undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles6
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,16 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 novembre 2006
Murray Perahia nous fournit l'occasion de découvrir sur un seul disque, les deux visages distincts mais en réalité bien méconnus, de l'auteur de la Marche Nuptiale. Tout d'abord celui du prodige prodigue au caractère affable, et à l'ébouriffante et presque trop facile technique instrumentale. Démonstratif Felix Mendelssohn qui a le sens du spectaculaire. Travailleur infatigable, c'est un virtuose du piano tout autant que de l'orchestre et Perahia nous en donne un aperçu dans les deux concertos pour piano et le Rondo Cappricioso. Mais comme souvent, la réalité est trompeuse car multiple, et les "amuseurs" cachent parfois leur gravité derrière l'artifice. On découvre alors en eux une dimension bien moins superficielle que l'on avait pu leur prêter de prime abord. Là où on l'on se méprend en effet sur le compte de notre homme, c'est qu'il ne cherche pas la technique pour la technique mais qu'il la met au service d'un profond sentiment religieux, d'une réflexion sur le sens et d'un respect absolu des dogmes classiques. Paradoxe de l'histoire comme le soulignait Schumann, c'est un homme de confession protestante mais né de la bourgeoisie juive, lui Mendelssohn, qui "ressuscite" l'une des plus grands oeuvres musicales de la chrétienté, la Passion Selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach, en la dirigeant en personne du haut de ses 20 ans ! Pour l'album qui nous intéresse, le jeune ami de Goethe, nous prouve une fois encore la maîtrise dont il fait preuve dans l'art du contrepoint (il est considéré comme le compositeur de l'époque romantique qui a le mieux excellé dans ce domaine) et l'admiration qu'il porte aux genres classiques et baroques : Prélude et fugue, Variations sérieuses ...

Le présent enregistrement nous fait prendre conscience que, bien que romantique par l'arrondi lyrique de ses tendres mélodies, Mendelssohn ne se départ jamais de son sens de l'architecture et de la volonté de rigueur qui l'anime. Un bon préambule à une découverte de ses oeuvres les plus subtiles (Elias, les Romances sans paroles, les Quatuors pour Fanny).
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2009
Un version splendide des concertos pour piano de Mendelssohn (En Sol mineur et Ré Mineur) judicieusement agrémenté du concerto pour piano et orchestre à cordes en La mineur, moins connu que les deux premiers cités mais au moins aussi brillant. Pianiste en état de grâce (On s'en doutait : Ronald Brautigam est un maître du piano !), orchestre merveilleusement dirigé par Lev Markiz, c'est 72 minutes de bonheur qui attendent les mélomanes. Prise de son de toute beauté !
22 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2015
L’infinie délicatesse (andante du n°1 par exemple) et la grande virtuosité (le presto du même) de Murray Perahia entre ici en symbiose avec la très british écoute, la retenue en même temps que l’explosion des sentiments et de la liberté de Sir Neville Marriner et de son Academy of St Martin-in-the-Fields pour nous offrir la plus belle (à mon goût) interprétation de ces concertos.

Composés par un jeune homme de 22 et 28 ans qui a été enfant prodige, aussi pianiste virtuose et chef d’orchestre, et qui disparaîtra à 38 ans, peut-être de chagrin, juste après sa sœur aînée (de 3 ans) Fanny, pianiste et compositrice aussi, sa complice de toujours.

Cette interprétation Perahia-Marriner, Jakob Ludwig Felix Mendelssohn Bartholdy l’eût certainement largement adoubée tellement elle reflète sa personnalité au travers de ses œuvres. Mendelssohn était tout et son contraire. Bouillant sous une apparence sage, pathétique derrière un masque de légèreté, héritier spirituel et technique de Bach et de Handel il initiera (suite à Beethoven le pivot) les romantiques qui arrivent alors, jusqu’aux plus grandes chanson de variété et musiques de film.
Plus profondément, comme le dit DelAlba, né juif devenant protestant avant ses 5 ans avec toute la famille, il ressuscitera la très catholique Passion Selon Saint Matthieu de Bach. Aussi, il ne sera jamais mieux qu’en famille malgré le rigorisme de son père Abraham, surtout avec sa sœur et leurs femme et mari respectifs, et il sera pourtant très mondain affable, dans toutes les capitales d’Europe, particulièrement bien accueilli à Londres, et rencontrant tous ceux qui comptent, parfois ami avec certains, comme Goethe ou Schumann.
De plus, romantique mais qui ne devait certainement pas manquer d’humour et d’ironie comme le prouve le livret de son premier opéra à 12 ans (gentille moquerie de son père). Anecdote : en 1925, ayant donc 16 ans, ayant croisé Liszt qui a alors 14 ans, il a la réflexion « il a beaucoup de doigts, mais pas trop d'intelligence ».

C’est cet homme, donc resté toujours jeune, au croisement de nombreuses cultures et de multiples sentiments, Murray Perahia (en 1987 alors 40 ans) et Neville Marriner (alors 63 ans et aujourd’hui presque 92) ont su avec la plus grande virtuosité le trouver dans ces concertos.
Bravo et merci.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2016
Il faut l'énorme talent d'un pianiste comme Murray Perahia pour donner envergure et splendeur à des œuvres souvent considérées par des critiques avec une certaine condescendance. Dans ces concertos d'un classicisme pur règne la virtuosité du piano; tous les mouvements s'enchaînent et coulent harmonieusement.
Le 1er concerto crée un très beau contraste entre l'andante mélancolique et sentimental et les deux autres mouvements, surtout le 3ème, véritable chant de triomphe où le piano se lance dans une chevauchée exaltante soutenue par l'orchestre; c'est brillantissime, peut-être parfois un peu trop.
Du 2ème concerto émane plus de profondeur; son ampleur symphonique séduit, avec de superbes gerbes pianistiques et un lyrisme mieux maîtrisé. A la fin du 1er mouvement, le climat s'apaise, préparant l'adagio, mouvement émouvant qui plonge dans l'intériorité, et l'œuvre s'achève par un finale éblouissant.
La 2ème partie du CD, réservée au piano seul, est un feu d'artifice. Dans le Prélude et Fugue, il est agréable de suivre le thème principal du prélude qui tangue dans un déferlement de vagues; puis l'ombre de Bach plane sur la fugue, recueillie d'abord, puis se développant avec une rigueur et une sérénité imposantes. Quant aux Variations sérieuses, c'est le sommet du piano de Mendelssohn, somptueux kaléidoscope d'états d'âme à partir d'un thème qui a quelque chose d'insaisissable et qui constitue un monde à lui tout seul: ces secondes sont les plus sublimes du disque.
Ces œuvres très connues, aussi magistralement jouées par Murray Perahia et l'Académie de St Martin-in-the-Fields, sont vraiment irrésistibles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2014
Murray Perahia est un de mes pianistes préférés depuis longtemps.
Quant à Neville Mariner, je le vénère et l'admire pour sa longévité..90 ans cette année..!
Je suis donc comblé avec ce CD
Le concerto n° 1 que je connaissais un peu, m'enthousiasme, surtout dans son 3me.
mouvement.
Le n° 2 que j'ai découvert, ne me plait pas moins, surtout dans les mouvements 2 et 3
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2014
Je suis enchantée : l'interprétation me semble excellente et ces concertos me rendent la bonne humeur quand le temps est à la grisaille ! Merci
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles