undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
51
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 juillet 2008
Clapton a tout connu, tout d'un coup, à la mort de son fils, il perd tout...dès lors que faire ?
Tomber dans la déprime en se demandant tous les jours pourquoi c'est son fils qui est parti et non lui qui a vécu tous les abus (drogues, alcool, femmes à tirelarigot) ? S'acheter un Kalachnikof et se tirer une balle ? ou se faire moine Trappiste sur une île en Gréce ?
Mais Clapton avec son flegme britannique s'accroche à la barque, sort sa guitare en bois et rejoue le Blues, le vrai, celui qui file le frisson quand on l'écoute, le Blues, Man ! Celui du Delta, des âmes torturées, des Hommes qui ont vécu et qui connaissent le prix de la vie, celui des Hommes qui ne trichent plus.
Donc, le jour de ce concert Clapton est à la ramasse, mais il ne montre rien. Son groupe qui l'accompagne le sait bien, alors, chacun se met au petit soin pour lui. Rythmique compacte, pas d'artifices, seconde guitare en accord parfait, piano impeccable, tout roule comme sur un bain d'huile pour que Clapton exorcise sa peine. et ça fait mal ! Pour l'auditeur aussi.
Tous les morceaux s'enchainent à la perfection, l'émotion est implacable, la tension palpable, pas un mot dans le public sauf à la fin des morceaux ou c'est un tonnerre d'applaudissements. Clapton se détend au fur et à mesure, l'exorcisme fonctionne, "Layla" marque le tournant, "Runnin' on faith" revigore, "Walking blues" est stupéfiant, "Alberta" et "San Francisco.." emballent tout, "Mother milk" et "Old love" nous replongent, "Rollin' & tumblin'" termine le tout en roue libre. Clapton est guéri, nous aussi, la vie peut continuer...keep on rollin'.
Ce Live est a graver sur les tablettes Sumériennes, après ce concert Clapton a enfin rejoint ses icônes Ray charles, Robert Jonhson, tous les Kings, Muddy Waters...et quelques autres. Bien sûr il ne rejouera plus comme ça sur tout un concert, mais c'est pas grave, il l'a fait et nous, nous pouvons l'écouter, le ré-écouter pour découvrir un peu du secret des vrais génies musicaux.
22 commentaires| 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2006
Malgrè toutes les qualités et la virtuosité d’Eric Clapton, je n’accroche jamais à ses albums (fans absolus, veuillez m’excuser). Mais ici le charme du unplugged opère et c’est avec énormément de plaisir que j’ai découvert ce disque ! L’atmosphère y est très buesy et intimiste et je préfère nettement Eric Clapton avec une guitare acoustique.
A ceux qui ne sont pas fan non plus, soyez curieux, ce unplugged est une grande réussite qui pourrait bien vous étonner !
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2013
C'est un plaisir de découvrir ces quelques morceaux inédits. J'ai une très grande préférence pour "My father's eyes".
Concernant la qualité du CD audio, il n'y a pas grand chose à dire, la 1ère version était déjà de très très bonne facture, le son est net, précis, chaque instrument est parfaitement équilibré et on arrive même à bien distinguer les glissements du bottleneck sur les cordes du Dobro, c'est hallucinant.

Par contre, concernant le DVD, je suis un peu déçu, les images ne semblent pas avoir été retravaillées et cette édition ressemble à s'y méprendre à la première, et je pense que ce doit être la raison pour laquelle il ne s'agit pas d'une édition Blu-ray.

Enfin, pourquoi avoir retiré de l'enregistrement le début d'Alberta où Eric Clapton oublie d'enlever son Bottleneck. Cela donnait tout son authenticité à l'enregistrement...vraiment dommage!
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2010
Une des plus grosses ventes d'albums d'Eric Clapton, sorti en 1992 et enregistré pendant un show live sur MTV, Unplugged est un disque fantastique. Ce n'est pas le premier artiste à s'être produit live au cours de l'émission Unplugged de la chaîne musicale MTV, mais Eric Clapton est, bien avant Nirvana ou Alice In Chains, un des premiers à avoir publié un album de sa prestation. Presque à contrecoeur, d'ailleurs, car Clapton ne voulait pas sortir le live pour deux raisons : il y à quelques petites erreurs, et il ne pensait pas qu'un disque live acoustique marcherait en 1992. Il a eu tort, car Unplugged est devenu, à plus de 10 millions d'exemplaires, la meilleure vente de l'artiste. Et quant aux erreurs, on lui pardonne : ça rend l'album plus attachant, et on sent bien que rien n'a été bidouillé, c'est un vrai live.

Unplugged propose, en 61 minutes, 14 chansons purement magiques, essentiellement des reprises de standards blues comme le fameux Rollin' & Tumblin' qui achève le disque. L'album offre Tears In Heaven, dédié au fils de Clapton, Conor, mort un an plus tôt. Comme on s'en doute, c'est beau, fort, poignant. L'album offre aussi deux reprises de chansons du double album de 1970 Layla And Other Assorted Love Songs, que Clapton avait fait avec son groupe, Derek & The Dominoes : Nobody Knows You When You're Down And Out (les clameurs du public quand Eric entame ce titre sont puissantes) et surtout Layla, ici raccourcie et ralentie (pas de solo de piano), et si je préfère la version rock studio initiale de 7 minutes, cette version acoustique, qui fera enfin de la chanson un tube, est purement magique. Dans cette version acoustique, elle passe encore très souvent sur les ondes FM du monde entier.

Le reste, que ce soit Before You Accuse Me, Old Love, Malted Milk, Lonely Stranger ou Running On Faith, est un régal de tous les instants pour les fans de blues et de Clapton, ici accompagné entre autres du claviériste Chuck Leavell, du batteur Ray Cooper et du bassiste Nathan East. Performance magistrale (la voix de Clapton est terriblement bluesy, ce style musical lui va comme un gant), chansons superbes, qualité sonore très bonne, Unplugged est un vrai délice ! A noter que le live a été filmé, et qu'il est commercialisé en DVD musical.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 19 juillet 2007
A défaut d'être son meilleur album, ce UNPLUGGED est l'album de Clapton qui lui a redonné une seconde jeunesse, élargissant le spectre de ses auditeurs. Je pense que beaucoup de gens un peu hermétiques au blues pur et dur, peuvent prendre plaisir à écouter ce disque. Clapton y joue du blues dans la tradtion acoustique, ainsi que de la "variété bluezy" apte à séduire le plus grand nombre. Ca c'est le coté agaçant de cette série estampillée MTV. Prendre des très grands (Clapton, Nirvana, Springsteen...) et leur demander de rentrer dans le moule, de rentrer dans le rang. D'où ces morceaux assez formatés pour Clapton, le plus long "Old Blues" arrive à peine à 7 minutes...

Reste le talent du musicien, qui malgré les contraintes, nous sort le grand jeu, sur "Nobody knows you", "Old love", "before you accuse me" et bien sûr, sur la superbe adaptation de "Layla", sensible, cristaline, aérienne dans son nouvel écrin. Au total, cet UNPPLUGED s'écoute avec beaucoup plaisir, on frissonne souvent d'émotion, les doigts sont agiles, la voix est fragile, et nous on verse une larme au paradis...
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2007
Bravo à 100%. Quelles prouesses redonner un souffle nouveau à des monuments du blues; arriver à nous faire oublier les versions électriques. Les solos acoustiques sont experts.Grande leçon.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2010
Eric Clapton incarne mes premiers amours avec le rock n'roll, jeune j'étais déjà compliqué et j'ai snobé la mode MTV. A cet âge, l'achat d'un disque est un jour de fête et aucun de mes potes ne s'étaient risqué dans une aventure qu'on sentait mollassonne à plein nez. Et puis si, mon pote Trandbert, l'a fait trois ans plus tard, lui aussi je l'ai snobé. Puis un jour, je le lui ai emprunté et je l'ai même écouté, voici ma révélation:
- Quel idiot je suis?
Et je reste poli sur le site.
Alors qu'Eric soit Dieu ou pas, on s'en fout. L'important, c'est de le suivre.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2014
Vous avez le disque original et le DVD original ... gardez les.
Les bonus sont pour les fans !

La remasterisation, j'ai pas compris. LE son est tellement bon dans l'original ... non fallait pas toucher ! J'ai fait une erreur pour ma part.

Cela n'apporte rien voir il manque qq secondes bien drôles !!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2013
Voila un moyen bien agreable de constater qu'il y a deja 20 ans qu'on a achete le disque a sa sortie. Le second CD est dans la lignee du 1er (le seul sorti il y a 20 ans) et le DVD nous rappelle oh combien MTV pouvait produire de bonnes emissions.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2016
Il faut l'avoir dans sa CD-thèque. point barre!
Un album culte à la hauteur de sa réputation...

L'édition deluxe n'est pas forcément nécessaire... mais je me suis fait plaisir et je ne le regrette pas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)