undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles44
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:12,54 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

A sa sortie en 1967, ce premier album du Velvet Underground n’a pas eu un succès foudroyant et pour cause, les paroles des chansons évoquant les drogues dures et les perversions sexuelles ont bien sur choqué l’Amérique puritaine de l’époque. Et puis, au fil du temps, cet album est devenu culte pour déjà le fait qu’il a été produit par Andy Warhol qui a également dessiné la banane de la pochette, par la participation de l’actrice et mannequin Nico qui chante sur 3 titres et par la collaboration de John Cale. Des personnages provocateurs bien dans l’air du temps de l’époque où la marginalité était de bon ton pour toute une génération avide de liberté, 68 pointait son nez. Musicalement parlant c’est très gentil, balades mélodiques, arrangements sucrés « Sunday Morning », voix doucereuse dans « I’ll Be Your Mirror » recherche harmonique avec chœur « Femme Fatale ». Quelques morceaux se veulent dissonants comme ce cafouillage dans « Européen Son », et puis le crispant « Heroin » qui se veut délirant et forcément déjanté Et puis en 67, paraissaient des albums autrement plus intéressants ! le premier Jimi Hendrix « Are You Experience » suivi la même année de « Axis : Bold As Love », le début des Doors avec un album superbe! et ce « Sergent Pepper’s Lonely Heart’s Club Band » des Beatles ! Des oeuvres qui m’on bien plus fait vibrer et que j’écoute encore volontiers. Non, décidément, je n’ai jamais accroché au soi disant génie de Lou Reed et ses histoires glauques, je respecte l’artiste qui a son public et je déplore sa disparition récente.
(11 titres / 47mn40)
33 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2006
De tous les albums du Velvet je n'arrive pas a en preferer un aux autres tant leurs trop peu nombreux enregistrements sont bons. Reste que si j'etais oblige de n'en garder qu'un je pense que je garderai celui-ci, ne serait-ce que pour Heroin. Si certains morceaux comme European son peuvent paraitre plus difficile a ecouter d'emblee que des morceaux aussi connus que Sunday morning ou I'll be your mirror (tous 2 repris dans des pubs en france il y a quelques annees) cet album n'en demeure pas moins un des albums indispensables que tout amateur de rock doit connaitre. Le velvet underground fut soutenu et produit par Andy Wharol pour cet album culte (la pochette est signee Wharol). Meme si cet album fut un veritable echec commercial lors de sa sortie en 1967, il est aujourd'hui considere comme un veritable chef d'oeuvre du rock (si on devait faire un classement des 10 albums rock les plus importants de l'histoire, celui-ci y figurerait en bonne position aux cotes d'albums comme Sgt.Pepper ou Blonde on blonde, entre autres...) et si le Velvet est aujourd'hui si culte, cet album contient un certain nombre de chansons qui aide a comprendre pourquoi.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2005
IL est sorti au meme moment que le legendaire et hautement (sur?)estime Sergent Pepper's des Beatles. Ce dernier a fait exploser les ventes. Tout le monde est d'accord a present pour dire que Rubber Soul est bien meilleur. A l'inverse, IL a ete un bide commercial. IL est aujourd'hui la bible du ART ROCK.
En bref, "The Velvet Underground & Nico", c'est l'anti-Sergent pepper's, le disque pour ceux qui ne se contentent plus d'aller au concert rock le samedi, en jean bien repasse, avant de se repointer au bureau le lundi matin suivant. Le disque pour ceux qui sont vraiment passes de l'autre cote, ceux qui vivent le rock, qui sont rock. Le Velvet est le groupe phare pour ceux qui ont compris que la vie vaut tout au plus d'etre survecue, a condition de la survivre avec style.
Musicalement: ....Difficile de parler de IL. c'est comme parler d'un(e) amant(e) qui surgirait une seule nuit tout les mois, pour vous faire vivre la meme nuit inoubliable, intense et ephemere a chaque fois. Alors Factuellement: le xylophone lancinant de Sunday Morning... Le piano debraille, baroque, brutal et insistant de Waiting for My Man...La facon dont Nico prononce "tAAAlkHHsss" sur Femme Fatale, ou "cry behind the doooor" sur All Tomorrow's Parties, mi-garde-chiourme nazillonne mi-adolescente pubertaire en detresse...Les deux sorbets pop I'll be your Mirror et There She Goes, comme caresses tendres et calines apres un orgasme...Enfin et surtout, Venus in Furs, peut-etre la seule chanson rock qui soit parvenu a allier 1)violence rock et esthetisme arty 2)perversion et sincerite.
En clair... Au-dela des Beatles & Stones, de Led-Zep, de Bowie, Morissey ou autre, IL est le disque rock. Nous a tout donne. Et nous a legue l'ultime finalite de cet existence: Surviving with style...
22 commentaires|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2003
Heroin, Venus In Furs, I'm Waiting for the man,All Tomorrow's parties font de cet Album l'oeuvre la plus connue du Velvet Underground.C'est un album qui cache un peu le reste de la carrière du Velvet Underground par la perfection des textes,la batterie syncopée de Maureen Tucker,le violon déglingué de John Cale,la violence contenue de Sterling Morrison et la Folie déviante de Lou Reed.Comment ne pas céder aux appels de Nico dans Femme Fatale ?
C'est un grand album qui fait du tort aux autres sommets de la carrière du Velvet.C'est aussi leur oeuvre la plus accessible.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il ressort de cet album l'influence d'Andy Warhol. A l'époque, nous sommes en 1967, je n'étais pas preneur. Seuls les imbéciles.... Cet album, c'est sexe, drogue et rock n' roll. L'histoire voit en cet album le lien entre la fin des années 60 et les années 70. Le Velvet, ça sentait le soufre, le hors-norme, le déjanté et ça faisait peur. Andy Warhol a signé la pochette, devenue culte depuis (la banane). Groupe de rock américain, d'abord connu des milieux « underground » new-yorkais, le Velvet s'est surtout fait connaître après sa séparation et influencera notamment David Bowie qui chantera, au début de sa carrière du Velvet dans les clubs où il passe. Mais le Velvet Underground, c'est avant tout et surtout Lou Reed dont l'univers personnel est jalonné de glauque, de drogues dures, de sado-maso et d'homo. Dans ce contexte, la regrettée Nico apporte sa merveilleuse touche... Le Velvet peut être vu comme le précurseur du punk rock.
Côté chansons, I'm waiting for the Man (Lou Reed) décrit les efforts d'un homme pour avoir de l'héroïne, Venus in Furs est une interprétation au plus près du roman de Sacher-Masoch du même nom, Run Run Run est construit autour de la culture de la drogue, tout comme Heroin qui raconte l'expérience (et qui commence doucement avec la guitare de Reed et un effet hypnotique à la batterie. Le tempo va croissant retraçant les sensations de l'individu sous héro et se ponctue d'un alto gémissant signé John Cale combiné aux guitares de Reed et de Sterling Morrison) et les effets de la drogue sur lui-même. A sortir de ce contexte noir et flippant, I'll Be Your Mirror, tendre chanson inspirée par Nico la belle. Une douceur dans ce monde de durs... On n'aimera peut-être pas mais on doit écouter...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2001
Nous sommes en 1967... tu peux imaginer ça toi, aujourd'hui... 1967... Ce disque... le disque ultime, le seul, l'unique. Quatre génies créateurs comme le rock n'en a jamais produit d'autres. Non je ne parle pas d'obladi-oblada.
Le Velvet parle de nos terreurs, parle à nos terreurs. Deux guitares rouillées qui grincent des dents, un violon qui nous vrille le cerveau, une batterie qui n'en est pas une. La douleur, le mal, nos perversions, nos désirs, nos angoisses, nos névroses sans espoirs. Le velvet est tout ça à la fois. Ce disque faisait peur, il fait toujours peur. Quels parents ont envie que leur fille écoute une chanson qui s'appelle Heroin... même 34 ans après :
"When I put a spike into my vein
And I'll tell ya,
things aren't quite the same
When I'm rushing on my run
And I feel just like Jesus' son".
Quels parents ont envie que leur fille s'initie aux "Shiny, Shiny Boots Of Leather"?
Ce disque a paraît-il suscité tant de vocations qu'il existe plus de groupes s'en réclamant qu'il ne s'en est vendu d'exemplaires à sa sortie.
Et puis il y a "The Black Angel's Death Song", et "European Song" et ses chaises rouillées qui grincent sur le béton froid de nos cauchemars.
Et puis il y a ces cathédrales de cristal que sont les chansons chantées par Nico. Et puis... et puis... vous ne l'avez pas encore acheté?
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2016
Beaucoup d émotions à réécouter ce velours...une époque remplie de découvertes et de libertés ...douce et déchirante la musique accroche. ..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2013
L'exercice tient de la gageure : comment juger objectivement un album de légende, qui a influencé une kyrielle d'artistes à travers le monde et qui demeure un chef d'œuvre, un symbole de la jeunesse. Bine sur que la voix de Nico a vieilli, bien sur que certaines nappes de violons font un peu désuet, mais l'alchimie reste parfaite et les nappes mélodiques toujours aussi voluptueuses. Les bons disques de Rock ne connaissent pas l'outrage des années et cet album en est l'illustration la plus limpide. Y revenir régulièrement, c'est se mesurer au temps qui passe mais qui n'altère pas les œuvres. Son écoute est aussi une occasion de se ressourcer dans une époque, un contexte pour toujours idéal.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2013
Cet album est un must absolu pour un fan des Velvet! Que des tubes! Il est aussi possible de télécharger les pistes en MP3 directement sur Amazon lorsque vous achetez ce vinyle. Aucun regret, nous écoutons en boucle depuis!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2016
Ici, rien à enlever, le moindre morceau est un chef d'œuvre, et le disque s'écoute et se réécoute encore et encore avec un plaisir intact.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,68 €
5,46 €
11,71 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)