undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,75 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le réjouissant titre d'ouverture a cappella ou le funk débridé et contagieux de "It ain't no fun to me" (reprise d'Al Green) vous rappellent la musique de Sly Stone et sa Family déjantée ? Rien d'étonnant, puisque cet opus, le 1er de Graham Central Station, paru en 1974, fut le premier de Larry Graham en tant que leader d'un nouvel irrésistible funk-band.
Après plusieurs années passées chez l'oncle Sly et une séparation pour le moins houleuse, L.G. s'est décidé à prendre le micro, et a réuni autour de lui quelques fines lames tels que le guitariste David "Dynamite" Vega, le claviériste Hershall "Happiness" Kennedy, le batteur Willie "Wild" Sparks, ou encore la polyvalente et pétillante Patryce "Chocolate" Banks (qui se déchaine dans les choeurs ainsi qu'à l'"Electric Funk Box"!).

C'est donc dorénavant Larry Graham qui mène le bal, comme en témoigne l'intro de basse furieusement slappée de "Hair". Cependant, le premier album de ce nouveau combo est chargé d'effluves funk, rock et soul souvent dignes des albums de Sly Stone.
Certes, le plus lent et mélancolique "We be's gettin down" fait quelque peu redescendre la pression, mais le train repart de plus belle avec "Tell me what it is" et son groove reptilien avec Freddie Stone et sa guitare en invités (on n'oublie pas les vieux copains !), puis "Can you handle it?" (pour le moins contrasté : des couplets façon "La Croisière s'amuse" sont bousculés par un refrain très pulsé).
"People", en revanche, est sans ambiguité LA ballade soul et militante pleinement assumée.

Le disque s'achève sur le félin "Why?" (qui semble tout droit sorti de There's A Riot Going On) et le vaporeux "Ghetto". Une fin d'album relativement calme donc, voire même un peu timide.
Mais Graham rôdait ici une formule qui allait donner naissance à d'autres disques remarquables, en particulier Release Yourself et Ain't No Bout A Doubt It.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,19 €
16,91 €
17,77 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)