undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles8
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

SOUNDGARDEN ... DOWN ON THE UPSIDE

Hey ...1996 , c'était ... ,... il était une fois , en 1996 , un groupe appelé Soundgarden ... ... ... ...
c'était avant le i-n-t-e-r-n-e-t ,
c'était avant le téléphone mobile ,
c'était avant le temps des i-objets,
c'était juste avant ,

Alanis Morisette avait sorti l' année précédente son fameux "Jagged a little pill" qui en quelques mois en avait séduit et épaté plus d'un ,...
Fiona Apple ,avec son fabuleux ,TIDAL (1995 chez "Work"records) , nous subjuguait par sa sensibilitée, son chant et la beauté de ses compositions inspirée.
Les "Oasis" étaient encore acclamés !
Skunk Anunsie était déjà connu et reconnu pour son "Paranoïd Sunburnt"(1995)
Le groupe "No Doubt" avait déjà déferlé avec son "Tragic Kingdom"(1995) ...
Jeff Buckley ! ... (1966-1997) était encore parmis nous ! ...
Mais le pauvre Kurt Cobain !! (triste départ,en 1994, ,triste !) nous avait déjà quitté...
... Neil Young était en plein "" NEIL YOUNG REVIVAL avec son fameux Band ! CRAZY HORSE !"" ...
ET BOWIE était au TOP !!!!
....Et bien toute une époque ...:
Alors , SOUNDGARDEN , après son "Badmotorfinger" de 89 , et son "Superunknown" de 95 , sort cette sublime émergence émotionnelle , ce VOLCANIQUE et GRACIEUSEMENT SUBLIME ... entre sucre et sel , entre sable et poussière , entre soleil et étendues désertiques ...

( A l'image de ces 4 musiciens ,se tenant comme rescapés , sur un désert de dunes , marchant et marchant encore , pour arriver face à ce curieux batiment , rectangle étroit , planté en plein désert , avec une ouverture au en son milieu.
Les musiciens pénètrent alors , un à uns , en l'ouverture sombre de cette porte , donnant sur un autre monde , voir le Vidéo clip d'époque ! correspondant au titre 7 "BURDEN IN MY HAND",...)...

L'album , avance ! soutenu tout du long par les superbes accords ultra saturés du "Guitar Hero" KIM THAYIL (un terme aujourd'hui presque oublié) ... le jeu de guitare est sublime , intense ...

Les disques de Soundgarden sont ""plus aboutis"" , du moins plus travaillés !! ,harmoniquement , au niveau des compositions, ( ce n'est aucunement une considération ""de valeur"" musicale !! aucunement !! c'est important de le dire !!), que ceux de Nirvana !...

Comme sur cet "DOWN ON THE UPSIDE" ,
les compositions et le chant et tous les aspects artistiques ,( un travail aucunement surproduit) et aussi , la mise en forme , est très travaillée , ... dans les moindres aspects des compositions .

Chez Soundgarden nous constatons un soucis du travail , de ""l'élévation"" artistique , un désir de faire , formidable !!!
sens des arrangements, intérêt très avancé pour l'énorme travail autour de la solidité des compositions .
Alors que , sans jugement de valeur aucun !!! Les compositions de Nirvana sont voulues très directes !!! ni plus ni moins , telles quelles , bien souvent , reflétant des états et humeurs et les émotions vives du moment ...!
Les disques de Nirvana sont excellent !!! et représente réellement le GRUNGE dans toute son éloquence !!! EVIDENT !!!
Ainsi ,toute une vitalité du mouvement Grunge s'exprime de façon très emblématique au travers de Nivana !!! mais , la musique Nirvanesque ,reste , à mon sens , plus directement accéssible , à un grand et un plus large public , et disons, en quelque sorte , qu'elle est plus ""généraliste"" dans ses approches .( Celà n'est aucunement une appréciation !! , juste une observation qui me semble honnête intellectuellement.).

Le titre "Tighter and Tighter" ...: Avec son chant entre lumière, poésie , mystère , et sueur , "crise" affective ...
est au niveau musical d'une massive puissance , réelle ,...
un pur condensé de musicalité et le titre suivant , le 12, NO ATTENTION est éminemment révélateur de l'extraordinaire puissance de composition et de toute la maturité et la force artistique de ce groupe d'exception !!!!

Réécoutez attentivement ,prenez le temps ,
car rien sur ce FANTASTIQUE !!!! : " DOWN ON THE UPSIDE" n'est moindre ... ,une très haute cohésion et cohérence , au sein du groupe , plus de maturité ! L'album est très subtilement travaillé , tout en force artistique , ainsi , il est assez perceptible que le travail éffectué sur cet album est un vrai TOUR DE FORCE ... tout comme sur "LE SUPERUNKNOWN" avec encore , il me semble ,un degré supplementaire ... ... car l'album qui dure tout de même 65 minutes et 58 secondes ... est travaillé avec des touches très nuancées , et mille soins ... une oeuvre d'ART ... de " l'orfèvrerie "... tout en dosages , force et souplesse , et raffinemments fantastiques .

ce sera le dernier album du groupe ,... ""le testament""?... une énergie pure traversse l'œuvre , une conviction émouvante sur chacun des titres , mais quel sublime œuvre "testamentaire" !

les thèmes , la façon de sculpter ce disque , le Soundgarden nous offre une œuvre exceptionnelle , tout comme l'était évidemment "Superunknown" , qui était tout en une énergie à haute densité et Magistrale ! ...Evidemment !

Sur ce "Down on the Upside" ... comme avec ce titre 14 "OVERFLOATER" ... le groupe entre en "métaphysique" ,... dans le ...dur , le très profond... , comme si ce moment puissant et intense moment de VIE qu'était "Superunknown" nous avait préparé ... ,
à cette maitrise extraordinaire d' un ART , (car tout cela est ART !) et qui atteint ici des proportions Dantesques !!..
(Ben oui , si les peintres sont artistes !! certains oublie parfois de mentionner que les musiciens le sont tout autant et en plus vous pouvez acheter leurs CDs).

et dans la façon de construire , d'élaborer de développer les perles de ce Chef d'œuvre... ( ça y est c'est dit !) et jusque dans chaque interstice de l'œuvre... nous percevons de la vie ...
La ou SUPERUNKNOWN avait une vigueur expressive rare ,
je dirai que " Down on the upside " en dehors d' être une des oeuvres parmi ROCK ! les plus importantes de la décénnie des 90's , ... est aussi , un peu comme une fenêtre sur toute la sincérité et la démarche artistique complètement authentique , des artistes du Soundgarden , qui avaient là envie de faire tomber le voile , de laisser s'envoler bien au loin , tous les ingrédients du circonstanciel...,
Pour cette fenêtre de sincérité , une fenêtre sur l'Ame musicale et Artistique du groupe Soundgarden ,
...le temps remercie le SOUNDGARDEN ... pour tout ce qu'ils nous ont offert ET NOUS AUSSI!
OU QUAND , des artistes , creusent avec une sincérité manifeste dans leurs thèmes , quand ils se livrent "à nu" dans leur travail , et qu'ils se livrent tout simplement ainsi , en nous présentant un contenu "pur jus" ,... en découle , une œuvre exceptionnelle , d' une rareté émotionnelle et une sincérité , étonnante !!! majestueuse, humaine noble et belle !!! et aussi admirable , dans le sens le plus direct du mot admirable .

la "back cover" couverture verso arrière du CD , est d'ailleur expressive : ( elle représente arcade en forme de cheminée , elle est sombre , juste à sa base un écran jaune avec un compte à rebours avec le chiffre 7 inscrit au centre, ... dans une allée , un couloir , nous avançons dans cette perspective, et les lampes bougies , à gauche comme à droite escortent ... jusqu' à cette arcade en forme de cheminée ) .
La "front cover"(la couverture du recto) : représente 4 artistes sur une scène sur un fond incandescent de lumière .

La majorité des compositions sont de CHRIS CORNELL : Auteur , Chanteur, Compositeur , Vocaliste , Guitariste , avec ( entres autres ) :"Pretty Noose", "Blow up ... " , " Burden in my hand" ...titre incroyable... ... , "Tighter and Tighter" ,"Overfloater" , "Boot Camp" ),
chanteur exceptionnel !!! ...( Eh !)
qu'il n'est sûrement plus nécessaire de le présenter et compositeur inestimable !... (si si!).

Et toute la poésie possible et imaginable , nimbe de lumière les dernières secondes de cet album ,semblant résonner en ce dernier titre de seulement 2 minutes 59 secondes , comme le reflet d'une si profonde sensibilité humaine .

Ainsi , "BOOT CAMP" cloture , un album exceptionnel ,œuvre d'un groupe qui l'est tout autant .
..." Boot Camp ": et la voix de Chris Cornell résonne dans l'infini ... et l'Eternité nous attendra t'elle ??? là haut ,où nous serons tous un jour.

Alors je vous laisse sur les paroles de CHRIS :
"There must be something else
There must be something good
Far away ..................."

SOUNDGARDEN -Down On The Upside- 1996 A&M records .
77 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le cinquième album studio de Soundgarden (1996) est le dernier avant une longue séparation de 14 ans puisqu’en 2010 le groupe se reforme avec les mêmes musiciens pour sortir King Animal en 2012. Ce Down On The Upside oscille entre le rock et le grunge voir la pop-rock. Et puis je me surprends à penser à Black Sabbath parfois comme avec « Rhinosaur » ou « Tighter & Tighter », étrangement au Who par moment « Dusty » et aussi à Nirvana « Overfloater » ou « Pretty Noose ». Loin d’être uniforme, cet album se veut diversifié passant du morceau qui déménage « Never Named » « No Attention » au titre plus posé « Switch Open » voir psychédélique « Applebite » « Boot Camp ». L’ensemble est excellent, Chris Cornell module sa voix qui peut être rageuse ou plus souple, les lyrics en sont plus expressifs, et puis les solos du guitariste Kim Thayil tombent toujours à point pour des chorus charnus et mélodiques. Très bon travail de la rythmique assurée par le bassiste Ben Shepherd et le batteur Matt Cameron. Ce n’est peut-être pas le meilleur album de Soundgarden mais en tout cas, ce Down On The Upside me plait bien.
(16 titres / 66mn).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2010
Après le succès retentissant du culte "Superunknown", difficile pour Soundgarden d'accoucher d'un autre chef d'oeuvre... "Down on the Upside" sera le dernier album avant le clash du quatuor de Seattle (reformé depuis peu); un album varié, avec des morceaux peut-être moins accrocheurs mais toujours aussi novateurs dans la forme("Pretty Noose", "Switch Opens" ou "Never the Machine Forever"). Comme sur les albums précédents, chaque membre du groupe compose et a l'intelligence de se mettre au service du groupe (Sheperd est crédité sur 1/3 des morceaux, Cameron délivre une prestation sans failles et nous gratifie de mesures chelous dont il a le secret). De part le nombre de ses morceaux (16 titres, beaucoup trop à mon sens), "Down on the Upside" pêche par un trop plein d'idées, mais il reste une galette de très bonne facture qui comblera le fan de Cornell et cie!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dernier opus du permier run de Soundgarden, depuis reformé mais ça c'est une autre histoire, Down on the Upside est à la fois l'album le plus cool et le plus abouti des natifs de Seattle, une double réussite en somme. Le plus cool par qu'on y retrouve un groupe semblant ne pas essayer quoique ce soit, se laissant naturellement guider par ses instincts et enchainant, sans temps mort ou baisse de ton, 16 titres et plus d'un heure du hard rock rétro-moderne qu'ils perfectionnent depuis leurs débuts et possèdent tellement qu'ils n'ont plus à se forcer que ce soit dans le jeu ou dans les arrangements. Le plus abouti parce que, justement, cette aisance, ce naturel jamais encore exprimé avec autant de confiance se ressent dans une sélection de chansons où les acquis du groupe, du heavy blues de leurs débuts aux développements hard psychédéliques de Superunknown, s'expriment avec une absolue maîtrise. En chansons, ça donne de vraies belles saillies électriques (Pretty Noose, Rhinosaur, Never the Machine Forever, etc., elles ne manquent pas !) mais aussi des décrochages plus cool (Zero Chance, Blow Up the Outside World, Switch Opens) ou quelques étrangetés (un Dusty presque roots, Ty Cobb à l'énergie communicative et l'emballage presque pop) qui, misent bout à bout, font de Down on the Upside une sacrée bonne galette. Rajoutez-y la mise en son parfaite d'Adam Kasper et du groupe. Au final, le seul regret que laissera ce 5ème Soungarden, au moins à l'époque, est d'être le dernier d'une formation qui en avait encore sous la semelle, ce que confirmera leur reformation et un le King Animal de 2012. Down on the Upside ? Un album qui a bien vieilli, bourré de bonnes chansons par un groupe au talent toujours inaltéré... Un immanquable en somme.

1. Pretty Noose 4:12
2. Rhinosaur 3:14
3. Zero Chance 4:18
4. Dusty 4:34
5. Ty Cobb 3:05
6. Blow Up the Outside World 5:46
7. Burden in My Hand 4:50
8. Never Named 2:28
9. Applebite 5:10
10. Never the Machine Forever 3:36
11. Tighter & Tighter 6:06
12. No Attention 4:27
13. Switch Opens 3:53
14. Overfloater 5:09
15. An Unkind 2:08
16. Boot Camp 2:59

Matt Cameron – drums, percussion, moog synthesizer (track 9)
Chris Cornell – vocals, rhythm guitar, mandolin and mandola (track 5), electric piano (track 14)
Ben Shepherd – bass guitar, mandolin and mandola (track 5), back photo
Kim Thayil – lead guitar
&
Adam Kasper – piano (track 9)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2004
d'un bout à l'autre et du début à la fin , cet album est une merveille de beauté et de délicatesse , de rage et de mélancolie , la voix de Cornell est parfaite et la batterie de Cameron plus présente et plus magnifique que jamais , un album merveilleusement abouti , clair et délicat
PARFAIT quoi
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2006
Cette album et au-dessus de tout ce qui existe. Ces gens sont des extraterrestres. Cette musique n'existe que sur cette album et nulle part ailleurs. Je n'ai jamais ré-entendu quelque chose de semblable*** .....Tous les ans, je le récoute et je me prends une baffe comme à sa sortie, il y a dix ans. Pour son anniversaire, j'ai décidé de lui rendre hommage ~.|.~
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2003
Comme chacun le sait, cet album est le dernier de Soundgarden. Est-ce à dire que nous avons à faire avec le meilleur de ce groupe qui a sculpté de manière incontournable le rock des années 90 et qui survi aujourd'hui à travers le super-groupe AudioSlave ? En fait, pas vraiment. Si ce disque fait bien la synthèse de l'oeuvre de Soundgarden, oscillant entre les reptations reptiliennes de "Pretty Noose" et de "Never the Machine Forever" et les expérimentations presque psychédéliques (Ty Cobb, Boot Camp), 5 titres au moins ne sont pas au niveau et mériteraient de figurer en face B. Moins brutal que Badmotorfinger, moins onirique et poétique sur "Superunknown", cet album demeure un peu trop monolithique pour entièrement surprendre le fan et trop long pour servir d'album découverte pour le néophyte. Un demi-succès donc, qui ne doit pas occulter qu'il s'agit là du testament d'un des groupes les plus influents de la scène rock d'aujourd'hui(notamment pour Queens of the Stone Age ou Black Rebel Motorcycle Club) et qu'il contient au moins 5 titres merveilleux, pour lesquels beaucoup de groupes se damneraient (Never the Machine, Burden in my Hand, Boot Camp, ...) !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2004
Comme chacun le sait, cet album est le dernier de Soundgarden. Est-ce à dire que nous avons à faire avec le meilleur de ce groupe qui a sculpté de manière incontournable le rock des années 90 et qui survi aujourd'hui à travers le super-groupe AudioSlave ?
En fait, pas vraiment. Si ce disque fait bien la synthèse de l'oeuvre de Soundgarden, oscillant entre les reptations reptiliennes de "Pretty Noose" et de "Never the Machine Forever" et les expérimentations presque psychédéliques (Ty Cobb, Boot Camp), 5 titres au moins ne sont pas au niveau et mériteraient de figurer en face B. Moins brutal que Badmotorfinger, moins onirique et poétique sur "Superunknown", cet album demeure un peu trop monolithique pour entièrement surprendre le fan et trop long pour servir d'album découverte pour le néophyte.
Un demi-succès donc, qui ne doit pas occulter qu'il s'agit là du testament d'un des groupes les plus influents de la scène rock d'aujourd'hui(notamment pour Queens of the Stone Age, avec qui ils ont collaboré aux Désert Sessions ou Black Rebel Motorcycle Club) et qu'il contient au moins 5 titres merveilleux, pour lesquels beaucoup de groupes se damneraient (Never the Machine, Burden in my Hand, Boot Camp, ...) !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,46 €
3,47 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)