Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 Bought this for Concerto for Clarinet, 13 juillet 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1936-48 Ballet & Orch Works (CD)
The sum is greater than the parts. This is a great Copland collection and shows his diversity. Yet as divers and the three CD are they are all distinctively Copland. Benny Goodman is usually associated with jazz yet he was also diverse in his career. "Concerto for Clarinet, Strings, and Harp & Piano" is a mantra that will carry you to a timeless place.

An added plus is the many other popular pieces that you know you heard but did not realize it was Copland especially the music from movies.

You may have to play the set a few times before being able to recognize the different tracks by name. The down side is many of Copland's works are outside of the date range of this collection.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon choix d'oeuvres orchestrales d'Aaron Copland, sous la direction du compositeur, 1 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1936-48 Ballet & Orch Works (CD)
Aaron Copland est né en 1900 à Brooklyn, New York (USA). Né dans une famille d'émigrés russes, il étudia le piano dès son plus jeune âge avec les célèbres pianistes Victor Wittgenstein et Clarence Adler. De 1921 à 1924, il suivit l'enseignement de Ricardo Viñes (1875-1943) au Conservatoire américain de Fontainebleau en France. C'est là qu'il rencontra Nadia Boulanger (1887-1979), dont il dira : « Je compris immédiatement que j'avais trouvé mon maître ». De retour aux États-Unis en 1924, il fonda en 1928 les Copland-Sessions Concerts à New York, séries de concerts destinés à promouvoir la jeune musique américaine puis, de 1932 à 1933, dirigea le Festival de musique contemporaine de Yaddo (New York), tout en continuant une carrière de pianiste, de chef d'orchestre et de professeur. En 1938, il accepta d'écrire pour la troupe de Lincoln Kirstein, le « Ballet Caravan » (« New York City Ballet ») un ballet retraçant la vie de Billy the Kid, premier western exprimé en langage musical. Dans les années 1950, il fut l'une des victimes du maccarthisme, et inscrit sur la Liste Noire du cinéma américain ; Copland, qui avait écrit en 1930 des « Variations pour piano » dans un style d'écriture dodécaphonique, s'intéressa alors à nouveau au sérialisme, en prenant « les grandes lignes de la théorie pour les adapter à mes propres besoins » (Copland), et beaucoup d'oeuvres de Copland de cette époque seront marquées par l'écriture sérielle. Paul Bowles (1910-1999), José Pablo Moncayo (1912-1958), Knut Nystedt (né en 1915), Alberto Ginastera (1916-1983), Antonio Estévez (1916-1988), Robert Ward (né en 1917), Juan Orrego-Salas (né en 1919), Halim El-Dabh (né en 1921), Raymond Wilding-White (1922-2001), Elmer Bernstein (1922-2004), Lester Trimble (1923-1986), Yehoshua Lakner (1924-2003), Ben-Zion Orgad (1926-2006), Jacob Druckman (1928-1996), Samuel Adler (né en 1928), Karl Korte (né en 1928), Einojuhani Rautavaara (né en 1928), Charles Strouse (né en 1928), Alvin Lucier (né en 1931), Mario Davidovsky (né en 1934), Richard Wernick (né en 1934), Anthony Iannaccone (né en 1943), Michael Tilson Thomas (né en 1944), Elliot Goldenthal (né en 1954) et John Verrall comptent au nombre de ses élèves les plus célèbres. Au début des années 1970, Copland sera victime de la maladie d'Alzheimer, et s'arrêtera alors de composer. Il est mort en 1990 à North Tarrytown, New York.

Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter une « Passacaglia », les « Piano Variations », une Sonate et une « Fantasy » pour piano, une Sonate pour violon et piano, un Duo pour flûte et piano, un Quatuor avec piano, un Concerto pour piano, un Concerto pour clarinette, « Fanfare for the Common Man » pour orchestre à vent et percussions, « Symphonic Ode », « Statements », « El Salón México », « Lincoln Portrait », « Connotations », « Inscape » et « Three Latin American Sketches » pour orchestre, une Symphonie pour orgue et orchestre, une « Dance Symphony », trois autres Symphonies, l'Opéra « The Tender Land », les Ballets « Grogh », « Billy the Kid », « Rodeo », « Appalachian Spring » et « Dance Panels », « Twelve Poems of Emily Dickinson » et « Old American Songs », « Four Motets », ainsi que plusieurs musiques de film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit