undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
28
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:14,94 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Comment décrire ce double album ? C'est sans doute ce que Clapton a enregistré de plus beau, c'est sans doute un des plus beaux albums de cette période musicale, et de toutes périodes musicales confondues !
Chaque chanson est quasi parfaite. Il y en a pour presque tout les genres, même si on reste dans une dominante blues british, country-rock-folk. Clapton racontait qu'une journée commencait par une matinée de piscine, de repos, de bronzage, puis un bon déjeuner, puis quelques "pilules" et autres substances, avant de rentrer au studio dans l'après midi. Et cela donne des titres d'une simplicité à pleurer comme "I looked away", "Bell bottom blues", des titres intenses et fiévreux "Keep on growing", "Anyday", avec duel de guitares rageurs, des blues purs et durs "Key to the highway", "Have you ever love a woman?", et bien sûr, deux titres plus somptueux encore (mais comment faire un tri parmi tous ces chef d'oeuvre?) : la reprise de Hendrix "Little wings" et "Layla", dont le riff de guitare crée par Duane Allman reste un des plus beaux de l'histoire du rock.
Sous le pseudo de "Derek" se cache bien sûr Clapton lui même (qui sombre chaque un peu plus dans la dépression), mais aussi son pote Duane Allman, des Allman 's Brother, immense musicien, moins célèbre, venu prêté main forte au tout nouveau groupe. Ce sera leur seul album studio, un coup d'essai, un coup de maître. Ces musiciens ont été, durant quelques jours, comme touchés part la grâce. C'est un emerveillement de tout instant. Arriver à ce degré là de perfection, ça s'appelle le génie ! Il existe un live, enregistré au Fillmore, sans Allman, mais avec un Clapton qui se surpasse sur des titres rallongés de 15 à 25 minutes ! Pour les amoureux de guitare...
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si dans la discographie pour le moins conséquente de Clapton on ne devait choisir qu''un Cd, pour moi ce serait « Layla ». Peut-être parce que Clapton avait trouvé dans son éphémère groupe des Dominos un guitariste à sa mesure, capable de le pousser dans ses derniers retranchements techniques et émotionnels. Le roi de la slide Duane Allman, en RTT de l''Allman Brothers Band est ici l''alter ego de Clapton, et même les spécialistes les plus minutieux ont souvent du mal à savoir qui joue quoi, tant l''osmose a été parfaite entre les deux musiciens. La mort quelques semaines après l''enregistrement de « Layla » de Duane Allman dans un accident de moto laissera Clapton musicalement orphelin (l'absence d'Allman se fait cruellement sentir sur le « Live at Fillmore » de l''automne 70 où un Clapton à la voix hébétée se perd dans des solos à rallonge). Rien de tout cela sur « Layla ».

Des interprétations magistrales de classiques du blues (l''énorme « Key to the highway » de Big Bill Broonzy par exemple), un bon paquet de compos originales, un retour d''hommage à Hendrix (« Little wing » ici, alors que l''Experience reprenait respectueusement « Sunshine of your love » sur le Cd « Live at Winterland »).

Et puis il y a « Layla », le meilleur morceau de toute la carrière de Clapton. Layla. Surnom de Pattie Boyd. Dont Clapton est amoureux fou. Problème, Layla est mariée au meilleur ami de Clapton, George Harrison. De cette cornélienne histoire d''amour, va naître un morceau fabuleux. Du mémorable riff d''intro de Duane Allman au solo de Clapton dans lequel on entend vraiment (si, si, je vous assure) pleurer sa guitare, « Layla » tutoie le sublime. Les plus désespérés sont les chants les plus beaux disait Musset. « Layla » est un pur sanglot.

Et le jour du Jugement Dernier, c''est sûr, ceux qui n''auront pas « Layla » sur les rayons de leur discothèque iront brûler en Enfer. Les autres auront déjà une idée du Paradis.
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2015
Depuis quelques mois, je profite de rééditions des Clapton en SACD pour redécouvrir ses anciens albums. Celui-ci fait à mon sens partie des meilleurs et pas seulement pour Layla. Plages préférées : 1, 3, 6, 9, 11 (superbe reprise du Little Wing de Hendrix), 13 (et oui tout de même). La version que je possède est celle avec une piste 5.1. Pour les puristes, il préféreront sans doute la piste stéréo ou le bon vieux vinyle mais le mix n'est pas une gageure, loin de là. Et je ne comprends toujours pas pourquoi cette version n'a pas été reprise sur le blu-ray audio par Universal, éditeur de ce même SACD. Il y avait de la place et cela aurait permis de se faire une opinion. On trouve encore ce SACD (à l'heure où j'écris, 1 proposé à 20 € en occasion sur le Marketplace d'Amazon.fr) mais il se fait rare (et donc cher).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2016
Bon d'accord! Pour la réalisation de cet album, Clapton a refusé "de se mettre en évidence" raison de l'échec commercial de l'album. Mais il y a vraiment des supers morceaux comme Laïla. Les autres restent démentiels. Ils ont une rigueur très intéressante qui évite de tomber dans un blues grossier. Je veux dire que cet album est très "digeste" à écouter. Ceux qui aiment la nostalgie, c'est à consommer sans modération
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2007
Un album à avoir à tout prix !!! Toutes les chansons sont réussies et sont belles à pleurer.
"Anyday", "Little wing", "it's too late" et bien sûr "Layla" sont de véritables chef d'oeuvre ce ce grand maître de la guitare.
Quant à sa voix, on ne peut pas faire mieux : Une voix d'homme au fond du gouffre et désepéré par amour pour Nell...
Un des meilleurs albums de ces 40 dernières années !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2013
Certaines références blu-ray audio sont des trésors de qualité.

Pour Leyla, rien à dire sur l'aspect qualitatif de la musique mais si le blu-ray audio est sensé refléter au mieux le master d'origine, l'enregistrement de Leyla est simplement mauvais.

Pas de dynamique à cause d'une compression excessive, Leyla est l'une des éditions les moins bonne qualitativement. De toute évidence, Universal n'est pas ou n'a pas pu repartir du Downmix (ce dernier n'est peut-être plus disponible ou saboté à cause des drogues prises durant les séances d'enregistrements, cf l'histoire de l'album). Wonder est à l'opposé niveau qualité. C'est un exemple de Loudness War avant l'heure dès la prise de son studio. On va donc dire que le style est voulu.

Cette version peut donc combler les fans de Clapton mais elle n'apportera rien d'un point de vu audiophile. C'est du gros son FM bien lourd, rien de plus. Les éditions de Barbara, Brel, Supertramp sont au dessus d'un point de vu qualitatif.
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sous un nom anonyme, Clapton va publier là un de ses meilleurs albums avant longtemps. Layla (dédié à la femme de G.Harrison, qui allait devenir Me Clapton), reste un de ses plus grands morceaux, repris en live , en unplugged ..., sans prendre une ride. Mais ce n'est pas seulement pour ce titre monumental que l'on se doit de posséder ce disque : tout est excellent, original, Clapton puisant dans ses influences blues, et ajoutant une touche rock difficilement imitable. Chapeau bas !
22 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
Il n'y a pas grand chose à dire de plus à dire que les nombreux commentaires tous plus compétents les uns que les autres. Je signale que les notes précisent les morceaux qui ont été overdubbés, ce qui n'est à priori pas le cas de "Key to the highway" et de"Have you ever loved a woman" (d'anthologie !) et "Little wing" qui réunissent les 2 guitaristes. Clapton ne joue pas encore "laidback" et tire un son très blues de sa Stratocaster (visiblement la présence de Duane Allman le pousse dans ses retranchements) tandis que Duane Allman nous offre des décollages fulgurants en slide sur sa Les Paul (pas certain que son jeu et sa technique ait été égalée ou dépassée). Une autre époque, et extrêmement décourageant pour les apprentis-guitaristes !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2011
Derek and The Dominos, c est le dernier super groupe d'Eric Clapton. L'album studio (Layla and assorted love Songs) reste jusqu'à aujourd'hui un album de référence du Blues/Rock. On y retrouve une série de classique tels que Key of the Highway, Bell Bottom Blues et évidemment Layla.
Le coffret est d'une finition impéccable mais il s'adresse aux afiniados de Clapton. Pas sur que tout le monde veuille une version CD, DVD et Vinyl. On y retrouve quelques inédits et quelques jams sessions(déjà disponible sur un autre coffret).
Bref un coup de coeur.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A l'écoute de cet album, on peut dire que toutes les chansons d'amour ont une fin!

Sans être totalement laide, il est évident que la pochette de Layla tirée d'une toile du peintre français Frandsen de Schonberg n'était pas toute indiquée pour que le double album fasse un carton plein à sa sortie. D'autres groupes ont connu le succès avec des LP's aux pochettes vierges de tout texte, mais tout le monde ne s'appelle pas King Crimson ou Led Zeppelin...

Dans l'ensemble, j'aime beaucoup cet album et cette preuve de bon goût est certainement due à la présence magique et envahissante de Duane Allman en 1970 après EC dans les studios de Miami où Dieu jouait aux dominos.

Pourtant, à l'inverse du troupeau pantagruélique, je n'aime pas beaucoup la reprise du Little Wing de Jimi Hendrix: le groove original a disparu, la rythmique et certains rajouts sont un peu pesants et le solo de guitare mélodique de Clapton n'est pas très inspiré voire est un peu faux par moments.

De même dans la fin de Layla, sur le très beau passage de piano, les deux guitaristes sont un peu en pilotage automatique: effets de la pharmacopée utilisée pour supporter les longues heures de vol?

Malgré tout, Layla reste mon préféré dans la discographie d'Eric Clapton que je ne connais honnêtement qu'à moitié.

(*): très bon jeu de mots basé sur le nom de l'actrice Bo Derek qui avait effectivement à la période de sa splendeur un très beau derek.
55 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,75 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)