undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

9
4,6 sur 5 étoiles
Stay Hungry
Format: CDModifier
Prix:11,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 octobre 2010
Que dire de cet album emblématique, trésor de guerre de la bande à Snider qui regorge de titres fameux et inoubliables("I Wanna Rock", "We're not gonna take It", "The Price", et j'en passe...)? A l'image de Mötley Crue, Twisted Sister a su devenir un groupe culte pour les metalleux d'aujourd'hui, en s'éloignant de la scène glam (à laquelle le groupe était associé de par son mauvais goût vestimentaire) et jouant un hard rock rugueux ("Burn In Hell"), simple mais efficace. Si vous ne possédez pas ce skeud, vous savez à présent ce qu'il vous reste à faire, bande de "S.M.F"!!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 juin 2002
Encore un groupe qui n'a pas eu le succès qu'il méritait ! Twisted Sister a, avec ce "Stay hungry" paru en 1984, écrit un des plus grands albums de hard/heavy des années 80.Même si la production a aujourd'hui pris un sérieux coup de vieux, tout y est : des rythmiques bien heavy (le début de "The Beast"), des titres plus rapides ("Stay hungry"), des refrains magnifiques ("Don't let me down"), un très grand chanteur, Dee Snider, 2 fines lames à la guitare, Jay Jay French et Eddie Ojeda, et des hymnes à foison : "We're not gonna take it" ou "I wanna rock" pour n'en citer que deux. Prenant le meilleur des années 70 (AC/DC, Black Sabbath, Judas Priest), Twisted Sister a su définir son propre style au fil des albums, et a atteint son apogée sur "Stay hungry" à l'écoute duquel on ne peut avoir qu'un regret : que le groupe n'ait pas continué de sortir d'aussi bons albums, les tensions ayant fait imploser le groupe dans la seconde moitié des années quatre-vingt. Quel dommage !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est l'histoire d'un groupe qui a mis le temps pour y arriver, l'histoire d'une bande de new yorkais grandement influencés par les New York Dolls dont les débuts remontent à 1972, l'histoire d'un groupe qui finira, à force de concerts et d'abnégation, par décrocher un contrat avec Atlantic au début des années 80, l'histoire d'un troisième album qui finira par les mener à la tête des charts de leur mère patrie, l'histoire, enfin, d'une époque et d'un combat qui les laissera exsangues au point de sombrer aussi vite qu'ils étaient montés, c'est l'histoire de Twisted Sister et de Stay Hungry.
Pour bien situer, il faut remonter huit ans plus tôt, à l'arrivée d'un jeune et fringant vocaliste du nom de Dee Snider qui, peu satisfait du répertoire propre du groupe qu'il vient de rejoindre, Twisted Sister donc, s'attelle à la tâche de lui forger quelques compositions dignes de ce nom et en devient, de fait, le leader. Quelques années, centaines de concerts et hectolitres de bière plus tard, rejetés de partout à cause de leur réputation d'intenables bad boys, une sorte de Guns N' Roses avant l'heure, les cinq garçons au look scénique aussi improbable que particulier, imaginez 5 Drag Queens kingsize vous ne serez pas loin du compte, réussissent enfin à convaincre un exécutif local d'Atlantic de leur donner leur chance, non sans avoir précédemment sorti un EP autofinancé sur le microscopique label Secret Records, Ruff Cuts, histoire de prouver ce dont ils étaient capables. Suivront deux albums d'un hard glam musclé qui, peu promus par un label qui ne croit pas en ces peinturlurés qui arrivent pile poil quand Kiss met bas les masques, dépassent tant les espérances, ou plutôt l'absence d'icelles, qu'enfin Twisted Sister devient un objectif dans les yeux emplis de dollars de ces messieurs de chez Atlantic.
Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils avaient senti le vent venir ! Parce que Stay Hungry est un triomphe. Un triomphe dans les charts d'abord, l'album s'écoule à 3 millions d'exemplaires rien qu'aux Etats Unis. Un triomphe dans la manière ensuite parce que, porté par deux singles surpra-éficaces, et deux vidéoclips rigolos en heavy rotation sur la dominante MTV, We're Not Gonna Take It et I Wanna Rock, le heavy glam rock des Sœurs Tordues a plus de gueule que jamais. Comme le reste de la galette est à l'avenant, pas de bon goût, certes, mais si glorieusement accrocheur, affreux, sale et méchant mais doux à l'oreille du fan de (hard) rock en mal d'électricité bananante, avec de vrais bons classiques du genre dedans (Stay Hungry, Burn in Hell, The Price, S.M.F.), et idéalement mis en son par un Tom Werman spécialiste de l'exercice, la réussite est indéniable, et le succès mérité. Bref, la route de la gloire était ouverte à Twister Sister, et puis...
Et puis l'affaire PMRC, des femmes de sénateurs du genre desperate housewives qui se lancent dans une croisade contre toutes ces musiques qui polluent les malléables cerveaux de nos chères têtes blondes, un audience au Sénat où Dee Snider, cité avec John Denver et Frank Zappa (un drôle de casting !) pour défendre les intérêts des artistes, s'en sortit très bien, mais un peu beaucoup avec le melon. Un an plus tard, un nouvel album sous la ceinture, Come Out and Play, pas exactement raté mais très en deçà des bonnes habitudes de la formation, sans titre aussi immédiatement mémorisable aussi et avec un choix de premier single contestable (la reprise du Leader of the Pack du girls-band sixties les Shangri-Las et son clip ridicule), Twisted Sister commence sa descente vers les enfers... Jusqu'à un split dont tout le monde se moque en 1987 après un ultime album cette fois franchement raté, Love Is for Suckers.
Reste donc une belle triplette originelle, et ce Stay Hungry, un peu plus encore, et même plus que ça dans sa version Deluxe bonussée de nombreuses démos permettant de se rendre compte du travail accompli par la formation pour arriver à son but, un beau package qui complimente un album qui demeure un des grands classiques du hair metal des années 80.

CD 1 - Album
1. Stay Hungry 3:03
2. We're Not Gonna Take It 3:38
3. Burn in Hell 4:43
4. Horror-Teria (The Beginning) 7:45
5. I Wanna Rock 3:06
6. The Price 3:48
7. Don't Let Me Down 4:26
8. The Beast 3:30
9. S.M.F. 3:01

CD 2 - Bonus
1. Death From Above 2:42
2. Prime Motivator 2:25
3. We're Not Gonna Take It (Early Demo) 2:47
4. Death Run 1:45
5. This One's For You 2:00
6. S.M.F. (Early Demo) 2:14
7. We're Coming On 1:42
8. Call My Name 2:10
9. Burn In Hell (Early Demo) 5:08
10. Pay The Price 1:42
11. What's Love Without You 1:45
12. Our Voice Will Be Heard 1:29
13. You Got To Fight 1:39
14. The Price (Early Demo) 2:36
15. Stay Hungry (Early Demo) 1:58
16. Radio Spot 0:24
17. 30 (New Track) 4:23
18. Lollipop Guild (Hidden Track) 0:30

Dee Snider - lead vocals
Eddie "Fingers" Ojeda - lead & rhythm guitars, backing vocals
Jay Jay French - rhythm & lead guitars, backing vocals
Mark "The Animal" Mendoza - bass, backing growls
A. J. Pero - drums, percussion
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Avec ses deux premiers albums ("Under The Blade" et "You Can't Stop Rock'n'Roll"), TWISTED SISTER avait marqué son territoire avec un Hard Rock carré, teigneux, digne héritier des grandes heures de ALICE COOPER, avec une touche Rock'n'Roll crade de bon aloi (le bassiste Mark MENDOZA était un ancien des DICTATORS). Avec le producteur Tom Werman aux manettes, le groupe franchit un palier qui fera de cet album son plus gros succès. Les tubes Hard pop entêtants et ravageurs "We're Not Gonna Take It" et "I Wanna Rock", ainsi que la ballade "The Price" représentent la face la plus commerciale de ce disque ; mais attention du commercial de qualité, encore bien abrasif.
Des pièces comme "Burn in Hell", "Horror Teria" ou "Stay Hungry" demeurent les garants d'un hard Rock fort en gueule, parfois carrément inquiétant.
Un must du hard Rock des années 80.
Alain Lavanne
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 décembre 2014
Si comme moi vous avez été bercé par AC/DC, Judas Priest, Def Lep ou Led Zep, les Twisted Sister sont pour vous! De l'époque du grand Hard Rock (les années 80!!) ils sont efficaces: Du bon vieux hard!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 juillet 2013
J'écris ces quelques lignes pour dire que la version remasterisée de "stay hungry", album culte au demeurant et que tout le monde devrait avoir à la maison, est en dessous de la version originale. C'est la première fois que j'achète un album remasterisé moins bon que l'original. Le second cd n'apporte pas grand chose, surtout des démos et un inédit. Je voulais revendre mon vieil album mais je vais finalement garder l'ancien et revendre cette version. Pas un beau cadeau pour ce 25 ème anniversaire. Espérons qu'un remastering digne de ce nom sera fait pour le 30 ème anniversaire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 8 juillet 2014
trés bon groupe de heavy j'adore fan de cette musique depuis plus de 20 ans groupe conu quand meme .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 février 2011
Indiscutablement le meilleur album de Twisted Sister ! Avec une production tellement heavy millésime 1984 ! Je m'en lasse pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juin 2013
groupe de mes années fast mdr, non cd a a avoir dans sa disco un vrai régal de rock a écouté
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Still Hungry
Still Hungry de Twisted Sister (CD - 2011)

Under The Blade
Under The Blade de Twisted Sister (CD - 2011)

You Can'T Stop Rock N Roll
You Can'T Stop Rock N Roll de Twisted Sister (CD - 2004)