Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le jardin du son et de l'amour bruyant, 20 avril 2013
Par 
STEFAN (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Louder Than Love (CD)
Cela va sans dire mais disons-le quand même, l'étiquette "grunge" a toujours été un beau foutoir ou voisinaient, plus souvent qu'à leur tour, la carpe, le lapin et le vautour. Prenez Soundgarden, outre un gout immodéré pour les chemises à carreaux et une origine géographique référencée (Seattle), la formation n'a que peu à voir avec, au hasard, Mudhoney, Nirvana ou Tad (tous des contemporains, tous classifiés grunge aussi). Est-ce à dire que le grunge n'existait pas outre une attitude vraie se débarrassant des scories d'un rock américain envahi de paillettes et d'une légèreté presque indigne ? Question à laquelle je répondrais sans ambages d'un franc et massif `oui'.

Concrètement, Soundgarden a beaucoup pris de Led Zeppelin, du MC5 et de Black Sabbath (etc.) et produit sur son Louder Than Love, second album du groupe et premier pour la major company (A&M), une relecture inspirée et inspirante de codes bien connus et, en la circonstance, particulièrement bien revus... et corrigés. Et quel album, mazette ! Du rock puissant, sale et franc mené par le timbre immédiatement reconnaissable de Chris Cornell et les riffs chirurgicaux et les soli échevelés de Kim Thayil. Ca nous donne, vous vous en doutez, une belle collection de brûlots furieux dont ressortent le rampant Hands All Over, le gras Gun avec son implacable accélération génératrice d'adrénaline, le hanté Power Trip où Cornell brille encore un peu plus fort, le rageur et véloce Full on Kevin's Mom, le plombé I Awake ou encore l'imparable et nerveux Big Dumb Sex... Que du bon parfaitement mis en son par un encore relativement inexpérimenté mais déjà techniquement irréprochable Terry Date.

Evidemment, le un quatuor étant surtout connu chez nous pour son tube ultime (Black Hole Sun), l'approche sans concession en surprendra plus un. Pour ce qui est de leur efficacité, de leur talent, pas de surprise, c'est déjà à un groupe majeur auquel nous avons affaire ce que la formation confirmera bien vite avec ses galettes suivantes, Superunknown en tête.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Indispensable, 22 juillet 2009
Par 
Benjamin Labarthe-Piol (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Louder Than Love (CD)
Ce disque est un "must-have" pour tous les fans de Soundgarden. Il y a bien entendu ce que le groupe est devenu avec 'Superunknown' et qui côtoie les sommets. Mais ce dernier est la résultante d'un long processus de maturation d'un groupe qui a su évoluer sur des fondations solides. Ces fondations sont là, sur cet album, nécessaire pour pénétrer l'univers du groupe. Ou comment le metal peut redevenir un genre intéressant quand il est pratiqué par des musiciens d'un tel talent. A écouter notamment 'Big Dumb Sex' dont même les paroles n'arrivent pas à abaisser le niveau du titre. AXL Rose était un fan avant l'heure, c'est dire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Louder Than Love
Louder Than Love de Soundgarden (CD - 1989)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit