Commentaires en ligne 


23 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Invinsible touch.
Quand bien même l'ère progressive du groupe serait derrière lui, Genesis, malgrés ses relents Pop, parvient encore au beau milieu des 80' à se différencier de ses contemporains. Entre autre, grâce à ce timbre vocal si singulier sachant mêler, plus que quiconque, puissance, nuance et mélodie. Et puis comme Sting, à...
Publié le 27 septembre 2009 par G. Vincent

versus
23 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 commentaire de l'album INVISIBLE TOUCH (Genesis)
"Invisible Touch" a marqué l'adaptation évidente de Genesis aux années 80. Si ce virage a été véritablement entamé avec le précédent album de 1983, l'album "Invisible Touch" confirme cette transformation. Avec Hugh Padgham aux commandes, maître dans la production sophistiquée, on pourrait croire qu'il...
Publié le 14 novembre 2001


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Invinsible touch., 27 septembre 2009
Par 
G. Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (CD)
Quand bien même l'ère progressive du groupe serait derrière lui, Genesis, malgrés ses relents Pop, parvient encore au beau milieu des 80' à se différencier de ses contemporains. Entre autre, grâce à ce timbre vocal si singulier sachant mêler, plus que quiconque, puissance, nuance et mélodie. Et puis comme Sting, à peu près à la même époque, Collins a définitivement le don de savoir pondre des textes originaux extremement travaillés, eux mêmes portés par une musique bien plus élaborée qu'elle n'y parait. D'ailleurs, combien de groupes spécialisés dans les reprises intègrent dans leur répertoire du Genesis ? Même de celui là ?...
Sur la carrière solo du chanteur/Batteur autant que sur l'album qui scellera la fin du groupe ("We can't dance"), je suis d'accord ! Là il y aurait plus sûrement de quoi se faire les dents ou s'arracher parfois les cheveux.
j'ai quand même souvent le sentiment (en France particulièrement) que dès qu'il y a changement et/ou (piiire !) succès massif à la clé, il faut qu'aussitôt certains d'entre nous s'empressent de tirer à boulet rouge sur le groupe en question. Désolé donc d'en décevoir certains, mais pour moi "Invisible touch" fait encore et toujours partie de ces albums qui auront comptés dans ce que la musique dite "populaire" aura su engendrée de BON.
Comme je l'ai mentionné plus haut, la suite sera nettement moins heureuse (digeste). Alors en attendant, profitons pleinement de cette presque dernière "Touch" de géni...sis.
16/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sous-estimé, 3 novembre 2009
Par 
Barthel Damien "Rock Fanatic" (Menucourt, Fr) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (CD)
Invisible Touch, avant-dernier album studio de Genesis, est généralement considéré comme un des moins réussis avec Abacab (1981). Force est de constater, malgré tout, que si l'album est terriblement orienté pop-rock (et quasiment plus progressif : deux titres seulement sont dans ce registre, à la rigueur), il n'en demeure pas moins une réussite dans son domaine. Proche des productions solode Phil Collins (qui a démarré sa carrière solo en 1981 et était, en 1986, une grosse star, déjà), Invisible Touch est rempli de tubes jusqu'à la gueule (pour vous dire : l'intégralité de la première face est sortie en singles).

L'album contient 8 titres (ou 9, si on divise le long Domino en deux parties ; mais l'ensemble est quand même réparti sur une seule plage audio de 11 minutes), et dure dans les 46 minutes, l'offre est donc généreuse, les morceaux, plus ou moins longs. Protégé par une pochette d'une laideur absolue (et totalement dans le style 'modernisme pop' des années 80), Invisible Touch est un disque pop et entraînant. En exemple, Invisible Touch, un tube très court et efficace, qui ouvre l'album. Ce n'est pas le meilleur titre de l'album (ce n'est pas non plus le pire, qui est indéniablement l'ouverture de la face B, Anything She Does), mais ça reste très sympa. Bien plus réussis sont le long Tonight, Tonight, Tonight, chanson très sombre et synthétique de près de 9 minutes (raccourcie considérablement en single) et le tube Land Of Confusion, très rock, dont le clip était hilarant (et mettait en scène l'équivalent anglais des Guignols de l'Info). L'album offre aussi son lot de slows : Throwing It All Away (parasité, en live, par une improvisation vocale de Collins, di-ho-héééééé, hééééééé) est une petite merveille, bien qu'il m'ait fallu du temps pour vraiment l'aimer. Et In Too Deep est une merveille douce, tendre, émouvante, mélancolique.

Après, Invisible Touch sait aussi être progressif, mais comme je l'ai dit plus haut, l'aspect progressif, ici, est réduit à son strict minimum. The Brazilian, qui achève l'album, est un instrumental technoïde et synthétique, sombre et prenant, un titre exemplaire dont les percussions (de Collins, qui joue de la batterie sur tout disque sur lequel il se trouve) font vraiment latino, par moments. Et il y à le long et démentiel Domino, assurément le sommet de l'album, et le dernier sommet progressif d'un groupe dès lors acquis à la cause pop-rock. Première partie, In The Glow Of The Night, est ma préférée, et est assez sombre et lente. Après un passage assez calme, la seconde partie commence, avec Collins chantant In silence and darkness. La second partie, mouvementée, énergique, remplie de synthés (au point qu'en live, ça passe parfois comme une bouillie sonore, j'en ai fait l'expérience au Parc des Princes 2007), s'appelle The Last Domino, et est fantastique, mais moins subtile. You gotta go, domino, do you know, do you know what you become ?

Invisible Touch ne plaira pas aux fans du Genesis de la première époque, et même de la période 1976-1977. Mais un amateur de pop rock et de Phil Collins (qui ne signe pas tous les titres, loin de là) devrait apprécier. C'est un disque bien produit, qui détend, à écouter en fond sonore, en voiture, avec des amis. C'est sans prise de tête. C'est totalement réussi dans son genre. Oui, c'est pop. Et alors ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "INVISIBLE TOUCH" 1986 ... de GENESIS , ... MAGIQUE !!!, 2 septembre 2013
Par 
M. F. Phan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (CD)
J'AIME .... J'AIME.... et J'AIME ....
je me rappelles , 1986 .... et cette route qui semblait s'étendre sur l'infini , et nous roulions et nous roulions en ce mois d'Aout 1986 ....
et les enceintes , et le radio cassette ....Soufflait fort cet "Invisible Touch" dans nos oreilles grandes ouvertes ...
La musique en cette époque était alors partout et nous étions heureux , mille découvertes ...
Désirs , envies , émotions , joies ...

.... L'inoubliable .... "Tonight Tonight Tonight" .... "I'm Going Down , Going Down , like a Monkey ... But It's Alright...." .... cette mélodie enivrante et cette voix Extra Lumineuse de Phil Collins ,....ce Tempo en milieu de "SONG" en un "solo" montant Crescendo , comme la lumière d'une aurore boréale mystique et triomphante ,
... de "l'inconnu cosmique" nait la lumière et ....
Ces apothéoses naissent comme des renaissances ,
Alors , ...ces sonorités n'ont pas vieillies ...et Phil Collins ...chantant à la pleine vigueur et lueur de son Ame toute entière ... nous amène en voyage
...
"Please get me out of here
Someone get me out of here ..." ...

Le texte , sa persistance , sa bravoure émotionnelle ,rayonne complètement ...
c'est avec un Naturel inouï que tout se met en place , que tout s'expose et déferle en une Limpide cascade , fluide ... ET !!!... Quelle merveille !!! que cette inspiration !!! ... éjectée en de vigoureuses gerbes sonores , ...
Quelle force que cette vitalité d'une candeur solaire extraordinaire !... sonorités vives !!! ...
Quel prodigieux sens de la mise en forme !

"It's a Land of confusion" ... évocation cohérente , forte lucidité , trames complexes des destinées narrées ... quand Phil chante "I remember long ago ... ..." ... quelle Lucidité ...

Guitares de Mike Rutherford !!!
Claviers de Tony Banks !!!

Quel ART avancé de la mélodie jusqu'aux élaborations fines des orchestrations , mises en formes évocatrices ... RALES PUISSANTS , sentiments exacerbés ... et quelle élégance de ton ! quelle vigueur !
... L'utilisation des instruments et synthétiseurs , générateurs de sons est ADMIRABLE ,
Oui , cet Album déborde de toutes parts , ... SOURCE VIVE !
... "In too Deep" est magique de sensibilité ...
"Anything she does" nous promène dans des territoires de fantaisies ,
Joie Pure et Aérienne !!!

Cet album a tant à nous offrir !!!

DOMINO PART 1 "In the glow of the night" et DOMINO PART 2 "The last domino" sont des merveilles inoubliables dans l'infinité de nos mémoires ...nos consciences ... ou inconcients collectifs ... ( Phil Collins chante :
"...Can't you see what you are doing to me ? ... Can't you see what you have done ?... In the Glow of the night ...)...

Domino Part 1 et 2 est une suite musicale en deux parties d'une puissance émotionelle inoubliable ... les arrangements touchent à nos cordes sensibles , au mystique , et nous frisons le géni quand Phil distile avec un talent incommensurable et sa sensibilité en chantant : ... "in Silence and darkness"... , les fenêtres des rêves ...(entre "rêves et cauchemars") ...l'Ame s'ouvrent ... nos oreilles absorbent les sonorités VIVES ...

...Rivières , Fleuves , Océans ,
... vents et marées...

le titre 8 : à lui seul est une brèche ... dans le temps ...
...une merveille ...
...inoubliable...

Quelle tendresse sur "Throwing it all away" ...

"What did you say ??? "FOREVER GENESIS" ???? OH que OUI !!!! , OOOO , alors je dirai "GENESIS FOREVER" !!!!

"Invisible Touch" est Lumineux !!! Un disque EPIQUE tout autant qu'infiniment SOUPLE et d'une très grande élégance formelle .
Un disque vif , cohérent , tout autant qu'il est une œuvre massive tout autant qu'absolument indispensable dans une décénnie très riche et très prolifique ( grande diverssité des genres musicaux , très nombreux talents et période de grande créativité ). La décénnie des années 80 est souvent incomprise par beaucoup !!! , tant le flot des informations est important en cette période ...
De Très grands artistes et de groupes ont jalonnés , sillonnés , cette décénnie , tant médiatique , que très riche musicalement parlant , de nombreux mouvements musicaux , de multiples formes musicales , de U2 à Johnny Clegg , de Sting à Phil Collins , d 'Elton John à Depeche Mode , de l'émergence de groupes phares tels Dire Strait , au rayonnement planétaire de groupes tels Queen ... , de Toto à Stevie Ray Vaughan ... , de Foreigner aux Gun'n Roses ( avec leur fameux "Appetite...), de Joe Jackson(night and day 1983 ,Body and soul 1984 , Will Power 1987 )... à de Prince( revolution parade ), de The Cure aux Smiths , des Waterboys aux Simple Minds !!!( participant notamment à une prise de conscience active ,avec leur fameuse chanson "Mandela Day" ... !!! ),de Kate Bush à Cindy Lauper , de Madonna à Super-Madonna , ... des Duran Duran à Michael Jackson , de Lionel Ritchie à Bruce Springsteen ...!!!...
De Suzanne Vega( Solitude Standing) ... à Sinead O Connor ...
De David Bowie à Eurythmics( Lennox / Stewart ) ...
Des Tear for Fears ( SHOUT 1985) à RUN DMC ... ...
de Metallica !!! à Joe Satriani( Surfing with the Alien 1986) ...
de Steve Vai (Flexable 1983) à Jon Bon Jovi ... la palette est très très très LARGE !!! ...

Le titre "The Brazilian" est fabuleusement éloquent ... comme un JET de CLARTE dans l'obcurité des temps ... un flot de lumière émergeant d'une pale obscurité ,
... Soudainement , dans la nuit , jaillit une lumière !!! ... non seulement impressionnante , ... mais aussi hautement mémorable ... MAJESTUEUSE "The Brazilian"

"INVISIBLE TOUCH" est un GRAND DISQUE ... reflet d'un ART évident si , éblouissant que tout le monde ne le perçoit pas ... ou n'y est pas sensible ... Aucune importance ...

"INVISIBLE TOUCH" est un des sommets ... de cette décénnie très riche en informations ...

cet album est magnifiquement produit , dynamiquement ,par Hugh Padgham et qui est aussi et notamment le producteur de plusieurs albums de Sting tel le très très beau "Soul Cages" ...

"INVISIBLE TOUCH" , ESSENTIEL ,...à écouter ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 commentaire de l'album INVISIBLE TOUCH (Genesis), 14 novembre 2001
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (CD)
"Invisible Touch" a marqué l'adaptation évidente de Genesis aux années 80. Si ce virage a été véritablement entamé avec le précédent album de 1983, l'album "Invisible Touch" confirme cette transformation. Avec Hugh Padgham aux commandes, maître dans la production sophistiquée, on pourrait croire qu'il s'agit davantage d'un opus de Phil Collins tant le son est aseptisé!
Cet album est une collection de hits, une sorte de best-of à lui seul. Toutes les chansons sont très réussies, parfaitement arrangées (un peu trop sans doûte!), ce qui fait de l'album une oeuvre de qualité.
Seul problème: un certain manque de spontanéité et de créativité qui faisaient tout le côté pittoresque du Genesis des 70s. Les seuls titres qui échappent véritablement au rouleau-compresseur "FM commercial" sont "Tonight, Tonight,Tonight", "Domino" et à la limite "The Brazilian".
Il est de fait assez difficile de juger objectivement cet album pour deux raisons. D'une part beaucoup de fans du Genesis des années 70 décriront cet album comme étant plat, insipide et purement commercial; tandis que les "nouveaux" fans diront qu'il s'agit d'un disque très accessible avec des tubes calibrés et accrocheurs.
Chacun choisit son camp.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 C'est lui..., 27 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (2007 Remaster + DVD Bonus) (CD)
C'est lui...l'album pour lequel les fans ont crié au parjure "commercial".

C'est lui...l'album où Tony Banks a composé son plus mauvais titre pour Genesis.

C'est lui...l'album dont on se souvient plus de tous les singles que des autres morceaux.

C'est lui...l'album avec un son de batterie électronique qui gâche le pourtant remarquable travail de Collins à ce poste.

C'est lui...l'album pour lequel Genesis a voulu plaire avant tout au public américain.

C'est lui ! Alors pourquoi mettre 4 étoiles à cette ré-édition au son remixé ?

Simplement parce que j'aime cet album.
Certes pas autant que d'autres de Genesis mais si on écoute attentivement, on lui trouvera de nombreuses qualités.

D'abord, le foisonnement d'arrangements est ici superbement mis en valeur avec ce remixage et passe formidablement bien avec la piste SACD Surround.

Ensuite, il y a quelques titres de toute première classe sur cet opus :

- "Tonight, tonight, tonight" est une nouvelle tentative de Genesis après "Mama" de faire un "hit" complètement hors des modes et je trouve le résultat presque aussi bon (avec en prime la meilleure prestation de batterie électronique de Collins)

- "Land of confusion" est un tube intelligent, ponctué d'un des meilleurs clips d'auto-dérision de l'histoire du rock (clip figurant sur les bonus du DVD)

- "Domino" est un excellent titre de plus 10 minutes (même si je le préfère largement en concert), prouvant que Genesis a encore beaucoup de choses à dire dans ce format.

- "Throwing it all away" est un de ces hymnes imparables du groupe, tellement évident qu'on le retient tout de suite pour toujours le fredonner.

- "The brazilian" est un instrumental typiquement "banksien", construit comme un titre d'Alan Parsons Project (les instruments se rajoutent au fur et à mesure...) que la version 5.1 a encore plus mis en avant.

Alors, oui, le reste apparaît trop facile et bâclé, mais on se dit que si le groupe avait mis "Land of confusion" en ouverture, ôté les deux morceaux faiblards du milieu d'album et incorporé à leur place "Feeding the fire" et "Do the neurotic", enregistrés pendant les mêmes sessions (ces 2 titres figurent dans le coffret 1983-1998 de couleur rouge...), on aurait eu un sacré bon album à la fois pop, rock, un peu progressif et quand même ambitieux.

Il n'en a pas été ainsi mais cette nouvelle version d'un album qui a été acheté par quand même plus de 6 milllions d'auditeurs, mérite une seconde chance et une écoute plus qu'attentive.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Invisible Touch, 18 mars 2013
Par 
M. Couillaud (mareuil france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (Téléchargement MP3)
L'album est excellent mais attention car il ne s'agit pas de la version originale et c'est vraiment dommage car dénature un peu la version de l'époque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 GRAND DISQUE POP/ROCK !, 9 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (2007 Remaster + DVD Bonus) (CD)
ENCORE UNE FOIS, LE TRIO COMBO DELIVRE UN EXCELLENT ALBUM ROCK/POP/PROG AVEC LE PECHU MORCEAU EPONYME MAIS SURTOUT AVEC LE SUPERBE DOMINO QUI JUSTIFIE A LUI SEUL L'ACHAT DU CD. CEPENDANT, THE BRAZILAN & TONIGHT SONT EGALEMENT MAGISTRAUX DANS LEUR RICHESSE HARMONIQUE. LE DERNIER GRAND GENESIS !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Unseen Impact, 6 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (Téléchargement MP3)
Invisible Touch by Genesis is a heartfelt tune about a man who has strong feelings for a woman who can sometimes be hard on his heart. He sings about the invisible hold that she has over him even with the knowledge that loving her turns his life upside down. Invisible Touch by Phil Collins is good to get if you like 80’s pop/soft rock music and/or tunes containing Phil Collins vocals.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Lucrative touch, 1 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (CD)
Et la marée continue ! Sans être un chef-d’œuvre (ni même au niveau des deux albums précédents), INVISIBLE TOUCH a des qualités que son immense succès ne doit pas masquer. Album-jackpot, il verra Genesis devenir pour la première fois n° 1 aux USA avec le morceau-titre, les quatre autres singles faisant à peine moins bien tout autour du monde ! Quand à l’album, il s’en est vendu une quantité qui laisserait rêveur de nos jours…
Plus marqué par le son des années 80 que tous les autres, il n’en est pas pour autant désagréable, ce qui constitue déjà un exploit en soi. Un morceau comme LAND OF CONFUSION, par exemple, est bluffant. Avec sa production typique, il reste l’un des rares hits de ces années misérables qui passe encore la rampe de nos jours, renforcé en cela par un désopilant clip à la « Guignols ». Tout est du même calibre, respirant une fraîcheur propre à cette époque (INVISIBLE TOUCH), au dynamisme presque juvénile (ANYTHING SHE DOES) et à l’universalité maximale (TONIGHT TONIGHT TONIGHT, qui oserait ça sans être ridicule ?). Sans oublier le morceau-phare du disque, ce DOMINO de dix minutes qui est un rare exemple de morceau épique des années 80 faisant encore illusion. Un groupe qui n’avait pas vingt ans, mais deux fois dix ! Jouissif.
Tops : DOMINO, LAND OF CONFUSION, THE BRAZILIAN, INVISIBLE TOUCH, TONIGHT TONIGHT TONIGHT
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Parfait, 4 juin 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invisible Touch (CD)
Livraison rapide et qualité du CD, boitier et livret au rendez vous
vendeur a recommander chaudement
a part ça c'est du Genesis 2nde période il faut aimer Phil Collins
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xad1979f0)

Ce produit

Invisible Touch
Invisible Touch de Genesis (CD - 1990)
Cliquez pour plus d'informations
Pas de stock; commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit