undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
8
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 août 2006
Big L et le DITC, qui s'imposaient alors, proposent ici un menu gourmet 5 étoiles.
Au risque de suciter quelques agacements, reconnaissons enfin la dimension "timeless classic" de cet opus, au même rang que "Ready to die" de Biggie et "Me against the world" de 2pac. Aucune hésitation ni iconoclasme de ma part.
Appréciez le flow. Entendez la production.
Rien qu'un très objectif constat auditif... fait vers 1998. (Qu'avais-je attendu pdt 3 ans??)
R.I.P Big L, New York lives on.
Et bien vu à mes prédécesseurs sur cette page bien sûr.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2005
Premier album du jeune Lamont Coleman.
Un album de génie, de grande taille. Même si les paroles ne sont pas un message d' espoir ou de ce que vous voulez, je suis obligé de reconnaître que le phrasé du garçon est somptueux, exceptionnel. C' est d'ailleurs ce qui fait la force de ce "Lyfestylez ov da poor and dangerous " : une façon très audacieuse de tourner les mots, un flow tout simplement génial, le genre de rap que l' on pourrait écouter sans même comprendre les paroles tant le flow en lui même se révèle musical. La mélodie vocale de Big L se laisse accompagner par quelques samples jazz, on se croirait presque dans les plus grandes heures d' ATCQ.
De cet album ressort une impression étrange. On oscille entre l' agressivité des journées d' hiver à NY, et les fins de nuits américaines, la tête encore pleine de souvenirs, sous les lumières de Brooklynn. Entre une instrumentation ultra-basique, et le calme plat du jazz east-coast qui décidemment, ne peux pas laisser indifférent.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2004
Big L le jeune prodige du quartier de Harlem nous a concocté un album merveilleux.
Big L avait un flow hors du commun, rapide et sa voix aigu faisait de lui le rappeur au meilleur flow. Et en plus ses lyrics tenait la route il était trés crédible. Lifestylez Ov Da Poor and Dangerous nous raconte sur toute les tracks la vie du jeune Big L. Sur la track MVP Big L nous démontre qu'il est le meilleur sur Street Truck il nous raconte la vie qu'il menanit dans son quartier.
Cet album aurait pu etre un classique mais il a pas eu un gros succés commercial. Et pour moi Big L restera toujours le meilleur rappeur de tous New-York.
Rest In Peace
Big L
1974-1999.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2004
Big L était un des meilleurs rapper américain qui ait jamais existé. Cet album est le seul qui soit sorti de son vivant et qui a d'ailleurs fait un flop a sa sortie. Pourtant il s'agit d'un des meilleurs album que j'ai écouté au point de vu des lyrics et du flow. Certes les instru résonnent parfois un peu dépassées mais passé cet obstacle on oublie vite la faiblesse de certaines instrus et on apprécie la qualité de Big L qui n'a a l'heure actuelle aucun équivalent vivant (ou peut etre Talib Kweli mais dans un autre registre). Bref c'est un album a posséder pour tout bon fan de rap eastcoast a la hauteur de classique du Wu-tang, Nas pour les plus connus. Big L mérite d'être plus connu alors répandez sa musique autour de vous!!! BIG L Rest in Peace.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2014
Un album "freestyle" qui sent la rue. Big L joue dans la même cour que des artistes comme Mobb Deep. Du rap cru, violent, qui sent la rue. Le premier album d'un artiste parti trop tôt. On aurait aimé voir la suite...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2000
Le jeune Big L de Brooklin n'aura eu le temps de sortir qu'un album avant sa mort l'année dernière ! Mais attention quel album ! Fans de hardcore n'hesitez pas une seul seconde , une production incroyable : Buckwild , Showbiz , Lord Finess font ici un travail extraordinaire . Quant aux qualités vocales de Big L , elles ne sont plus à demontrer : un flow et un phrasé hors du commun . Big L etait après cette album un des plus grand représentant du rap newyorkais , il faut croire qu'il avait fait des envieux !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2001
Un classique du jeune prodige d'Harlem. Un album que tout B-Boy qui se respecte se doit de posséder. Big L R.I.P
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2014
un grand classic pour les amateur de old school a posséder afin d'avoir la connaissance du street rap des année 90
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles