoir indiscutablement !
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans ce concert de louanges, comment faire entendre quelques réserves ?

De MOTHER'S FINEST, je ne connaissais (pour les avoir achetés en vinyle quand ils sont sortis) que le terrible "Another Mother Further" et que ce non moins terrible "Live". Trente-cinq an plus tard, je viens de me fendre du rachat de ce "Mother's Finest Live" resté un grand souvenir de jeunesse. Hélas, l'album n'est pas remastérisé et cela s'entend trop bien. L'image est assez plate... Il faut pousser le volume exagérément pour retrouver un niveau susceptible de redonner un peu de cette ivresse manifestement dissipée avec les années.

Bien sûr, "Baby Jean" KENNEDY est l'une des plus formidables chanteuses de funk-rock qui soient et Gary "Moses Mo" MOORE un guitariste remarquable mais les reprises des deux classiques du rock éternel ("Somebody To Love" de l'AIRPLANE et "Magic Carpet Ride" de STEPPENWOLF) ne m'ont pas redonné les frissons que j'escomptais. Reste la reprise de "Mickey's Monkey" du redoutable trio Motown HOLLAND/DOZIER/HOLLAND, là on est bien dans l'arbre généalogique de MOTHER'S FINEST... Mais, encore une fois, le son du CD reste très en deçà de mes attentes.

Ce CD, un CBS de première génération, révèle ses lacunes... De celles qui ont gâché les toutes premières rééditions "Nice Price", dans les années 80/90, des grands artistes CBS/Sony : DYLAN, BYRDS, Ted NUGENT... l'énumération pourrait devenir fastidieuse. Je songe au son atroce de ces premiers CD, horriblement transférés, au début de l'ère numérique. Aujourd'hui, tous ces produits ont été remastérisés avec soin (notamment dans la Collection Legacy)... Il faut que CBS s'attèle enfin à ce "Live" de MOTHER'S FINEST qui attend encore qu'une restauration soignée vienne lui redonner le relief sonore qu'il mérite amplement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2015
Je rejoins tous les avis, ce live est une bombe. Quel groupe de cette époque a eu le culot de sortir en vinyle un concert ? Juste pour info, il y a eu 2 éditions cd de ce live, une 9 titres et l'autre 10 (Can't fight the feeling en plus)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,00 €
15,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)