undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

12
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Mr Bungle
Format: CDModifier
Prix:5,07 €+2,49 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 mars 2003
Après 6 ans d'existence et 4 démos autoproduites, Mr Bungle profite du succès de Faith No More, groupe dans lequel officie leur chanteur Mike Patton, pour enfin décrocher un contrat avec une maison de disque et enregistrer ce premier album avec le saxophoniste fou furieux John Zorn en guise de producteur. Mr B est constitué de 6 musiciens qui, en plus d'être extrêmement talentueux, n'ont pas peur de faire une musique qui sort des sentiers battus. Il s'en suit un mélange des genres comme on en avait plus vu depuis Frank Zappa, chaque morceau étant un véritable feu d'artifice. De la 'balade' "Slowly Growing Deaf" à "Dead Goon" et sa ligne de basse époustouflante, en passant par "Love Is A Fist" où Zorn lui-même y va d'un solo de sax dont lui seul à le secret, tout est vraiment très bon. Amateur de musique aseptisée et formatée, passez votre chemin ! Par contre, si vous aimez ce qui sort de l’ordinaire, cet album est fait pour vous !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 avril 2004
Mr bungle qualifié ici de groupe pop métal. Moi je qualifie cet album dans le style fusion rock... c'est tout simplement excellent. Mike patton (chanteur de faith no more, fantomas et tomahawk) nous montre encore une de ses nombreuses facettes.
Pour faire une rencontre d'un rock puissant mélangé à des cuivres festifs et un chant qui passe du chanté au braillé et une rythmique qui change toutes les 4 mesures, hésitez pas!
Cet album est frais, original et à mon gout le meilleur de Mr bungle!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 septembre 2000
Le clown pyromane en couverture semble nous inviter à le suivre pour éclairer notre chemin au travers du musée des horreurs musicales qu'est ce premier album éponyme de Mr Bungle ( ce qui signifie bâclé en anglais ). En effet, cet hybride mutant de ska, metal et musique foraine ( entre autres ) aurait tout à fait sa place dans la foire aux monstres de Barnum. On éprouve un plaisir non dissimulé à écouter leur musique et les gars de Mr Bungle montrent un joie tout aussi malsaine à nous exhiber le fruit exotique de leurs entrailles. Mike Patton, alias Vlad Drac, en monsieur loyal déjanté semble d'ailleurs éprouvé une jubilation si grande à mener ce bal des vampires qu'à côté, Faith No More, groupe qu'il vient d'intégrer à peu près à la même époque, à l'air d'un B-side ! Speedé, sinistre et excitant, cet album touche la partie perverse de notre âme qui nous fait ralentir pour contempler les accidents au bord de la route ou nous rend simplement supportable les horreurs quotidiennes aux informations télévisées. Avec en prime John Zorn en bonne fée marraine sous acide.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Rares sont les albums et les groupes qui auront aussi bien réussi la synthèse entre metal extrême (death et thrash en l'occurrence), le ska, le jazz et bien d'autres choses encore...

Formé en 1985, il aura fallu attendre 1991 et le succès de son vocaliste au sein de Faith No More pour qu'enfin Mr. Bungle décroche le contrat qui lui permettrait de cracher à la face du monde son plus complet irrespect de l'écriture pop et du conformisme. Et c'est très bien comme ça tant ces 70 minutes de pure folie sont un régal de tous les instants.

Si, évidemment, cette musique chaotique ne se digère pas aisément, elle sait - une fois qu'on l'a correctement domestiquée - se faire ludique et même étonnamment mélodique. Cette impression de bordel absolu qui ne manquera pas d'atteindre l'auditeur novice à sa première écoute fait ainsi, petit à petit, place à une admirative sidération devant des compositions qui, au final, s'avèrent beaucoup plus structurées et mélodiques qu'il n'y avait paru à l'origine. Et c'est bien là que réside tout le talent de Mr. Bungle sur cet éponyme tour de force : si la folie de l'entreprise ne sera jamais démentie au fil des écoutes les chansons, elles, se révèlent dans toute leur grâce bizarroïde pour ne plus vous quitter. Car oui, addictif, cet album l'est indéniablement.

Rajoutons que sans cet album et la rencontre (au sommet) entre Mike Patton et Trevor Dunn (respectivement chanteur et bassiste du groupe) et un chantre de l'avant-garde new-yorkaise venu ici produire (John Zorn) ne se serait peut-être jamais produite. Sans cette collaboration, la face d'une certaine scène, dont votre serviteur est particulièrement friand, en aurait été changée. Rien que pour ça, mais aussi pour son rôle d'ouvreur-de-neurones, le premier album de Mr. Bungle est absolument indispensable... Que dis-je, obligatoire. Vous savez ce qu'il vous reste à faire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 avril 2004
une révélation pour moi!
Il y a "l'avant" mr bungle et "l'après" mr bungle. un schizo- charme unique entre la mélodie et la rythmique.La voie la plus impressionante que j'ai pu entendre! car Monsieur Patton peut autant nous booster que nous émouvoir.Pour moi Mr Bungle est un mythe et leurs 3 albums sont aussi différents que complémentaires!Alors si vous aimez la musique en général, fan de jazz,de metal, de ska et de musique de films genre elephant-man, cet album vous coupera le souffle ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Surfant sur le succés de "the real thing" de FAITH NO MORE,mike patton sort en 1991(red hot,metallica,guns,nirvana...quelle année!)le premier "MR BUNGLE" son groupe pré-fnm.Et que dire d'un album aussi dingue?Juste qu'il est énorme!Allant encore plus loin dans l'expérimentation qu'avec son autre groupe (oui c'est dingue,mais c'est possible!),mike offre à l'auditeur un voyage dans un cirque psychiatrique ou le protagoniste du disque (mr bungle!) se méle à 10 titres ou se marient metal,ska,musique de cirque,jazz et chants à la fois doux ou totalements barrés de la part du monsieur loyal de la fusion rock.Resté un peu dans l'ombre du succés des groupes cités plus haut,ce disque cinglé mérite d'étre rétablit pour son authenticité et son caractére unique et décalé.73 minutes de musiques qui défilent sans s'en apercevoir et qui vous sort immédiatement la téte de l'eau en cas de problémes divers(c'est mon cas.je l'ai découvert durant une période sombre et il m'a tout de suite redonné le sourire).Ami(e)s fans du grand mike:N'hésitez pas!Une oeuvre pareille ne se rencontre pas deux fois dans une vie,car en ce qui me concerne c'est le disque le plus crazy (comme dirait ozzy) que je posséde dans ma collect'.En bref:bienvenue chez les clowns détraqués!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Difficile de chroniquer ce premier Mister Bungle, car cet album n'est pas le meilleur du groupe mais il offre à Mister Patton l'occasion d'affiner son style, de se démarquer définitivement de l'étiquette: "clone de Kiedis". Si son chant se rapproche au niveau de la tonalité du "the real thing" de Faith No More, il démontre qu'il est un réel chanteur et qu'il est capable de s'adapter aux changements brutaux d'atmosphère du genre bunglelien. L'album d'une grande originalité au moment de sa sortie a suscité bon nombre de critiques négatives. Avec le recul, l'on comprend que ces critiques étaient vraiment injustifiées et l'auditeur se rendra vite compte que cet galette éponyme est une pièce très importante dans l'évolution du rock fusion. La technique du groupe: créer un puzzle mélodique, on secoue et là où des groupes s'en serviraient pour un album entier, eux ne l'utilisent que pour un seul morceau. D'où la profusion d'idées géniales, déclinées dans des climats rigoureusement différents. Mike Patton parlait du reste de musique "microclimatique" rien n'est plus vrai. La production est gigantesque assurée par la plus grande influence de Patton, Mister John Zorn! Si vous voulez cerner ce que le génialissime Mike crée aujourd'hui il faut se pencher sur les albums de son premier groupe qui lui a servi de laboratoire!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 novembre 2006
On ne peut s'empêcher de penser à ZAPPA tant la démarche de Mr BUNGLE est similaire à celle du regretté FRANK: NO LIMIT! Mais la comparaison s'arrête là.

Mike PATTON et sa troupe nous délectent d'un drôle de mélange, impensable pour certains esprits étroits, qui pourtant fonctionne à merveille!

Cette orgie musicale orchestrée par l'ahurissante voix caméléon de l'ex FAITH NO MORE, nous entraîne dans un joyeux petit monde nimbé d'amertume...

esprits assoiffés de surprises musicales, foncez!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 décembre 2005
Mr. Bungle n'existe plus, mais il nous laisse en témoignage trois albums témoignant de l'extraordinaire diversité d'inspiration du groupe mené de front par Mike Patton et Trey Spruance. Ce premier album est un concentré de ska-métal polymorphe et rigolard, agressif et gouailleur, guilleret et inquiétant. La technique de copier-coller qui présidait à l'écriture des chansons transparaît dans chaque titre, rebondissant d'un riff métal à un reggae sautillant, d'une explosion de cuivres à un chuchotis de psychopathe à la Patton. Mais la sauce prend sans problème, parce que les compos sont extraordinairement efficaces, que Patton lie tout ça avec sa légendaire versatilité vocale et son abattage de bête, et parce que tout le monde s'éclate tellement à jouer que c'est contagieux... Préférés du moment (ça changera sans doute) : le féroce "Quote Unquote", l'explosif "My Ass Is On Fire", le multiforme et bondissant "Stubb (A Dub)"... A se coller entre les oreilles le matin au réveil !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mars 2004
Cet album de mr bungle est le premier d'une trilogie pour le moins hors du commun. A travers les 10 chansons , on decouvre le talent incroyable des 6 musiciens qui aiment voyager à travers les genres toujours de facon assez glauque. Plus accessible que discovolante mais moins que california , ces musicos fous nous offre des morceaux qui resteront à jamais graver dans les memoires : Slowly growing deaf et my ass is on fire nous montrent que le bassiste trevor dunn manie tres bien son objet , dead goon nous fait vibrer sur un funk pur et bon entrecoupé des musiques foraines malsaines. C'est la base de l'oeuvre de Bungle donc c'est forcement indispensable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
California
California de Mr. Bungle (CD - 2005)

Disco Volante
Disco Volante de Mr. Bungle (CD - 1995)

Angel Dust - Édition Limitée
Angel Dust - Édition Limitée de Faith No More (Album vinyle - 2015)