Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 pour mieux coller à l'actualité, 25 mars 2010
Par 
Tchichou "tchichou" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lives in the Balance (CD)
ce 8ième album de Jackson Browne marque un changement dans son comportement, un virage plus politique et social contre les initiatives de Reagan envers les pays d'Amérique Centrale, sorte de Protest Songs en plus mélodieux et talentueux que ses prédécesseurs de l'époque de Woodstock.
A signaler les excellentes compositions de "For America", "In the shape of a heart" et "lives in the balance" qui donne le titre à l'album. Et puis avec tous les musiciens qui ont participé à la réalisation de ce petit chef d'oeuvre, Jackson Browne aurait pu organiser une manif devant le Capitol. Rien moins que 21 musiciens ont participé à cet enregistrement: la crème des studios de L.A. + David Lindley, Bonnie Raitt.
Et puis cet album est sorti en 1986, vous savez l'année où Springsteen a sorti son légendaire "Live/1975-1985", sorte de contre pied à cet album. America is back mais à quel prix!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 les idéaux confrontés à la réalité, 10 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lives In The Balance (Téléchargement MP3)
Que les années 80 auront été difficiles pour les artistes que l'on associe aux années 70 ! Jackson Browne fait parti de cette catégorie : singer-songwriter marquant, associé au folk-rock californien de Laurel Canyon (il a coécrit le célèbre "Take it easy" avec Glenn Frey des Eagles), il a dû s'adapter, au niveau de la forme, à la musique de la décennie suivante, sans pour autant se trahir : difficile et périlleux exercice, dont il se sort plutôt bien.

Dans sa sonorité, et dans son propos politique et humaniste, cet album (de 1986) peut être associé à "Lawyers in love"(1983), qui le précède, et à "World in motion"(1989), qui le suit. Le son est plus lourd, moins acoustique, plus "rock FM" qu'à l'époque de "For everyman" : c'est une nécessité pour se faire entendre dans l'Amérique des années 80. Le fidèle complice (et merveilleux guitariste-violoniste David Lindley) n'est quasiment plus là, malheureusement (une seule apparition sur la chanson "Till I go down").Mais les musiciens présents sont tous remarquables (Stan Lynch, des Heartbreakers de Tom Petty sur "In the shape of a heart", Steve Lukather, Bob Glaub,...)et Jackson Browne reste fidèle à sa ligne de conduite : il observe l'écart grandissant entre les idéaux de son pays et la réalité politique des Etats-Unis.
Tout commence avec "For America",( et son saxophone un peu lourdingue), et les désillusion d'un artiste idéaliste, dont les prises de conscience sont douloureuses : "The kid I was when I first left home/ Was looking for his freedom and a life of his own/ But the freedom that he found wasn't quite as sweet/ When the truth was known."
La chanson suivante est une méditation déchirante sur la guerre, ses conséquences et ses mensonges ("I'm not here to fight your war/ I know what you're fighting for.").
La suite est moins directement politique; puis ce qui était la face B(en vinyl)débute avec l'hispano-californien "Lawless avenues";avec "Lives in the balance",J. Browne est en colère : il propose un brûlot antigouvernemental,en désaccord avec la politique étrangère du pays et les interventions belliqueuses menées pour de simples intérêts financiers, ou les amitiés cyniques avec des dictatures ("On the radio talk shows and the TV/ You hear one thing again and again/ How the USA stand for freedom/ And we come to the aid of a friend/ But who are the ones that we call our friend/ These governments killing their own").
Huit titres seulement, mais une "conscience" qui tente de se faire entendre (certains lui reprocheront d'être trop moralisateur, de devenir un donneur de leçon agaçant): cet album fait du bien; le poète introspectif ouvre les yeux sur le monde, participe au débat, sans perdre sa sensibilité et son élégance naturelle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Lives in the Balance
Lives in the Balance de Jackson Browne (CD - 1990)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit