undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Cliquez ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles6
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:9,83 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 novembre 2000
Cet album a plus de 25 ans et pas une ride! Mr Waits a la pêche et la voix à peine plus jeune qu'aujourd'hui. On ressent très bien l'atmosphère qui rêgne dans la salle où Tom Waits s'exprime avec une joie et une entrain contagieux. Dommage que ses concerts en Europe soient si rares. On se console avec ce disque.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Live, mais en studio, Tom Waits égrène ses petites histoires d'une Amérique à la marge devant quelques happy-fews conviés à l'évènement, c'est Nighthawks at the Diner et c'est vachement bien !
Et donc, nous sommes au Record Plant de Los Angeles les 30 et 31 juillet 1975, ou au Raphael's Silver Cloud Lounge comme annoncé par Tom, où un jeune Waits, d'âge et de carrière, il n'a alors que deux albums studio dans sa besace, égrène non pas les beaux morceaux de son petit répertoire mais une sélection de nouveaux titres dans une ambiance de club enfumé et alcoolisé impeccablement recréé par l'équipe de production, les musiciens et, évidemment, un chanteur, compositeur et parolier sachant aussi bien raconter des histoires (les nombreux intermèdes introductifs où Tom fait preuve d'humour, souvent !, mais aussi d'un don de conteur qui ne fera que se confirmer) qu'habiter son répertoire de l'occasion. Et le répertoire, justement, mes amis, quelle belle collection de blues/jazz déjà très représentative du Waits que nous avons appris à connaître et à aimer, un artiste déjà en contrôle d'un songwriting héritier d'une vraie belle tradition étatsunienne qui sait la faire sienne, jusqu'à une reprise d'une vieillerie country sauvée des eaux (Big Joe and Phantom 309)... Grand !
Les fans de Tom Waits connaissent déjà ce Nighthawks at the Diner ô combien référentiel, comme quasiment toute la carrière du monsieur, quoi, les autres feraient bien de se pencher sur cet objet atypique, sympathique et, c'est le mot, recommandé.

1. (Opening Intro) 2:58
2. Emotional Weather Report 3:47
3. (Intro) 2:16
4. On a Foggy Night 3:48
5. (Intro) 1:53
6. Eggs and Sausage (In a Cadillac with Susan Michelson) 4:19
7. (Intro) 3:02
8. Better Off Without a Wife 3:59
9. Nighthawk Postcards (From Easy Street) 11:30
10. (Intro) 0:55
11. Warm Beer and Cold Women 5:21
12. (Intro) 0:47
13. Putnam County 7:35
14. Spare Parts I (A Nocturnal Emission) 6:25
15. Nobody 2:51
16. (Intro) 0:40
17. Big Joe and Phantom 309 6:29
18. Spare Parts II and Closing 5:13

Pete Christlieb - tenor sax
Bill Goodwin - drums
Jim Hughart - upright bass
Mike Melvoin - piano, electric piano, guitar
Tom Waits - vocals, piano, guitar
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 septembre 2003
De la période "hooker - looser", une connaissance de la langue "américaine" est nécessaire pour apprécier ce CD. Tom parle beaucoup mais, hélas, chante très peu. Par contre les textes sont excellents et l'ambiance, "south USA", nous transporte très loin. Pour apprécier il faut être inconditionnel ou, alors, n'avoir aucune idée de l'artiste. Un de ses meilleurs donc difficilement accessible sans un peu d'effort.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2003
Enregistré dans les conditions du concert, cet album plonge effectivement l'auditeur dans une ambiance fascinante. Les digressions de tom waits, qui assurent les transitions entre les morceaux, les applaudissements, l'instrumentation intimiste et tout acoustique évoquent le décor d'une cave de jazz. Les morceaux sont captivants et les introductions les mettent en perspective. Les textes sont excellents et pleins d'humour, mais la qualité musicale des musiciens comme celle de la voix de Tom Waits suffisent à assurer l'intérêt de ce disque.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tom Waits et sa voix rouée de gin signe là un album magistral de piano bar... accompagné d'excellents musiciens, Waits balance ses textes et ses blagues à la cantonnade et fait marrer tout le monde ("Better off without a wife"), sans oublier d'aligner des standards ("Eggs and Sausage"). Du très bon Tom Waits!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2010
Comme si c'était important , pour fêter mes 100 coms , j'ai convié tous mes ami(e)s amazoniens ( vrais ou faux ) à venir dîner chez moi , à la campagne et au pole nord !
Au menu : céleri , carottes râpées , choux rouges , pâtés lorrains , poulet frites , couscous , taguellas , mousse au chocolat , tartes aux mirabelles et cornes de gazelle . Alcool à volonté ! L'eau ? "c'est château la pompe , dans la rivière !" ...
Certains , Red et jip ( apparemment en couple ) arrivent dès 16 heures . En attendant les autres je leur fais visiter notre modeste demeure ... Peine perdue , jip ne veut voir que mes disques , quant à Red il se cale d'emblée devant la chaîne OM TV afin de suivre le compte rendu du match de la veille où son club de coeur s'est encore fait étriller par Nancy 5 - 0 .
J'accueille Jacques les bras grand ouverts , ravie qu'il ait fait le voyage depuis la principauté de Monaco ... "Je le mets où mon vélo ? qu'il fait ... tiens Mina , je t'ai apporté des myosotis ... des "forget-me-not" comme disent les Anglais" ... C'est un homme définitivement charmant .
Pendant ce temps , j'entends les commentaires de jip , étonné , parfois ravi mais aussi régulièrement horrifié par mes goûts !
- "Regarde - moi ça , c'est n'importe quoi son rangement de disques : Dylan avec Dalida ? Raphaël avec les Stones , LUV avec La Souris Déglinguée !" ( normal banane c'est par ordre alphabétique ! ) ... elle y connaît rien , je le savais , elle y connaît rien !"
Plus tard arrivent le chat bleu et sa souris verte , lui aussi charmant , armé d'une boite de bergamotes , visiblement ravi d'être en Lorraine ! "C'est joli par chez toi , on se croirait au Danemark !"
- Bonjour Sister , me lance P.V , je te savais reine mais je ne te voyais pas si grande ! c'est tes enfants ? Ils te ressemblent bien ! Surtout le petit dernier avec ses longs cheveux frisés .
- C'est pas des cheveux , c'est une serviette , je viens de lui laver la tête !
Bientôt la maison est remplie de personnages que je mets quelques instants à identifier : Le gars avec le tee - shirt PJ Harvey , ce doit être forcément Del et celui avec sa contrebasse en bandoulière et ses souliers vernis , Fab ( je le croyais plus vieux vu son amour pour la musik kassik ) à moins que ce ne soit Christian ou Laurent ? ( je vais lancer la conversation sur le prog , on verra bien ) ... s'il me demande un texte pour Camélia Jordana , c'est sûr c'est Fab ! si quelqu'un hurle en kobaïen dès qu'on parle de Pol Pot , c'est Christian et si j'entends dire du mal de Maé c'est Laurent ( facile ! ) ...
Tiens en parlant de Maé , Twistin' , c'est pareil , il est passé devant moi avec Crew ( qui l'a emmené en moto ) sans dire un mot , direct le chouchen à l'huile d'olive ... Il fait semblant de pas me connaître alors qu'il m'a demandé l'autre jour l'intégrale de Natasha St Pier en MP3 ! Qu'est - ce qu'il a ? D'un coup , il se lève et crie : "ça sent la daube ici , ça sent le Pagny ! je suis sûr qu'elle en a ! ... Je vais le dire à tout le monde , elle fera moins la maligne après !" ...
Pour le calmer je lui offre une série documentaire en import allemand sur le porno norvégien des années 30 , parue chez Arte Télévision , et un poster géant en relief de Giuliano Gemma .
- Et Tambour du Bronx , il est pas venu ? que je demande à la cantonade ...
- Bah non , il a dit qu'il n'avait pas que ça à faire , il a ses cours d'informatique et puis il relit l'intégrale de Guez de Balzac pour l'adapter en BD avec Alain Badiou , et de toutes façons il a dit qu'il pouvait pas te blairer ... que tu savais même pas faire la différence entre un double et un triple ratamacue et que dans ces conditions , il voyait pas ce que tu foutais sur terre ! Et puis pour lui , au - dessus de la Loire , c'est tous des boches , des traitres au général Lee !
En attendant le dîner , je leur demande ce qu'ils veulent entendre ... autant de guignols autant de marionnettes et de fils tendus : pas moyen de se mettre d'accord . Red commence tout juste à dire le b de Bjork que tout le monde lui saute dessus pour le faire taire , Jacques murmure à peine "Lara Fabian" que Twistin' réclame un John Mayall , Jip du reggae espagnol remixé par Dr Dre , quant à Thaly , elle ne jure que par Rose Laurens ... Del est venu avec un import japonais de Sledge Hammer Fury Massacre ( période antechrist ) , ça a l'air pas mal , mais au bout de 30 secondes d'écoute interloquée , les plombs sautent ( c'est malin ! préviens Del quand tu fais une blague ! ) ...
Mon mari s'y colle suivi de Totor et de Ramonito juste pour leur montrer l'installation électrique où sa Gretsch rouge dédicacée par Hervé Villard est branchée en permanence ...
Pendant ce temps - là dans la lumière frêle des bougies et des portables ( j'aime faire ma star ) je me dirige vers les platines pour leur proposer ce disque de Tom Waits qui devrait plaire à tout le monde : "c'est pas du vrai jazz ! c'est pas du bebop !" hurle frénétiquement ral the linguo ... oui , c'est blues aussi , c'est romantico pour les filles , et puis pour les gosses , ça raconte avec une grosse voix de père noël aviné des histoires de mariage foireux , de hard truck drivers qui vont dans le décor , et de "Three Little Pigs" ... et en plus la pochette rappelle un film à Cool hand Luc b dont il est incapable de nous donner le titre , preuve qu'il ne s'y connaît pas tant que ça en cinoche ! Camping ? pfff ... Avatar ? portnawak !
Il n'y a guère que Red qui ne soit pas content : "Alors quand c'est pas les mandolines , c'est les clavecins et les pipeaux en cuivre ! Faut évoluer un peu les vieux !" ... En plus il n'a pas de chance , ici on est plutôt chats , on les entend souffler dès qu'il s'approche d'eux pour leur vendre un abonnement au vélodrome ... Heureusement , il retrouve le sourire quand ma petite lui apporte une crêpe au suc' ... c'est fou ce que ça a comme appétit un Marseillais un lendemain de défaite !
"C'est quoi ce bruit que je demande ?"
- Oh , c'est rien , répond Red , c'est le baron qui vient encore de se payer un tremble avec son delta plane ... quand il entre , faites comme si de rien n'était , il va dire qu'il a rangé son Fokker Dr.I un peu plus loin à côté du biplan d'Erich Von Stroheim ... ça lui fera plaisir si on le croit ."
Après le dîner , Totor sort ses cartes et commence un poker avec mon homme , Ramonito , ma grande , Thaly et Déesse ... ça relance sévère , ça chauffe à la table , les paires de deux pleuvent ! Les mecs se font plumer ! On imprime des billets d'urgence . Vu le carnage qui s'annonce , je dis à ma fille de ne pas les laisser partir sans qu'ils signent une reconnaissance de dettes . "Même à papa ?" qu'elle fait la mignonne ! "Surtout à papa !" ...
La soirée se poursuit avec les diapos d'Hervé sur le Bryce Canyon où il prétend que Jean Gabin est enterré à côté d'Alain Delon .
Finalement après un long débat initié par Twistin' sur l'influence du blues dans la musique de Rihanna , et un autre sur l'apport des nappes sourdes dans la fabrication des crêpes au sucre , j'ai gardé tout le monde à la maison pour la nuit , histoire de ne pas être accusée de non assistance à personnes en danger ... tout le monde a dormi les uns avec les autres , tout habillés ( pfff , sont pas marrants ! ) en criant plusieurs fois mon nom dans leur sommeil .
100100 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
13,42 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)