undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Achetez Kindle Paperwhite

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles5
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:8,02 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 mars 2007
Jean-Baptiste "Gribouille", pardon Jibouille"(rires), vérifie tes sources.

Tori Amos n'est pas Canadienne mais Américaine. Deuxièmement, ta comparaison avec Alanis Morissette n'a aucun sens, ni musicalement, ni vocalement ni au niveau des paroles. Kate Bush est une influence qui s'impose dans le cas de Tori, malgré de grandes différences entre ces deux artistes d'exception. Le seul point sur lequel je suis d'acord avec toi est qu'il s'agit d'un très grand album comme la plupart des albums de Tori. Intimisme, lyrisme et délicatesse extrême mêlé à de la violence, puissance musicale et évocatrice des paroles, voici qui fait tout le prix de cet album exceptionnel qu'on ne peut ignorer. A acheter de tout urgence.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2012
Ce second album de Tori Amos ne déçoit pas. Elle poursuit la veine du précédent Little Earthquakes, mais affiche déjà une maturité perceptible dans la tonalité mineure qui domine ses nouvelles chansons. Tori se livre ici à un art d'orfèvre. Ses confidences n'ont jamais été si intimes, admirablement traduites par un talent musical hors norme. Des perles, Under the pink n'en manque pas : God, Bells for her, Past the mission, Wrong band, Icycle. Tori se rapproche encore davantage de la veine initiée par cette grande dame de la Folk qu'est Joni Mitchell. Under the pink est un disque dans lequel on entre en douceur et dont la profondeur et la délicatesse nous saisissent imperceptiblement jusqu'à ne plus nous lâcher. Une séduction incontestable de la chanteuse rousse mais surtout une sensibilité à fleur de peau, vibrante d'émotion et de pudeur. A noter le seul tube à avoir été extrait de cet album, Cornflake girl, voilà un titre imparable, qui balance sévèrement, une prouesse rythmique étourdissante, une chanson inimitable. Ah, si tous les tubes pouvaient être de cette qualité !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2009
Pour moi le meilleur album de Tori Amos! Son émotion cette voix unique son sens inné pour le piano en font une artiste unique et cet album est sans doute le plus représentatif de ses capacités.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2015
Mais que se passe-t-il avec cette version remasterisée? Sur le titre The Wrong Band a 0'37s la voix passe du centre vers la droite. Ce problème inadmissible et très inconfortable à l'écoute perdure jusqu'à la fin du titre suivant The Waitress. Ce défaut sur le cd est également audible sur l'auto-rip d'Amazon et iTunes. Copie à revoir à défaut de revoir mes sous inutilement dépensés.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2006
Chanteuse et pianiste canadienne, Tori Amos exprime toute la plénitude de son talent sur cet album. La puissance d’évocation des textes est extraordinaire. Elle passe en revue tous les thèmes de l’existence (Dieu, l’amour, la musique, la mort, etc.) avec aisance. Temps calmes et tempêtes de notes se partagent la vedette sur certains morceaux. «Pretty Good Year» charrie une émotion cristalline. Le plus rock «The Waitress» préfigure un peu sa compatriote Alanis Morisette. «God» et «Cornflake Girl» sont des morceaux que les radios feraient bien de nous passer plus souvent, ne serait-ce que pour les solos de piano de ce dernier.
La douceur du piano classique tantôt est mariée à des cordes, tantôt flirte avec de subtiles sonorités électroniques et quelques accents de guitares électriques. Dans certains passages, son chant se mue en complaintes merveilleusement mélodieuses. À d’autres moments, on perçoit un sourire discret dans sa voix. 4 douceurs exquises referment l’album, qui se conclue avec un morceau symphonique de 9 minutes. Donnez-vous la chance de rencontrer une artiste complète, achetez-ce disque !
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)