Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Addictif ..., 27 janvier 2013
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nothing's Shocking (CD)
A sa sortie, ce disque est passé relativement inaperçu. Faut dire qu'il tombait assez mal. Dans le grand supermarché du rock, au rayon heavy, les Guns'n'Roses vendaient des disques par millions, écrasant toute velléité de concurrence. Même si Jane's Addiction et les Gunners ne sont pas vraiment concurrents.
Certes ils viennent tous les deux de Los Angeles et du hard-rock des seventies, mais les similitudes s'arrêtent là. Ils deviendront même incompatibles parmi ceux qui les citent comme références. Autant les Guns ne sont finalement que le dernier stade de dégénérescence d'un show-biz à l'américaine ultra-prévisible, autant Jane's Addiction va devenir, sans l'avoir vraiment cherché ou provoqué, le porte-drapeau de tous ceux qui veulent faire du rock fort en gueule, mais rejettent tout son côté strass et paillettes. Autant les premiers seront débinés par les tenants du tsunami grunge et du rock indie en général (qui ont oublié au passage que « Appetite for destruction » est un disque colossal), autant le groupe de Perry Farrell deviendra le symbole d'un rock dur intransigeant et intègre.
Un peu à leur corps défendant, ils n'avaient rien au départ de porte-drapeaux de quoi que ce soit. Il s'est toujours dégagé de ce groupe des vibrations malsaines, dérangeantes. Ils ont toujours fait se côtoyer des agressions frontales classiques, basiques, avec des titres plus sournois, plus retors, et ont toujours préféré le choc des mots et des photos au boucan des Marshall.
Jane's Addiction, c'est pourtant nettement la famille hard. Mais la section rythmique s'éloigne souvent des sentiers battus et des chemins balisés du genre. Perry Farrell est un chanteur atypique, il n'a pas la voix des ténors chevelus qui ont fait la légende du rock lourd, et cultive un aspect physique androgyne loin des clichés machos de mise. Quant à Dave Navarro, c'est tout simplement le dernier guitar-hero, caractériel misanthrope et défoncé, débiné par beaucoup (et notamment les fans des souvent pénibles Red Hot Chili Peppers), mais qui laisse une trace définitive sur tous les titres ... une sorte de Ritchie Blackmore version années 90 ...
Tout ce côté atypique de Jane's Addiction, on le découvre d'entrée. Alors que n'importe qui essaie avec le premier titre d'accrocher l'oreille de l'auditeur, on a ici un quasi instrumental tendu comme un string de bimbo, la voix de Farrell est filtrée, et Navarro se signale déjà à l'attention de ses contemporains par quelques descentes de manche tarabiscotées. Par la suite, ça s'arrange pour ceux qui aiment le boucan, « Ocean size » et « Had a Dad » (le premier zeppelinien en diable, le second heavy bien saignant), ont de quoi contenter le headbanger de base. Et de nouveau les Jane's Addiction surprennent leur monde, embrayant sur le titre le plus long du disque, « Ted, just admit it ... », sorte de planerie psyché et mystique, adressée à un serial-killer, avec un Farrell qui se pose en conscience des victimes. On est quand même assez loin des odes célébrant les gonzesses, les bagnoles et la picole de la plupart des concurrents.
Ce sont d'ailleurs ces digressions sonores, et ces écarts aux « fondamentaux » littéraires du hard qui font de Jane's Addiction un groupe totalement à part dans son époque. Attention, ils ne font pas n'importe quoi pour autant (enfin, si, il y a un titre heureusement très court de swing jazz vers la fin), on sent bien qu'ils ont écouté et pas qu'une fois l'intégrale de Led Zeppelin, et à ce titre « Standing in the shower ... » est le « Stairway du heaven » de ce disque, du moins par sa construction. Musicalement aussi, on s'éloigne des sentiers archi-battus du genre, un morceau comme « Janes says », tant par son titre que par son côté acoustique, faisant inévitablement penser au Velvet Underground. Une seule réserve, « Idiots rule », funk-rock (avec même des cuivres) à la Red Hot Chili Peppers n'est pas réellement convaincant.
Transgressif, Jane's Addiction ne l'est pas seulement par son approche toute particulière du hard-rock, le groupe l'est aussi par des visuels glauques ou dérangeants, comme cette photo de pochette avec ses deux siamoises nues et en flammes, plus encore avec la peinture du suivant (une peinture de Farrell en train de peloter deux femmes nues), le successful « Ritual de lo habitual ».
Le groupe sera somme toute éphémère, et aura une existence en pointillés avec épisodiquement des reformations (la dernière en date ces derniers mois ne semble pas faire l'unanimité). Il faut dire qu'entre-temps Farrell sera très occupé avec le festival indie, crossover et itinérant qu'il a monté (Lollapalooza), tandis que de son côté Navarro, entre disques solos inégaux et participations diverses (l'excellent « One hot minute », disque et tournée avec les RHCP, étant la plus connue et allez savoir pourquoi, également la plus controversée), fera beaucoup parler, pas toujours en bien ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quelque chose manque à votre rockotheque...., 13 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nothing's Shocking (CD)
Incroyable de voir qu'un des meilleurs albums de ces 20 dernieres années est à ce point inconnu en France. Pourtant "Nothing'shocking" c'est au moins aussi fort que "Nevermind", "Appetite for destruction" ou "Blood Sugar Sex Magik" ... un album d'anthologie, peut etre le meilleur disque rock des années 80. Avec cet opus Jane's Addiction propulsait le rock alternatif ( à une époque ou ce terme voulait vraiment dire quelque chose ) dans la cours des grands, aidé il est vrai par les Pixies et Sonic Youth qui sortent alors eux aussi leurs meilleurs efforts.
Des l'intrumental d'ouverture ("Up the Beach") lorsque un premier mur de guitar vient s'abattre sur cette ligne de basse hypnotique vous comprenez que la suite va etre énorme et ne pouvez reprimer un petit sourire... Et avec au programme un des plus grands hymnes rocks alternatifs (le monstrueux "Moutain song"), une comête punk/funk psychédélique ( "Standing in the shower...thinking" ), un grandiose slow à la fois intimiste et atmospherique ("Summertime Rolls") sans oublier le crescendo foudroyant du tétanisant "Ted just admit it..." la suite est effectivement énorme!
Contient également l'une des ballades les plus jouées par les radios rock américaines, le sexy et ultra entrainant "Jane Says", à reprendre gorge déployée.
Si il y a un autre groupe qui aurait pu s'appeler Nirvana c'est bien celui là...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Quel brio !!, 31 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nothing's Shocking (CD)
Cet album est d'une puissance inouïe !!! Navarro nous entraine tout au long des morceaux dans des riffs imparables et des solos extras. Je ne l'avais jamais entendu aussi créatif. Farell assure les vocaux avec une grande force et beaucoup de personnalité. La rythmique est au diapason. Je découvre cet album sur le tard, mais quel bonheur. Seuls, "Ted ... just admit it" ( trop psyché à mon gout) et "thank you boys" (pas compris le délire de ce titre) me gavent. Le reste est juste virevoltant, puissant et splendide
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Rien de choquant, rien d'exaltant, 6 janvier 2012
Par 
Alexis Bidault "Ex-Cowboy" (Tours, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nothing's Shocking (CD)
Plus jeune, j'avais pas mal d'œillères (curieusement positionnées sur mes oreilles), et je faisais une confiance aveugle à ma Bible d'alors, les Inrockuptibles, pour m'indiquer quelle musique était de bon goût ou non. Depuis, les choses ont changé : les Inrocks sont devenus nuls, mes gouts se sont affirmés, mes œillères ont disparu, mes oreilles se sont développées et je me suis mis en tête de rattraper le gâchis de mon adolescence, non pas en avouant à des tas de filles que je les aimais passionnément en secret, mais en m'intéressant à des groupes que j'avais laissé de côté avec un air dédaigneux sans leur laisser la moindre chance. Ce qui est marrant, c'est que la plupart du temps, j'avais bien fait.

Alors non, malgré tous mes efforts et ma bonne volonté, je n'aime pas vraiment Jane's Addiction. J'ai acheté leurs disques, après avoir lu un article dithyrambique à leur sujet dans Noise Mag, parce qu'ils n'étaient pas chers et pour combler mes lacunes mais le rock alternatif du début des années 90 n'est décidément pas ma tasse de thé. Le chant criard, les guitares hurlantes, les solos virtuoses, le son immense me déplaisent et ce malgré la conviction indéniable des musiciens et du chanteur. Je peux être temporairement séduit par la furie communicative de ce disque ou par quelques mélodies, mais dans l'ensemble l'emballage et le clinquant de ce hard-rock revisité me rebute trop et je n'arrive pas à m'y intéresser vraiment. C'est à mon sens très lourd, braillard, fier à bras et m'as-tu vu. Indigeste.

Dans ce genre de musique, c'est j'imagine sans peine à peu près ce qui se fait de mieux. On peut en conclure que je n'aime pas ce genre de musique.

Alexis Bidault, 06/01/2012
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Nothing's Shocking
Nothing's Shocking de Jane's Addiction (CD - 1993)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit