undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles19
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:5,70 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 septembre 2013
Que de souvenirs avec ce groupe mythique...
A l'époque cet album avait eu, à juste titre, un grand retentissement donc si vous aimez les albums live et Yes c'est cet album qui vous faut.
De plus dans le CD ils ont remis le contenu du vinyle.
La remastérisation est bonne (mais un peu trop de graves à mon gout par rapport au vinyle mais dans mon souvenir, le réglage durant le concert était plus comme cela)
Néanmoins, même à cette époque , je pensais et continue de penser que le double album "Tales from Topographic Océans" représente la quintessence de Yes donc si vous ne l'avez pas aussi...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 31 janvier 2011
Les dernières mesures de "l'Oiseau de Feu" d'Igor Stravinsky s'évanouissent. Deux accords de mellotron, un peu décalés, prennent le relève... et BAM! Ça démarre! La guitare de Steve Howe, cinglante, s'emballe sur les chapeaux de roue. Pendant deux secondes, le groupe n'est absolument pas en place. Mais dès que la basse de Chris Squire verrouille le groove avec la batterie d'Allan White, il n'y a plus de doute possible: on est parti pour deux heures d'un show d'enfer, mené par des virtuoses qui dégagent autant d'énergie qu'un groupe punk gavé d'amphets.
Yessongs, c'était à l'origine - en 73 - un magnifique triple album avec une pochette ornée de grandes illustrations oniriques signées Roger Dean. Le genre d'objet qui pousse à se demander si les CDs n'ont pas été conçus par les petites têtes de l'Industrie à l'intention d'un public de pygmées.
C'était aussi un véritable "best of" live des meilleurs titres de la trilogie dorée Yes album/Fragile/Close to the Edge. Un répertoire que le groupe interprète toujours sur scène, près de 40 ans plus tard.
Aujourd'hui, avec le recul, ce double CD démontre avant tout que le Yes des débuts était un sacré groupe de scène, dont le répertoire chauffé à blanc n'avait rien à envier à celui de formations censées être plus "rock" comme Led Zep ou Deep Purple.
Parce que si la musique sur Yessongs est parfois fichtrement complexe, elle est invariablement jouée avec une conviction et un enthousiasme qui inspirent le respect.
Les points forts sont legion: "Siberian Kathru", "I've Seen All Good People", "Long Distance Runnaround", "Close To The Edge", "Starship Trooper", etc, etc. C'est un éblouissement permanent.
Bien entendu, il y aussi quelques moments faibles. Particulièrement quand les "virtuoses" s'accordent de petites digressions auto-complaisantes: vraiment, Wakeman interprétant le Messie de Haendel au Moog "boing-boing", ça date un peu.
Pour finir, une petite note concernant le son de ce live. N'écoutez pas les commentaires qui vous parlent d'enregistrement illisible aux sonorités insupportables. Yessongs est un live de 72 qui sonne comme un très bon live de 72. Pas aussi efficace qu'un "Made in Japan" peut-être, mais pas honteux non plus. Néanmoins, pour avoir écouté toutes les versions existantes à ce jour, je vous conseillerai d'essayer de trouver un pressage japonnais. Vous y gagnerez en clarté et en dynamique.
Néanmoins, même avec un son moins pur, ce double CD reste un pur chef d'oeuvre de l'age d'or du Prog.
Un incontournable, quoi.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2007
J'ai toujours trouvé "Fragile" et "Yes Album" trop sages : les 2 disques contiennent des morceaux en devenir, qui prennent toute leur dimension dans ce live. Derrière la complexité de leur musique, on oublie souvent que Yes est aussi - surtout - un groupe de scène qui déploie ici une énergie incroyable. On pourra regretter les passages solo où le groupe s'efface pour permettre à chaque membre de faire son "numéro" (ce qui nous vaut une démonstration néo-classicisante de Wakeman en sorcier du moog, mais aussi la monstrueuse partie de basse de Squire sur "The Fish"). Yes interprète l'intégrale de Close to the Edge, mais ce sont surtout des titres un peu plus anciens comme "Roundabout" ou "Perpetual Change" qui justifient l'écoute de ce disque. La proximité entre les musiciens est évidente. Un grand live pour un immense groupe. Pour le néophyte, Yessongs constitue une porte d'entrée accessible vers la musique de Yes, avant d'oser escalader des sommets tels que Relayer.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2002
Il s'agit du premier live : triple album vinyle regroupé sur deux CDs.
Le son (à écouter surtout la version remastérisée japonnaise) et surtout l'ambiance est là ! La fièvre de ce qui reste l'apogée du grand "YES". Des solos d'anthologie, à faire retourner aux cours bon nombre de musiciens en herbe ou même pros, des versions inégalées depuis (notamment "heart of sunrise", ou l'interprétation de steve howe sur "close to the edge") : tous les morceaux qui deviendront des classiques sont là ! S'il fallait choisir un album refletant leur apogée c'est bien celui-là !
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2007
Encore une merveille venue du passé ! On a tout dit sur Yes. Grandiloquent ? Oui parfois. Mystique ? Oui, mais dans un registre bien loin de tous les intégrismes. Super techniciens ? Ecoutez donc le dialogue basse/barrerie dans The Fish (Ah Bill Brufford ! Trop strict pour Gong mais quelle merveille avec Yes... et surtout King Crimson ensuite !)et... Oubliez ce que les autres en ont dit !
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2006
Fabuleux triple LP, pochette totalement psychédélique de Roger Dean et fidèle à l'image du groupe lorsqu'il est sorti à l'époque héroïque du progressive rock anglais. Chaque groupe se devait de sortir un "live" dans sa discographie et malgré de nombreux echecs de nombreux groupes dans ce domaine particulier (prise de son, mixage, forme du moment, etc), Yes a su réunir dans cet ouvrage (remixé avec des moyens à la hauteur de la musique complexe du groupe)la quintessence de ce qui était la recherche d'une certaine fusion entre classique et rock (écouter Emerson, Lake and Palmer, Soft Machine, Jethro Tull, Genesis, puis plus tard Kansas entre autres)et la ferveur de la production du groupe en "live". Ecouter et palpez la richesse et la diversité, le foisonnement des lignes musicales de Yes sur LA VOIX de Ian Anderson et les accords de Steve Howe à la 12 cordes double manche, sans oublier Rick Wakeman aux claviers et vous aurez compris combien les années 70 furent immensément riches sur le plan de la variété et de la création (la vraie pas la compil ou la reprise)au sens noble du terme.

A propos: unepetite modification pour le webmaster: le titre 5 du CD2 est : Starship Trooper et dure 9:25 avec trois mouvements a)Life Seeker b)Disillusion c) Würm.
11 commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2010
Yessongs (Digitally Remastered)Yessongs !...

J'ai souvenir, étudiant casque sur oreilles (enfin les casques de l'époque) à la sortie de ce fantastique album, me dire "je l'écouterais jusqu'à la fin de mes jours..."
Avec Génésis, Pink Floyd et Yes avec ce Yessongs, quelle chance avons nous eu de découvrir à 17 ans LA musique ! Notre génération vibrait avec un bonheur infini !
Nous n'étions pas blasé comme la jeunesse actuelle !... Quelle musique vibre en ce moment ? Existe t-il des musiciens capable de nous envoyer aussi haut avec cette créativité ?...
Oui c'et vrai Marillion ? mais qui d'autre ? Ils sont les dignes petits frères de Anderson... Ah ! Howe et le toucher et le jeu d'Alan White - batteur magnifique, sur Long Distance.. !
Je redécouvre vraiment Yessongs avec toujours cette joie, cette intensité, cette émotion qui m'agitaient ado...
Et aujourd'hui, avec ce son en plus comme si j'étais dans la salle ce soir là, ce concert inoubliable pour ceux qui ont eu la chance d'y être...
Yes est le seul groupe que je n'ai pu voir live... Yessongs est un de mes 10 albums préférés..
23h... dimanche 31 oct 2010... Iphone et casque Jbl... je suis seul au monde !
Eblouissement !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2014
Grand live de Yes leur premier un classique du genre. Et la pochette de Roger Dean awesome. Une set-list intéressante issue des trois derniers albums (Yes album, Fragile, Close to the edge). Excellent
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2014
Un très grand album live par un des plus grands groupe du genre… malheureusement gâché par un son que même une remasterisation n'arrive pas à sauver. Quel dommage...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2002
La meilleure formation progressive de l'époque est à son apogée et livre cet enregistrement live que doit posséder
tout fan du groupe.
La mise en place, les interventions éblouissantes de Rick et de ses six femmes, de Steve à l'acoustique,
la batterie magique d'Allan, la basse vertigineuse de Chris et la voix angélique de Jon.
Tout y était et rien ne sera plus pareil ensuite.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)