undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 mars 2007
Ce film, bien que sorti après la série Twin Peaks, raconte la semaine précédent le meurtre de la fameuse Laura Palmer. Dans ce film en forme de cauchemar, on voit donc ce qu'on ne faisait qu'imaginer avant: la vie - et la mort - de celle qu'on prenait pour une ingénue. La réalité est tortueuse, la gamine, accro, instable, en proie a des pulsions incompréhensibles dévale la pente à une allure vertigineuse et devient la cible naturelle de forces qui la dépassent largement. Voila pour le pitch. Et cette bande son est l'illustration sonore exacte de cette ambiance. David Lynch nous livre une fois de plus une bande son torturée (rappelez vous Elephant Man, Dune, tous ses films en fait..) où le lyrisme se mêle à l'angoisse pour une bande son qui restera gravée dans votre mémoire. Entre bluette faussement rétro et thèmes d'angoisse qui n'en finissent plus, le sommet de la bande son correspond aux moments les plus crus du film: The Pink Room bien sur, bande son caricaturale de séance sexe/glauque sans limite autre que la mort.

Inoubliable.
11 commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2008
Il fallait une bande son sombre et désespérée pour accompagner les 7 derniers jours de Laura Palmer.Le générique donne le ton et installe un parfum de fatalité qui contamine les autres morceaux.La tristesse est de mise avec le superbe titre "Sycomore trees" chanté par la voix surnaturelle de jimmy Scott.Un titre qui est un clin d'oeil à la fois à l'ultime épisode de la série,mais aussi à la Black lodge omniprésente.La voix déformé de"The black dog run at night" nous rappelle que les hiboux ne sont pas ce que l'on pense.Fini les envolées romantiques et naîves de julie Cruisee.Son "questions in a world of blue" se nappe dans la mélancolie et suggère que le monde est triste.Triste et décadent au vu de la scène de boite de nuit qu'accompagne le titre "the Pink room".Le medley final est déchirant car la nostalgie eprouvée se mue en tristesse insondable véhiculée par un piano déchirant.
Une Bo qui est à l'image du film.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2014
je me répète mais......pas grand chose à ajouter, fantastique, glauque, l'Amérique tordue et malsaine en musique, Badalamenti est un génie, tout comme David Lynch, un mariage aussi puissant que Burton/Elfman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2011
Pour ceux qui ont aimé le film de David Lynch. Cette musique teinté de jazz nous replonge dans cette ambiance très particulière. A écouter sans modération.
0Commentaire1 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,83 €
9,17 €