undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles9
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,83 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 septembre 2004
J'avais eu la chance de voir Little Feat en 76 ou 77 à Glasgow, et j'étais resté ébahi devant leur magnifique prestation, énergie, clarté de son, inventivité, sens incroyable du tempo, homogénéité du groupe, et bien sûr Lowell Georges lui-même. C'est exactement ce que je retrouve dans ce CD, avec un son parfait et incisif, sans la lourdeur de certaines de leurs productions en studio, exception faite de l'album Dixie Chicken, parfait de bout en bout.Bref, un indispensable pour tout amateur. Les synthés ne gênent en rien, bien au contraire, ils étoffent et enrichissent l'ensemble. Faites écouter ce CD à ceux de vos amis qui ne connaissent pas Little Feat, ils vous en remercieront.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2010
Entre country psychédélique, boogie sous acide et blues rugueux, Little Feat est un groupe rock inclassable, injustement méconnu, mais vénéré par les plus grands (Zappa, Led Zep, Stones...). Enregistré en public au cours de l'été 1977, 'Waiting for Columbus' constitue la meilleure introduction à cette formation phare des années 70, créée en 1969 à Los Angeles par le guitariste Lowell George, ex Mother of Invention. Certes, en 77, Little Feat est déjà sur le déclin, miné par les tensions internes. La production studio s'en ressent, mais sur scène Lowell George et sa bande restent au top. En quelque 27 titres, soit près de deux heures et demi de musique, ce double CD live rend grâce à l'extrême richesse de leur répertoire (composé en majorité par Lowell George, mais aussi par le second guitariste Paul Barrère et le pianiste Bill Payne) et à la qualité exceptionnelle de leur jeu sur scène (même si certains passages ont été retravaillés en studio après coup). Porté par une rythmique d'enfer (Sam Clayton aux percussions, Kenny Gradney à la basse et surtout le fantastique Richie Hayward à la batterie), le groupe se paie le luxe d'accueillir quelques invités prestigieux sur certains morceaux, tels le chanteur Michael Mc Donald ou encore le guitariste Mick Taylor en rupture des Stones (sur `Apolitical Blues'). Seule faute de goût : l'interminable instrumental `Day at the dog races' où le groupe s'égare dans le jazz fusion (au grand dam d'ailleurs de Lowell George qui ne partageait pas du tout le goût de Payne et Barrère pour ces digressions jazzistiques).
A noter que ce double Cd est accompagné d'un livret très complet, richement illustré, qui dévoile les coulisses de l'album, dans un style déjanté à souhait, à l'image de la pochette signée par l'incontournable Neon Park.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2002
Considéré comme un album live majeur, "Waiting for Columbus" est funky, chaloupé, irradié de slide-guitar brillante et de cuivres percutants mais l'ensemble est gâché par des interventions aux synthétiseur aussi lourdes que datées. Dommage car, en dehors de ces passages pénibles, Little Feat pète le feu ! Ceux qui veulent découvrir cet excellent groupe peuvent commencer par les albums studio "Dixie Chicken" ou "Feats don't fail me now", sans synthés mais avec tout le reste : grande fête !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors là mes petits biquets, on tient entre les mains une pièce de musée. Vous soufflez énergiquement sur la pochette pour en chasser la poussière et vous voyez apparaître ce titre (mémorable) : Waiting For Columbus de Little Feat. C'est l'un des dix meilleurs live du rock jamais publiés (1978) et ce, depuis sa naissance. La crème des morceaux ayant assuré la gloire de Little Feat (les trois premiers albums) sont sur cet opus de prestige. Les artistes travaillent sans filet. Magistral ! Bénéficiant du renfort d'une section de cuivres Tower Of Power dopée comme pas deux, Little Feat, bien rôdé, parfaitement huilé, musclé, collectif, livre un Waiting For Columbus exceptionnel, sorte de testament de l'ensemble de leur aeuvre et témoignage de leur place parmi les groupes légendaires du rock en général. Cet album est fondamental. Imaginez-vous l'espace d'un instant que celui-ci a été réalisé alors que le groupe est dans sa phase déclinante, en plein conflit Lowell-George-qui-traîne-des-pieds (ce sera sa dernière apparition en public avec LF) contre les autres membres de Little Feat, pour des raisons de divergence de carrière. Sur les scènes du Rainbow Theater londonien et de l'Auditorium Lisner de Washington (en 1977) où ont été captés ces instants magiques, le groupe se montre encore inspiré (c'était moins le cas en studio après 1975). Extraire de ce contexte phénoménal un titre plus qu'un autre, serait offenser l'aeuvre de ces grands professionnels. Il faut savoir que certaines pistes ont vu des parties de guitare réenregistrées en studio, ce qui ne change rien au problème de ce spectacle incroyable. Eclatez-vous. Tout leur gratin est là : Dixie Chicken, Fat Man In The Bathtub, Oh Atlanta, Mercenary Territory, Rocket In My Pocket, Feats Don't Fail Me Now, Sailin' Shoes et...le monstrueux Willin. Fondamental, je vous dis!
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2010
Ce live que j'avais découvert voila 25 ans est une tuerie ! un son magistral, des instruments aussi présents que nombreux, un "must have" pour les fans nostalgiques de cette époque.Rien que l'intro du premier morceaux est une merveille qui justifie l'achat de ce disque, pour peu que votre installation (maison ou voiture) soit un tantinet évoluée (10 Hp dans ma voiture) l'ensemble est sublimé par son relief.
A écouter sans modération.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2016
"Waiting for Colombus" est un live enregistré lors des concerts du Rainbow Theatre de Londres et du Lisner Auditorium à Washington DC. C'est un peu le testament live du groupe avec Lowell George qui décèdera en 1979 d'une crise cardiaque mais qui était déjà éloigné du groupe, suite à son addiction à la drogue. C'est un très grand album live, même si les parties vocales et la slide ont été overdubées en studio, ce que je n'aurais pas deviné si je ne l'avais pas lu. La version du disque que j'ai et que je chronique est celle qui contient 15 titres et dont sont absents les 2 morceaux "Don't bogart that joint" et "A apolitical blues" avec Mick Taylor en guest afin que le double LP paru à l'origine puisse tenir sur un simple CD.
Ce disque renferme souvent des versions meilleures que celles des albums studios à l'image des "Dixie chicken" (malgré quelques longueurs qui font que la version live dure 9mn), "Time loves a hero", le country "Willin'", "Sailin shoes" et "Feats don't fail me now" . A côté, il y a "Spanish moon" tout en groove, "Triple face boogie", un boogie de 7mn comme seul Little Feat savait en faire, "Oh Atlanta" avec la section de cuivres des Tower of Power qui rappliquent et qui donnent une dimension supplémentaire au concert et un "Old Folk's boogie" qui swingue dans le plus pur style d'un Dr John.
Ce disque est donc un concentré de rock épicé de blues, de country, de rythm'n'blues et de boogie emmené par Lowell George et Paul Barrere, tous les 2 éblouissants de classe et de présence, assistés d'une solide section rythmique constituée de Richie Hayward et de Kenny Gradney (aidée par Sam Clayton aux percussions), et de Bill Payne aux claviers (un peu trop envahissants sur certains morceaux).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2013
Little Feat en concert. Groupe mythjque, Little Feat était une machine à groove, même dans les morceaux country. Excellents instrumentistes et compositeurs inspirés, un concert du groupe, c'était un moment hors du temps. Ce disque rend parfaitement hommage à ce groupe des 70's. Publié alors que le groupe était en "activité", c'est donc un "vrai" disque de Little Feat. Collez-le dans le lecteur de votre voiture, c'est mieux infiniment plus intéressant que le texto de votre collègue de boulot qui vous raconte sa nènième blague vaseuse. "Wiating for colombus": c'est idéal pour rouler. On va pas se priver! Non?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
Comme dit dans un autre commentaire, c'est un des meilleurs disques Live de l'histoire du rock, à placer dans ce style de musique à côté du "Live At Fillmore East" des Allman Brothers de la grande époque (dont la qualité sonore est nettement inférieure à celui-ci). Lowell George est au sommet de son art à la guitare slide (avec les autres maîtres que sont ès-bottleneck que sont Duane Allman, Sonny Landreth, George Harrison et Derek Trucks). Et Paul Barrère, Bill Payne et Ritchie Howard... complètent le groupe dans un concert qui ressemble à un TGV lancé à pleine vitesse.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2012
Un double album "live" de Little Feat à la bonne époque de "The Last Record Album", avec Lowell George, ce grand artiste, guitariste, chanteur et compositeur qui était encore vivant à cette époque. Dans ce disque on retrouve tout leur talent et cette bonne pèche entre rock et funky, avec aussi des titres bien country. Un très bon album, un petit sommet pour "Little Feat".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,47 €
11,00 €
8,30 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)