Commentaires en ligne


24 évaluations
5 étoiles:
 (15)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 HOTEL 4 ETOILES
Cet album phare de l'année 1976 renaît grâce à ce nouveau support ; un grand merci au producteur original Bill Szymcyz qui s'est associé au spécialiste de la remasterisation 5.1 Elliot Scheiner ( à qui l'on doit le superbe remix de Queen ; A Night in Opera )
Une bonne surprise vous attend en découvrant cet album car une piste...
Publié le 16 novembre 2002

versus
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Gros morceau mais sans supplément d'âme
Propulsé par la scie "Hotel California" que l'on continue d'entendre partout, du supermarché au quai de gare, voici un album taillé pour la radio et qui s'est écoulé à des millions d'exemplaires. C'est que ce que les Eagles proposent ici est un rock chromé et calibré, aux racines country certes, mais bien pûtassier...
Publié il y a 21 mois par Stefy


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 HOTEL 4 ETOILES, 16 novembre 2002
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Eagles : Hotel California [DVD audio] (DVD audio)
Cet album phare de l'année 1976 renaît grâce à ce nouveau support ; un grand merci au producteur original Bill Szymcyz qui s'est associé au spécialiste de la remasterisation 5.1 Elliot Scheiner ( à qui l'on doit le superbe remix de Queen ; A Night in Opera )
Une bonne surprise vous attend en découvrant cet album car une piste DTS est présente alors qu'elle n'est pas mentionnée sur la jaquette .
En revanche , seule les paroles du titre phare du DVD sont présentes , pouquoi pas les autres ?
De même que l'interview de 6' de Bill Szyncyk aurait mérité un sous titrage .
Dans l'ensemble cet album est excellent et le format DVD AUDIO aide à l'apprécier davantage .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un album indispensable et envoûtant, 26 juillet 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (CD)
Un disque exceptionnel:Longuement travaillé en studio pendant plus de 9 mois, il sort de ce labeur un disque d'anthologie, quasiment parfait, admis aujourd'hui comme le deuxième album le plus vendu de tous les temps aux Etats-Unis. Considéré comme étant le meilleur du groupe,on retiendra de ce sixième album les accords classiques soignés de Wasted Time et Wasted Time( Reprise), les performances vocales de Don Henley sur, entre autres, The last resort, et des chansons typiquement "rock californien", Life in the fast lane, ou encore Victim of Love, où l'on découvre les nouvelles influences de Joe Walsh, plus rock, ou l'on ressent de plein fouet son immense talent tout au long de l'album:Il joue du piano, de l'orgue, du synthétiseur et surtout de la guitare, nottament sur "Hotel California": la longue intro à la douze cordes, l'attaque de batterie, et les deux solos de guitares qui s'entrecroisent ont fait le tour de la planète. En résumé, un chef d'oeuvre profond, qui vous emmène à des milliers de kilomètres, en plein coeur de la Californie, empli de symboles du mythe californien dans les brumes de la drogue et des filles...un vrai moment de bonheur !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LA PERLE DU COUNTRY ROCK, 18 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (Cassette)
Quand on est fan de Country Rock et qu'on aime des groupes comme POCO, FIREFALL,EAGLES...On ne peut se réjouir qu'un de ceux-ci connaisse le succès. Et cet album a connu un succès justifié et phénoménal.Bien sûr, il y a le fameux "Hotel California" mais tous les autres titres sont également excellents. Si vous aimez les Eagles, allez à la quête de Poco et de Firefall, vous n'aurez qu'un seul désir: compléter votre collection de ces trois groupes indémodables.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une légende américaine, 31 août 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Eagles : Hotel California [DVD audio] (DVD audio)
C'est la voie secrète pour pénétrer une énigme... Hotel California fut l'un des disques les plus vendus de toute l'histoire discographique, melant l'hédonisme californien à des racines plus typiquement américaines, réussissant merveilleusement la synthèse entre rock FM et country traditionnel. Le DVD nous replonge dans les ultimes heures d'une époque idéalisée (les années 70) mais en dresse aussi un constat amer (la chanson "Hotel California" fait le deuil des paradis artificiels). C'est quasiment une page d'histoire sociale américaine à visiter pour les jeunes amateurs de musique qui auraient du mal à comprendre pourquoi ce groupe a pu susciter un tel engouement. Hotel California apparait, ici, comme un concept étrange aux mains de musiciens archi-pointilleux, réussissant à gagner leur reve (celui d'une gloire absolue et de la fortune) avant de se dissoudre dans les fumées suspectes. Un miracle...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 plus qu'un album, un mythe, 20 juillet 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (Téléchargement MP3)
Envoûtant, historique, mythique, tout simplement un des meilleurs albums de l'histoire.
Que dire de plus ? Il n'y a plus rien à dire, juste écouter...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Super album. Enregistrement de très bonne qualité, 22 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (CD)
On aime retrouver tous ces albums qui rappellent une époque. Les Eagles resteront
dans toutes les mémoires, comme un groupe plus que parfait, tant sur le plan instrumental
que pour le côté vocal. On adore. Cordialement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Je l'avais acheté quand il est sorti en vinyle, 11 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (CD)
C'est dire... c'est album a été usé par la tête de lecture de ma chaîne et je l'ai racheté des années plus tard en CD ! toujours aussi génial et que du bonheur et de la nostalgie à l'écouter en boucle depuis des années. un must à avoir absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST, 4 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (CD)
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST NOVEMBRE 1979 N° 136 Page 63
6° Album 1976 33T Réf : ASYLUM WEA AS 53051
Voilà un hôtel qui est devenu le monument américain de la fin des seventies. Que dire si ce n'est qu'«Hotel California » est un disque d'anthologie, et que son morceau phare est sans doute le plus beau de tout le rock américain des années70. Disque d'anthologie parce que évidemment son succès commercial fut terrifiant, et que pour une fois les Eagles firent des scores vertigineux partout, même dans cette France jusqu'alors totalement réfractaire à leurs avances. Mais c'est un disque d'anthologie surtout parce que qu'il est la plus pure, la plus belle incarnation musicale de ce que peut être le bien être américain, cette sorte de bonheur poupin, exotique, moderne qui vous envahit dès que vous glissez en limousine dans la chaleur veloutée du Texas ou de la Californie. Alors que le concept de l'album bien lâche il est vrai, veut évoquer la décadence de la côte Ouest, la musique dit tout le contraire et vous invite à une dégustation béate et ensorceleuse de l'américan way of life dans ce qu'il a de mieux. Pour en exprimer la saveur, les Eagles ont composé l'album le plus parfait de leur carrière. Un morceau qui passera à la postérité, puis une subtile alternance de morceaux vifs et rockers et de douces rêveries cool. Et c'est là où « Hotel California » enterre « One of these nights ». Avec l'arrivée de Joe Walsh, de ses riffs graniteux, de sa slide dérivante, les Eagles se sont remis à un rock plus dur, plus fort, où l'électricité reparle enfin son langage libérateur : les solos extasiés d' »Hotel California »; le martelant « Life in the fast lane », le pénétrant « Victim od love » prouvent que les Eagles reviennent à l'énergie, sans doute lassés de jouer une musique nantie et opportuniste. Evolution qui culminera en « The long run ». Fini le country : Randy Meisner signe avec « Try and love again » le beau certificat de décès du western rock chez les Aigles en même temps que son bulletin de départ. Bien sûr, il y a ces slows magiques; alanguis, « New kid in town », « The last resort », ou ces violons écoeurant du début de la seconde face, qui donnent à penser que parfois les Eagles ne sont pas loin de la variété américaine la plus insignifiante. Mais il y a cette classe, ces guitares qui vibrent de bien être, ces voix fatales, et tous nos scrupules se dissolvent dans une moiteur épicurienne et salvatrice. « Hotel California », c'est un style arrivé à sa perfection, le nec plus ultra d'une musique. On aurait pu croire que les Eagles ne feraient jamais mieux. Erreur le meilleur était encore à venir, avec un retour définitif au rock le plus électrique qui soit.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 LES AIGLES EN CALIFORNIE, 15 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (CD)
L'ALBUM DES EAGLES A POSSEDER
BIEN SUR IL Y A CE TUBE HOTEL CALIFORNIA QUI DANS CENT ANS
SERA TOUJOURS AU GOUT DU JOUR
MAIS LE RESTE EST GEANT EN PARTICULIER NEW KID IN TOWN
ALORS JE VOUS CONSEILLE CETTE PERLE
BONNE ECOUTE
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une des plus grosses ventes de l'industrie du disque..., 8 janvier 2010
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hotel California (CD)
Sorti en 1976, Hotel California, album concept, cinquième travail signé des Eagles et une des plus grosses ventes de l'industrie du disque (et qui fait toujours recette aujourd'hui) recèle tout ce qui peu rendre intemporelle une aeuvre : des mélodies sublimes et qui accrochent, des arrangements soignés et des horizons musicaux variés. Tantôt rock comme Life in the Fane Lane ou Victim of Love, tantôt country (Try and love again), mélancolique aussi (Last Resort ou Wasted Time), tantôt ballade au demeurant magnifique comme New Kid in Town. A écouter encore Pretty Maids in a Row et... Hotel California qui sera leur plus gros succès et qui appartient au patrimoine culturel international. Tout y est dans ce morceau : la voix superbe de Don Henley, les harmonies vocales sublimes (qui font des Eagles les dignes héritiers de Crosby, Stills, Nash and Young, et comment ne pas oublier, le solo de guitare final joué à l'unisson par Don Felder et Joe Walsh.
Cette chanson est en réalité une énorme métaphore et parle de la dépendance à la drogue.
Dans ce titre, les Eagles sont loin de présenter la Californie comme un art de vivre mais y dénonce les fientes de la société californienne et le cynisme de l'industrie du disque américaine florissante dont les Eagles, fraîchement « enfermés dans une prison dorée » étaient les symboles.
Ecoutez bien les dernières paroles d'Hotel California, et vous comprendrez : "tu peux quitter l'hôtel quand tu veux, mais tu ne peux jamais partir"....... C'est sûrement l'album le plus abouti du groupe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Hotel California
Hotel California de Eagles (CD - 1984)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit