undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles7
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Voici le fameux 1er album eponyme enregistre par le Paul Butterfield Blues Band en 1965,cet album fit decouvrir aux ETATS UNIS un harmoniciste blanc qui jouait aussi bien que les bluesmen noirs ainsi qu'un grand guitariste de talent soit mike bloomfield,il fut aussi reconnu par l'utilasation de l'amplification qui donne une couleur sonore particuliere a cet instrument qu'est l'harmonica.
signe sur le label elektra avec paul rothchild a la production(future producteur des doors),ce disque est une merveille dans le domaine,du chicago blues bien interprete avec des musiciens de talents(elvin bishop,jerome arnold a la basse,sam lay a la batterie et mark naftalin a l'orgue),au programme 3 compos dont 2 inst "thank you mr poobah" et "screamin'" ou les musiciens s'expriment parfaitement,le celebre "born in chicago" en entree qui donne la mesure,les magnifiques"blues with a feeling"et "last night" de little walter ou encore le cover tres rapide de muddy waters "got my mojo working" font de cet ensemble un disque important et indispensable pour toutes discotheques de blues.
A suivre,le second album de meme qualite mais vers une orientation un peu differente"east-west".pascal49
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2004
Album incontournable si vous cherchez le renouveau du Blues.
Paul Butterfield fut le premier bluesman blanc à avoir fait découvrir ce style à l'Amérique.
L'harmonica blues lui doit beaucoup.
Indispensable.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avant les expérimentations s'inspirant de la musique indienne pour fourbir un blues psychédélique de première importance (East-West), voici les débuts du quintet étatsunien de Paul Butterfield, du blues (semi) blanc répondant avec classe et passion à l'invasion britannique, rien que ça !
Répondant avec leur propre version du blues électrique Chicagoan popularisé par, entre autre, le label Chess via des géants tels que Muddy Waters ou Howlin' Wolf. une version, donc, nettement plus proche des sources, plus authentique que celles des Stones, Yardbirds et autres blues-boomers de la perfide Albion. Il faut dire que Butterfield a le gosier qu'il faut, et un beau talent d'harmoniciste qui ne nuit nullement, et a su s'entourer d'un groupe de qualité où, particulièrement, les guitaristes Mike Bloomfield et Elvin Bishop brillent, forcément, c'est du blues !
Avec, en plus, une sélection de titres, originaux comme standards, qu'on s'enfile comme un bon bourbon millésimé, une production (de Paul Rothchild, qui s'occupera bientôt des Doors, et Mark Abramson, aux manettes du son chez Love) claire et crue, parfaite pour le genre, on n'a plus qu'à battre des nageoires et à déguster ! Santé !

1. Born in Chicago 2:55
2. Shake Your Money-Maker 2:27
3. Blues with a Feeling 4:20
4. Thank You Mr. Poobah 4:05
5. Got My Mojo Working 3:30
6. Mellow Down Easy 2:48
7. Screamin' 4:30
8. Our Love Is Drifting 3:25
9. Mystery Train 2:45
10. Last Night 4:15
11. Look Over Yonders Wall 2:23

Paul Butterfield -- vocals, harmonica
Mike Bloomfield -- electric guitar
Elvin Bishop -- electric guitar
Jerome Arnold -- bass
Sam Lay -- drums, lead vocal on "I Got My Mojo Working"
&
Mark Naftalin -- organ on "Blues with A Feeling," "Thank You Mr. Poobah," "Screamin'," "Our Love Is Drifting," "Mystery Train," and "Last Night"
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A l'instar de l'autre groupe de blues de l'époque à atteindre la popularité, les Bluesbreakers de John Mayall (par lequel sont passés les plus grands), Paul Butterfield Blues Band joue et chante le blues comme les noirs. Les premiers bluesmen blancs du PBBB sont aussi un groupe multiracial avec Paul Butterfield et Elvin Bishop qui, en 1963, unissent leurs destinées musicales à la superbe section rythmique d'Howlin Wolf (le bassiste Jerome Arnold et Sam Lay, batteur). Rejoint par le guitariste de légende qu'est Mike Bloomfield, formé à l'école du blues noir, le PBBB, groupe du premier concert du Dylan version électrique (1965) voit Mark Naftalin (claviers) compléter le line-up en cours d'enregistrement. Il sort cet album éponyme chez Elektra Records, album dont 7 titres sur les 11 proposés, sont des reprises (l'album original a été mis de côté un moment, avant d'être réenregistré avec les claviers de Naftalin). La classe moyenne américaine va alors prendre une claque énorme avec ces musiciens de blues blanc qui viennent bouleverser leur quotidien. Du jamais entendu ! Ouvert sur une composition granuleuse due à Nick Gravenites, Born In Chicago, le disque enchaîne sur des bons classiques du blues empruntés à Elmore james (Shake Your Money Maker et Look Over Yonders Wall de 1961), à Ann Cole, mais popularisé en 1957 par Muddy Waters (I Got My Mojo Working), de Little Walter (Blues With A Feeling de 1953 et Mellow Down Easy, composée par Willie Dixon en 1954), de Junior Parker (Mystery Train de 1953, popularisé par Presley en 1957), de Scrapper Blackwell (Last Night 1935) . Butterfield est doté d'une belle voie, son harmonica est fougueux et omniprésent. La section rythmique est colossale. Les deux guitaristes, Bishop et Bloomfield sont sublimes. Aux claviers, Naftalin apporte sa touche personnelle. Les décibels fusent. La production est de Paul Rothchild qui capte toute cette énergie avec un grand professionnalisme. Il en découle forcément une petite merveille de Chicago Blues qui va faire bien vite parler de lui. En dépit de cette popularité incroyable, le PBBB n'a jamais figuré dans les charts. Surprenant pour un groupe qui, avec son album éponyme, a posé les jalons du blues-rock blanc.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2012
un groupe mytique avec un guitariste hors pair (michael bloomfield)pour du bon boogie-rock,blues.Je conseil aux passionnés de se procurer les albums de M. BLOOMFIELD
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2013
Le premier disque d'un groupe mythique qui a inventé le blues British, mais si ce sont des Américains. Des morceaux d'anthologie dont le génial Born In Chicago.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2014
Paul Butterfield Blues Band n'est pas vraiment du Blues mais plus du jazz et n'ai pas trop apprécié mais l'écoute de temps en temps car j'aime le jazz.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,08 €