undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

  • OU812
  • Commentaires client

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles10
3,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 juillet 2006
en 1988 le groupe est en roue libre et l'alcool commence à faire de sérieux ravages sur la personnalité d'Edward Van Halen. super-star du rock US, tête d'affiche du gigantesque festival itinérant MONSTERS OF ROCK, le groupe publie cet album banalement moyen où le meilleur (Sucker in a 3 piece) et le très original (Cabo Wabo) cotoie le mièvre (When it's love) voir le remplissage (Source of infection). ni exceptionnel, ni à jeter, moyen : au choix c'est décevant pour les puristes, ou le groupe n'avait pas les moyens de faire mieux à l'époque, et c'est plutôt mon avis compte tenu de l'abus généralisé d'alcool, la preuve avec FUCK trois ans plus tard , Van halen retrouvera le sommet d'une manière imparable. au fait, OU812, c'est en anglais phonétique oh you ate one too, (en français tiens toi aussi t'en as mangé une) en réference au eat'em and smile (en français bien faire et laissez braire) de David Lee Roth, la belle ambiance!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Deuxième service avec le remplaçant de l'irremplaçable, l'ex-Montrose Sammy Hagar qui faillit bien rejoindre le groupe avant David Lee d'ailleurs, celui qui est généralement le plus vilipendé par la critique et même les fans, pourtant, il a de vrais beaux moments le OU812 de frères Van Halen et de leurs associés, aka Van Hagar comme il était alors coutume de les surnommer. A commencer par le bastonnant synth-rocker Mine All Mine mené tambours battants, c'est le cas de le dire, par un Alex Van Halen au meilleur de sa forme. Et la suite est à l'avenant !, avec tout ce qu'on sait devoir désormais espérer de la formation à savoir de la power-ballad tire-larme largement synthétisée (When It's Love, une réussite dans le genre), du big rock puisque c'est le trademark sound du quatuor (le puissant A.F.U., le très David Lee Roth era Source of Infection, le rampant Black and Blue et le rockant Sucker in a 3 Piece à un moindre niveau), du hard pop simple et efficace en guise de single attendu (Feels So Good accomplit son office), et puis l'obligatoire, nécessaire et salutaire "nod" vers les roots nord-américaines comme sur le joli country-rock Finish What Ya Started et le blues bien emprunté à Little Feat, A Apolitical Blues, tous deux voyants Hagar assister le patron, Eddie, dans ses tâches de six-cordiste. Alors, certes, ce Van Halen est un peu plus vulgaire, un peu plus lourdaud, un peu plus FM que celui d'avec David Lee mais, quand il a de bonnes chansons comme c'est largement le cas ici, ça fonctionne au-delà des espérances même si on regrettera que la production du groupe et de Donn Landee n'offre pas l'écrin de puissante clarté qu'aurait mérité ce très réussi OU812.

1. Mine All Mine 5:11
2. When It's Love 5:36
3. A.F.U. (Naturally Wired) 4:28
4. Cabo Wabo 7:04
5. Source of Infection 3:58
6. Feels So Good 4:27
7. Finish What Ya Started 4:20
8. Black and Blue 5:24
9. Sucker in a 3 Piece 5:52
10. A Apolitical Blues 3:50

Eddie Van Halen - lead guitar, keyboards, synthesizers, slide guitar, piano and backing vocals
Alex Van Halen - drums, percussion, backing vocals
Sammy Hagar - lead, backing vocals, acoustic guitar on "Finish What Ya Started", rhythm guitar on "A Apolitical Blues"
Michael Anthony - bass guitar, backing vocals
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2014
... jusqu'à la lecture du très recommandable pavé de Thierry Aznar "Hard rock & Heavy metal T1" je me sentais un peu seul dans ma relation avec cet album. Aznar en fait des albums essentiel des années 80, et termine son éloquente chronique par "...le succès est au rendez-vous, les critiques pissent froid, toujours pas remis du départ de David Lee Roth, n'y comprennent rien et se déchainent ! Tant pis pour eux !" ... Rien n'a changé depuis lors et pourtant une simple écoute laisse parfaitement pantois devant la classe renversante de ce groupe, le potentiel exceptionnel des compos, la mise en place, la production... la rythmique atteint des sommets, les claviers renforcent le potentiel et n'ont pas pris une ride, bref c'est d'un niveau de maitrise ahurissant. Cette opposition David/Sammy a depuis longtemps tourné à la caricature, les deux sont d'énormes artistes (combien de chanteurs peut-on placer avant Sammy Hagar en toute objectivité ?), les deux époques sont aussi exceptionnelles l'une que l'autre, etc. Bref pour deux euros achetez-vous cet album, dépensez le reste pour le bouquin de Aznar et plongez-vous dans ce tourbillon avant de vous soumettre aux jugements des ayatollahs...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2013
"OU812" est un bon album quoiqu'en disent les puristes réfractaires aux claviers dominants et surtout au remplacement de David Lee Roth.
Nous sommes en 1988 et il ne faut pas oublier que l'importance des synthés était dans l'ère du temps.
Et franchement mieux vaut ce style tant que l'inspiration est là ainsi que les solos de guitares que l'affreux grunge arrivé dans les années 90, balayant tout ce qui pouvait se rapprocher de la moindre mélodie.
Bon ok "When it's love" est un peu dégoulinant mais c'est un bon morceau néanmoins, et puis "A.F.U" (Naturally wired"), "Source of infection" ou "Sucker in a 3 piece" sont bien là pour nous rappeler que Van Halen ne délaisse pas pour autant le Hard Rock pur et dur.
La nouvelle ère du groupe avec le fantastique Sammy Hagar fut même une réussite exemplaire de reconversion tant le résultat fut probant, peu de groupes ont d'ailleurs réussi ce périlleux exercice.
Le groupe lui-même n'a pas pu réitérer l'expérience et l'échec que fut "Van Halen III" avec Gary Cherone.
"OU812" n'est donc pas à éviter dans les albums du groupe, même si "Cabo Wabo" ne rend pas bien hommage au club de Sammy à Cabo San Lucas, ce dernier est un peu long et manque cruellement de relief ... "Black and blue" est en ce sens lui aussi assez moyen.
Par contre,il y a un lot de surprises qui relève bien l'intérêt que suscite ce disque.
En effet, le blues "A political blues" justement clôture de fort belle manière et complètement inédite jusqu'alors, mais aussi "Feels so good" et sa nappe de claviers, "Finish what ya started" et sa guitare acoustique ou encore "Mine all mine" et son rythme syncopé.
"OU812" restera d'ailleurs par conséquent une pièce unique et variée puisque le suivant "For unlawful carnal knowledge" laissera place a un hard mélodique plus brut davantage dans l'esprit du Van Halen habituel.

Mes titres préférés : "Mine all mine", "A.F.U." (naturally wired), "Feel so good", "Finish what ya started".

Note : 16/20
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai complètement craqué sur cet album lors de sa sortie, en 1988, et je le réécoute là ce soir en rédigeant ce commentaire. Je suis surpris par l'avis des autres Amazonautes, qui, pour la plupart, considèrent cet opus comme mineur.

Manque d'inspiration ? Je pense au contraire qu'il s'agit là d'un retour aux sources, tellement les morceaux sont variés (du blues lent {"A Apolitical Blues"} à un up-tempo {"Source Of Infection"}), mais avec le passé, le vécu du groupe, et avec les technologies de l'époque. Bien sur, il y a des synthés ("When It's Love", "Feels So Good"), mais les compositions sont de mon point de vue nettement plus inspirées que celles de l'album d'avant...

Tout commence avec le décapant "Mine All Mine", un tempo rapide sur lequel Alex place une rythmique à la double pédale et des caisses claires syncopées à souhait. Une excellente chanson d'introduction, avec un refrain soft qui casse le rythme endiablé du morceau, et (est-ce nécessaire de le dire ?) un solo de guitare époustouflant.

A la batterie, Alex(ander The Great). Toujours aussi efficace, il fait ici la démonstration de son immense talent. Capable de plans de fou (dans le solo de guitare de "Mine All Mine" il est bien le seul à savoir se repérer dans la mesure...), il fait preuve d'une musicalité ENORME dans "Feels So Good", avec ce pattern de charleston sur le dôme de la cymbale supérieure… Ayant délaissé les pads électroniques de l'époque 5150, il joue à nouveau sur un set acoustique, et c'est tout en son honneur. A noter aussi sa magnifique partie syncopée sur "Finish What You Started".

La guitare n'est pas en reste, Eddie étant, une fois de plus, le dieu des riffs qui fracassent et des solos qui tuent… D'ailleurs, les riffs de guitares ne manquent pas, notamment sur "A.F.U.", "Cabo Wabo" et surtout le magnifique "Finish What You Started", très "bleusy" dans l'esprit : une guitare en son clair tout au long du morceau, sans aucune saturation.

Ajouter à cela un Michael Anthony toujours aussi précis, et surtout un Sammy Hagard qui chante nettement mieux que sur 5150 (je l'ai toujours trouvé limite juste sur "Dreams") : écoutez-le doubler les premières notes du solo de guitare de " A.F.U ." : tout bonnement hallucinant !!!

L'album vient de se terminer. Nostalgie mise à part, je crois bien que l'on tient là un album majeur dans la discographie de VAN HALEN période Sammy Hagar. Comme dirait un célèbre homme politique des années 70 : "C'est mon avis, et je le partage" !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2016
Ce OU812 n' aurait pas été l' œuvre de VAN HALEN, que tout le monde eut crié au génie, au lieu de le défoncer gratuitement et sans fondement... Seulement voilà...
Oui, il y a beaucoup de claviers... Et alors ??? Faut savoir évoluer... Personnellement et vu le résultat, cela ne me dérange pas, au contraire... L' approche avait déjà fait son chemin quand DAVID LEE était encore là, et ça a gêné qui ???
L' album est riche... Il y a de tout, du hard, du pop, du slow, du blues... Eddie est là !!! Et bien là !!! Inimitable... Rythmique qui fait peur, avec mention spéciale à Alex VH, qui est énorme...seul reproche, la batterie me semblerait mieux à propos si elle avait été mise plus en avant...
Mais quelle modernité !!!
Pour finir, Samy hagar, le remplaçant éternel de "celui qu' on ne remplace pas"... Quelle voix et quelle attitude, nom de nom !!! Bon, les textes, c'est pas ça, mais "diamond Dave" n' était pas non plus un as à ce niveau ! Et rock'n roll ne rime pas forcément avec philosophie !!!

Les puristes et fans de première heure ont pleuré le retour de Roth, chose qui finira (business is business) par arriver... A moins d' être devenus sourds, ou d'être restés de mauvaise foi, quand on voit le résultat de ces retrouvailles, ils auraient eu meilleure idée de profiter de ce qui leur était offert ici, et après... ! Meuh non.......
Au final, Samy hagar s'est barré, Roth revenu... Et badaboum !!! Même Michael Anthony, le bassiste des débuts, n' y a pas cru...et s'est barré avec hagar... Pour nous offrir un chickenfoot d'enfer !!! Mais tout ça c'est une autre histoire... Fallait pas "compter les œufs dans le cul des poules " !!!).

Bref, bref, bref...un beau gâchis...

Ce OU812 est une pépite, brute, si agréable...et variée...pas une révolution, certes, mais injustement massacrée sur l' autel du fanatisme englué et fossilisé ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2003
malgré les bombes "Mine All Mine" "When It's Love" "Source Of Infection", ce "OU812" (traduire : oh, you ate one too) sombre dans les méandres des claviers et offre des compos peu inspirées... Quasiment au sommet de sa gloire, sans concurrent dans sa catégorie (hormis David Lee Roth qui sort le monumental "Skyscraper" la même année), Van Halen joue trop facilement ses propres ficelles
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2012
VH est essoufflé et finit ces années 80 au bout du rouleau avec un album bien fade.....dommage, de plus que son titre enigmatique n'arrange pas les choses. bref pas grand chose à dire sur cet opus.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
OU812, c'est une pierre angulaire du metal contemporain. Un immanquable, inévitable, magnifique album de Van halen en plein age d'or avec Sammmy Haggar pétant la forme. Ecouez donc le fameux "when it's love" pour sauter au plafond, ou "Caboo waboo", ou "feel so good"... autant de brulôts incontournables du metal qui vous donnent irrémediablement envie de rythmer du pied, sauter, chanter, vous mettre en liesse... OU812 est une merveille de Van Halen que tout métalleux qui se respecte devra posséder dans sa CDthèque. A bon entendeur salut !!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2016
J'aime le Van Halen de David Lee Roth, certains chansons de la période Haggar sont pas si mal. Mais avec cet album; c'est poussif, on frôle l'indigestation à chaque titre, refrains grandiloquents mais sans la grandeur d'avant, médiocre son de la guitare.
Franchement, indigestion, surtout écouter ça après un gros repas, le malaise est proche.......
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,99 €
10,34 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)