Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les Archibudelli réhabilitent l'opus 9 : enchanteur !, 31 octobre 2007
Par 
Mélomaniac (France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Trios à cordes opus 9 (CD)
Les trois "Trios à cordes" de l'opus 9 furent achevés avant 1798 mais l'on ignore les dates et circonstances exactes de leur composition car les manuscrits en sont perdus.

Le genre du trio à cordes, parent pauvre du répertoire chambriste, fut délaissé par Haydn et Mozart, et il semble que Beethoven lui-même ne l'aborda que par obligation alimentaire.

Et pourtant, l'on aurait tort de négliger cette part du catalogue beethovénien car, sans atteindre le génie des Trios avec piano ou des Quatuors, ces pages révèlent un équilibre formel plein d'assurance, fourmillent d'idées mélodiques et rythmiques et s'avèrent d'une écriture à la fois serrée et tonique qui captive l'oreille.

Il fallait le génie contrapuntique de Beethoven pour atteindre une telle densité profuse avec seulement trois instruments.

Vera Beths, Jürgen Kussmaul et Anner Bylsma jouent ici sur trois splendides instruments d'époque, magnifiquement captés dans une église de Haarlem en septembre 1991.
La plénitude du discours, l'aisance de l'articulation, la perfection virtuose : les lectures classiques des Grumiaux et Beaux-Arts nous les avaient déjà offertes.
Mais ce renouvellement permanent des couleurs, cette légèreté chorégraphique, cette spontanéité de la respiration, cette précision des attaques, ce galbe nerveux de la phrase (écoutez les scansions très "Sturm und Drang" du con spirito de l'Ut mineur...) : il n'y a guère que les Archibudelli qui nous en font grâce.

A les entendre, ces trois oeuvres semblent s'improviser à mesure qu'on les écoute.
Et soudain, cet opus 9 devient le plus séduisant, le plus éloquent, le plus nécessaire qui soit.
Une renaissance !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un disque pour Audiophile Mélomane, 1 janvier 2006
Par 
HERVÉ Thierry "Audiophile Mélomane" (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Trios à cordes opus 9 (CD)
Moins interprétés que les Trios avec piano, ces Trios à cordes n’en demeurent pas moins passionnant. Ce disque est le deuxième volume que le Trio Archibudelli leurs dédies. Leur interprétation rayonnante est ample et généreuse. Elle est de plus habitée par un sens du rythme peu commun. C’est aussi avec un réel plaisir que nous entendons ces splendides instruments anciens, captés certes de près, mais nous faisant profiter de toute la subtilité de leurs timbres et de leurs dimensions. La justesse de l’enregistrement rétablit les musiciens dans l’espace et dans de bonnes proportions. Grâce à ses qualités techniques de haut niveau, ce disque pourra avantageusement vous servir de référence afin d'évaluer votre matériel haute-fidélité, tant il est neutre et irréprochable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit