undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles11
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Rendons a César ce qui lui appartient, Manowar(américain New York) est un grand groupe mythique rentrer dans la légende épique du metal!! Deux actes sont a retenir en proriter dans leur grande carrière: King Of Metal(1988), The Triumph Of Steel(1992) 1988 le groupe accouche du bras arme capable de mettre a terre toutes les nations: King Of Metal. A l ecoute de celui-ci nous comprenons mieux l influence qu il aura sur la nouvelle génération tout aussi génial arrivant un peu plus tard, les Blind Guardian, Amon Amarth et bien d' autres, tous gardant bien sur les propres identités!! La beauté, le lyrisme, et le cote guerrier étant emminamment mis en valeur dans cette superbe tuerie. L hymne glorieux de King Of Metal au refrain des plus destructeur, qui balance grave, un classique. Heart Of Steel splendide, poignant, et d' une grande théâtralité! Le lyrisme fou, et merveilleux de l épique et grandiose The Crown And The Ring, Manowar est en guerre et avance en conguerant certain. Que dire du groovant et sensationnel Kingdome come qui assoit mieux le royaume de ces grands combattants, la voix de Éric Adams vous laisse bouche ouverte tant elle est puissante, et haut perchée. Après la victoire Pleasure Slave s arrête on festoie, mange, boit,copule, ses cris de débauches, ce riff diabolique, lent, lourd, pèse sur nos petites têtes d écervelés, mais surtout de vaincu. La débauche guerrière se termine sur le dantesque Blood Of The Kings. En cette année la, Manowar accouche d' une montagne qui fera et fait date d' un l entre du grand metal! Le genre de skeud, étant la parfaite moitié d' un film du calibre du Seigneur Des Anneaux!! Aujourd hui et toujours aussi mythique!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 13 janvier 2010
Cet album est un peu considéré comme étant le meilleur de Manowar. Eh bien, c'est pas faux.
Et pour une fois, un "track by track" me semble la meilleure manière d'aborder cet album.

"Wheels of fire" qui ouvre les hostilités est le titre le plus rapide écrit par le groupe à ce moment de leur carrière. Ca dépote sec!
Arrive ensuite le cultissime "Kings of Metal". LE titre à la gloire du groupe. Eh oui, le refrain qui tue : "Other bands play, Manowar kill", il vient de là. Il faut reconnaître, pour leur défense, que je n'ai jamais vu (entendu plutôt) un groupe jouer aussi fort en concert (tout en restant audible, ce qui est une performance).
Troisième titre, la ballade "Heart of steel", superbe. La plus réussie du groupe, sans aucun doute. Et Eric Adams (chant) montre l'étendue de ses possibilités vocales.
Bon, après, on arrive sur l'instrumental à la basse, presque inévitable avec Manowar. D'habitude, c'est pénible mais celui-ci n'est pas le pire. Je dirai même que c'est l'un des plus réussi avec "William's tale" sur le premier album.
"The crown and the ring" : curiosité. Premier titre de Manowar complètement symphonique. Synthés, gros choeurs, pas de guitare ni de batterie. L'influence de la BO de Conan le Barbare, sans doute. C'est une réussite, ce qui ne sera pas toujours le cas d'autres tentatives, plus tard.
"Kingdom come" commence la seconde face (excusez-moi, je suis un vieux, j'ai connu cet album en vinyl) de façon magistrale. Encore un grand moment de l'album. Du bien lourd qui arrache. Il y en a un autre qui arrache tout sur ce titre, c'est Eric Adams. Quelle voix ! Assurément, le héros de cette galette.
Je passe rapidement sur "Pleasure slave", un inédit qui aurait dû le rester (bonjour l'intelligence du titre et du propos - Bah oui, après avoir montré qu'on a la tête à ras du bonnet, autant montrer qu'on est aussi de gros misogynes). En plus, il casse l'enchaînement fabuleux "Kingdom come/Hail and kill" de la version vinyle. J'avoue que ça m'a déçu quand j'ai racheté cet album dans sa version CD. Enfin, avantage du CD, je la zappe.
"Hail and Kill", justement. Mon morceau préféré de l'album. Un départ calme et une accélération soudaine avec le refrain à reprendre tous ensemble. Le morceau "live" par excellence.
Arrive ensuite "The warrior's prayer". Et là, chapeau ! Qui, à part Manowar, pouvait oser publier un tel titre? : 4 minutes de parlottes pour introduire le final "Blood of the kings", second titre à la gloire du groupe (avec références à tous leurs albums et à quelques-uns de leurs titres). On sent bien l'ego démesuré des messieurs. Heureusement, la valeur de ce dernier titre rattrape bien sa longue intro un peu pénible.

Enfin, un petit mot sur la pochette: Première apparition du guerrier bodybuildé sans visage qui va accompagner le groupe sur tous ses albums, dorénavant.
Au final, 2 titres dispensables mais les autres sont tellement forts que ce "Kings of Metal" a bien sa place au panthéon du Heavy Metal. Tout simplement.
55 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2016
Ouh que j' aimais ça !!!! Je choisis celui ci, mais tout est bon dans la discographie (que je sache) de manowar...
Rythmique de plomb. Guitares en acier trempé, voix suraiguë ....et un son qui reste exceptionnel en vinyl (je ne les ai pas rachetés en cd)... Heavy rock par excellence, et le mot est faible...
Il ne faut pas renier son passé, j assume complètement... Mais il faut avouer que, quand on ressort manowar en 2016, on ne peut pas s'empêcher d'éclater de rire...
Concept? Ok... Mais que c'est ridicule !!! Les pochettes, déjà, toutes plus moches les unes que les autres, les looks... Ah, les clous, les slips en peau de bête au ras les burnes !!! Et les textes !!!! Faut avouer que ça a mal vieilli, tout ça... Ponctués sans arrêt de " Hell, Hell, ou kill, kill, ou encore death, death ou fight, fight.. ".... J' en passe... Vaut mieux, pour une fois, ne pas comprendre l' anglais !!!
Ah, la la !!! Allez, quatre étoiles...ça ne vaut pas moins...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2000
Coup de coeur personnel pour ce que je pense être le meilleur album de Manowar, groupe adulé ou détesté mais qui ne peut laisser insensible. L'album qui m'a fait découvrir, voilà bien longtemps, le heavy métal et m'a fait comprendre qu'il y avait autre chose dans le monde de la musique que les niaiseries de radios fm. Les rois du métal délivrent leurs titres avec une passion qu'on ne retrouve que rarement ailleurs. C'est très lourd, rapide, le chanteur (Eric Adams) possède un timbre incroyable. C'est épique, guerrier, furieux... génial.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2013
Sûrement le meilleur de Manowar, c'est un must à avoir en tant que fan du genre. Je ne vois pas ce que certains lui reproche il est vraiment très bon !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2003
après la déconvenue de "Fighting The World", Manowar frappe fort avec cet album. Dès l'intro de "Wheels Of Fire" jusqu'à l'hymne "Blood Of The Kings", il n'y a quasiment pas de déchet. Les classiques sont bien présentes, comme avec ce "Kings Of Metal" dédié aux fans, la ballade "Heart Of Steel", énorme, le colossal "Hail And Kill", et le magnifique "Crown And The Ring", avec une chorale grandiose. L'un des meilleurs opus du groupe. hail!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2006
Avec cet album, Manowar est au sommet de son art.
Que les morceaux soient lents où au contraire très rapides, la qualité de composition est toujours présente.
La voix d'Eric Adams prend des envolées lyriques, plaçant le chanteur parmi les meilleurs de la scène métal.
Les phrasés de guitare de Ross sont exceptionnels et moins en retraits que sur les précédents albums.
Joey, leader charismatique, confirme qu'il est un bassiste hors normes.
La batterie de scott est plus percutante que jamais.
"Kings of Métal" est donc un album plus abouti que les précédents et plus au gout du jour.
Presque 20 ans après sa sortie, c'est toujours un régal que d'écouter un album de cette classe.
[...]
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2008
Kings of Metal a été plus qu'une baffe, ça a été un véritable choc en ce qui me concerne, ce genre de séisme interne qui bouleverse votre être et qui vous fait vous sentir non pas quelqu'un d'autre, mais quelqu'un qui se révèle. Ce disque m'a littéralement chamboulé. Car avant d'être une mine de bonnes compos, il propose avant-tout un véritable florilège d'émotions, mais vous ne faites pas que les ressentir, vous les vivez ! Kings of Metal est un disque qui vous donne le sentiment d'être plus grand, plus fort et accessoirement plus beau. Kings of Metal, c'est la puissance sous toutes ses formes. Primaire, celle qui vous fait vous lâcher en mettant le son à fond, avec le titre introductif "Wheels of Fire" et "Sting of the Bumblebee", la "reprise" instrumentale du "Vol du Bourdon". Guerrière, celle qui vous fait soulever des montagnes et vous donne du courage dans les moments durs, avec des brûlots comme "Kings of Metal" et "Hail and Kill". Emotionnelle, avec d'intenses mélopées comme "Heart of Steel" et "The Crown and the Ring", des chansons que vous ne pouvez vous empêcher de reprendre le poing levé et la main sur le coeur, en compagnie de milliers de compagnons d'arme, le torse bombé, la gorge nouée et les larmes aux yeux.

Toutes ces chansons ont en commun ce côté rassembleur, avec les frissons de rigueur, qui nous donne envie de nous battre pour la cause Metal. Nous battre contre qui ? Et que représente cette cause ? J'en sais rien et je m'en moque. "Other Bands Play, ManOwaR Kill !".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2015
Le CD est le produit attendu, en revanche, l'emballage était très inférieur à la robustesse attendue pour l'envoi d'un tel objet. En effet, la pochette CD m'est parvenue brisée en plusieurs endroits, aussi cela aurait pu endommager le disque...
S'il vous est possible de me faire parvenir une pochette CD vierge, je vous en serais reconnaissant
Merci.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2005
Album culte de Manowar, c'est un classique du Métal, dix ans après sa sortie. Crown and the Ring, reste une magnifique ballade, et jamais on ne dépassera la sauvagerie de Hail and Kill, un des chef-d'oeuvre du groupe, avec le récent Warriors of the world, à noter que la réédition comprend le très misogyne slaves of pleasure, qui ne peut que renforcer la sulfureuse réputation du groupe. Manowar, comme il lui dit lui même, ne joue pas, il tue...
Indispensable.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)