Commentaires en ligne


17 évaluations
5 étoiles:
 (15)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un double Chef D'oeuvre !, 3 avril 2007
Par 
gégé-blues (FRANCE-Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Enregistré en 1979, sorti en 1980, j'ai usé le double vinyl à force de l'écouter, que dis-je à force de le déguster ! Je l'ai, bien entendu, racheté en CD où le son (déjà très bon à l'époque), a été "remastered" mais pas de bonus en prime ! Que dire, sinon que la magie opère toujours 27 ans après ce concert, la plupart des titres sont étirés pour que la guitare du maître puisse s'exprimer pleinement avec l'intervention amicale d'Albert Lee, autre guitariste très respectable. Tous les morceaux sont formidables, pas mal de reprises joliment interprétées comme "if I don't be there by morning" de Bob Dylan ou le superbe "double trouble" d'Otis Rush ou encore "setting me up" de Mark Knopfler" et cerise sur le gateau "cocaïne" du sieur J.J Cale où Eric Clapton accélère le rythme et nous gratifie d'un solo d'enfer plein de wha-wha ! Les compositions d'Eric sont également des références "lay down sally" et "wonderful tonight" par exemple. Tout n'est qu'excellence, un petit chef d'oeuvre qui est devenu, au fil du temps, un album mythique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE MICHEL EMBARECK MAGAZINE BEST, 12 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
CHRONIQUE DE MICHEL EMBARECK MAGAZINE BEST JUILLET 1980 N° 144 Page 84
9° Album 1980 33T Réf : RSO 2658 135
Franchement, Clapton je le croyais mort. J'ai entendu ce truc dans une boutique et me suis empressé de demander au vendeur qui était ce type imitant Clapton. "Mais c'est lui". Ah bon. On ressort tellement de vieilles bandes que j'ai pas cherché plus loin m'enfuyant à toutes jambes avec le mini trente des Humans sous le bras. Il s'avère finalement que Dieu n'est pas mort ni au premier ni au second degré ce qui en définitive n'arrange pas trop mes croyances de toutes sortes.
Comme toutes les stars en quête de monnaie, Eric God Clapton est donc allé tendre sa main de velours aux pitis japonais, pour leur dernier Noël, leur accordant sa nonchalante miséricorde en échange d'une poignée de yens. Z'ont pas dû être déçus les mômes : la grand'messe qu'il leur a sortie Clapton. Que dis-je : le parcours du combattant. Tout y passe, les traditionnels, les meilleurs plans à J.J. Cale sans oublier certaines de ses oeuvres de Maître.
Du blues et du boggie cousus main. La guitare caressée (monstrueuse démonstration de finesse sur le "Double Trouble" d'Otis Rush), l'orgue de Chris Stainton soupirant d'aise (on croirait parfois Al Kooper poussant Bloomfield au Fillmore, dans "Early In The Morning" par exemple), les six cordes d'Albert Lee en soutien ( l'empoignade sur "Cocaine" frise le délire). Et la voix....Putain de voix chaude que possède encore ce mec dont l'haleine terrasserait une compagnie de bouffeurs d'oignons. Clapton n'a pas une grosse voix mais il possède ces intonations de desperado introuvables dans les westerns italiens. Quelle infusion. Macérée dans le bourbon. Du blues pour nuiteux pété, canettes pleines de vieux mégots, tête lourde des petits matins de trop plein. Aussi bien qu' "E.C. Was Here" mais il y en a deux fois plus. Dieu n'est pas mort et le pape ferait mieux d'être représentant chez Polydor.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simply the best, 10 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Tout simplement le meilleur album que je connaisse du "God". Presque chaque morceau est différent et intéressant. Clapton est d'inspiration divine autant dans les blues - surtout Double Trouble, Rambling on my mind, et mon favori Worried Life Blues - que les morceaux rock - le monument Cocaine et l'hallucinant Blues Power. Non seulement la patte de Clapton est géniale (que ce soit pour traduire le vague-à-l'ame ou pour nous faire danser comme des hystériques), mais son chant est également convaincant. Ses musiciens sont également en excellente forme, en particulier le claviériste Chris Stainton. Prise de son parfaite, public hyper-enthousiaste (ça fait plaisir), que demander de plus, n'attendez pas, achetez!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dieu ! que c'est beau..., 9 mai 2006
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
C'est un des meilleurs enregistrements live de Clapton, un des plus célèbres en tout cas. Tous les titres sont divinement interprétés, tout en nuance, en feeling, en finesse, c'est du très grand Clapton, enfin remis de ses déboires alcooliques et sentimentaux. C'est aussi plus sage, plus maîtrisé, par rapport à l'époque de Cream, avec plus de retenu par rapport à Derek & Dominoes. Beaucoup d'émotion dans la voix, "All our past time" et "Wonderful tonight" sont belles à pleurer, comme "Worried life blues". Son jeu de guitare est épuré, ciselé. Clapton joue autant sur les silences que sur les notes, c'est grandiose ! Les versions de "Cocaïne" ou de "Further on up the raod" sont quasi définitives, "Blues power" et "Rambling on my mind" vous feront tomber à la renverse dès la troisième note ! Les musiciens qui l'accompagnent sont à l'unisson, le public en redemande, et nous aussi. Sauf que cela fait un moment que Clapton ne nous a pas enchanté de la sorte, saus peut être sur certaines plages du live acoustique MTV.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Sur la route, le blues..., 16 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Une fois l’enregistrement de BACKLESS (1978) terminé, Clapton vire le groupe (américain) qui l’accompagne depuis 461 OCEAN BOULEVARD et engage un nouveau backing band (anglais) à la cohésion diabolique, avec lequel il s’embarque pour une tournée japonaise, qui passera par le Budokan de Tokyo cette fin de décembre 1979.
Les chanceux nippons qui ont pu assister à cette série de concert ne doivent sans doute pas encore en être revenus ! Avec un groupe phénoménal à ses côtés, Clapton irradie plus que jamais de mille feux. Evitant le piège du best of, il atomise quatre de ses classiques ainsi que trois extraits du nouveau-né BACKLESS, et surtout, surtout, revisite une série de blues inédits (ou non) remaniés dans des versions époustouflantes de concision et de technicité. Tantôt lancinant (WORRIED LIFE BLUES), émotionnel (DOUBLE TROUBLE) ou enjoué (FURTHER ON UP THE ROAD), Clapton fait parler le tonnerre et la foudre de ses doigts magiques (incroyable version de BLUES POWER), que l’auditeur attentif et subjugué ne peut croire humains... Au-delà de tous ses épanchements de l’époque de Cream ou du début des années 70, JUST ONE NIGHT s’inscrit comme l’un des plus grands albums live jamais enregistrés, ainsi que l’un des meilleurs disques de blues de son auteur. Énorme.
Tops : BLUES POWER, DOUBLE TROUBLE, FURTHER ON UP THE ROAD, WORRIED LIFE BLUES, AFTER MIDNIGHT, COCAINE
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Géant, 1 mars 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
A mon goût, le meilleur enregistrement public de Clapton. Du blues, mais aussi du rock. Un mélange harmonieux de classiques (cocaïne, ...) et de morceaux moins connus. Clapton au sommet de son art, accompagné d'un groupe de qualité bien sûr, avec un mention particulière pour le pianiste qui est d'enfer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 perle de blues..., 26 octobre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Voilà un double CD qui vaut son pesant de cacahuètes! A mon sens, un des plus beaux disque de Clapton! Merveilleusement entouré, en grande forme, une set list de rêve, un son magnifique, rien à jeter! Un album indispensable!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Quel live magistral, 15 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Enorme live du maître accompagné (une des dernieres fois) par Blackie sa celebre Strat. Le son est brut, pur, le groupe est sobre derriere "god". Les titres sont superbement choisis , les meilleurs de la belle époque (avant qu'il soit sorti de la dope par Collins qui de toute évidence ne sait pas ce que c'est que le blues...). Enregistré au japon , du temps ou les autres groupes anglo-américains allaient la bas pour faire des live hard rock.Clapton lui fait ce qu'il a toujours fait: du blues.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Slowhand au mieux de sa forme., 28 avril 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Probablement le meilleur enregistrement live de Clapton avec les morceaux du live de Derek and the Dominoes, «At the Fillmore east». Le jeu et le son de Clapton sont exceptionels, mais c'est surtout la cohésion et la pêche du backing band de luxe qui l'accompagne qui sidèrent et qui permet au patron de se laisser décoller pour monter si haut. Ce live serait un must du fait de la seule présence de Albert Lee (qui signa le «Setting me up» popularisé par Dire Straits), un grand guitariste qui illumine bien des instants de ce disque : résolument blues et boogie rock, ce disque balance d'une manière franche et heureuse. «Blues Power» et «Tusla time» sont des joyeux de rock n' roll où Clapton swingue et atteind des sommets, prenant des chorus où il semble remporter haut la main la course sur ses démons. Un album heureux, laid back et magistralement interprété.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aucun doute, c'est le meilleur, 15 novembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just One Night (CD)
Vous n'avez pas ce double live du Japon? N'hésitez pas... Rien que pour les deux titres de Cale "after midnight" et "cocaine", vous en aurez pour votre argent. Et je ne parle pas de "double trouble". Et hommage suprème pour le jeune (à l'époque) Mark Knopfler, la reprise de "setting me up" très agréable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Just One Night
Just One Night de Eric Clapton (CD - 1999)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit