undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles78
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:15,65 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 décembre 2013
Pas de remarques. Cet vinyl est un réédition de 2009. Je ne connais pas l'original, mais je trouve cette édition superbe.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2013
Un enregistrement propre pour des chansons mythiques !
N'hésitez pas, vous ne serez pas déçu ... Fan ou pas !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2013
Le CD est parfait. Cela fait grand plaisir de les écouter , ces 4 dans le vent . Bonne qualité d'enregistrement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2015
Colis bien reçu en bonne et du forme.
Je suis satisfait de mon achat qui me rappelle plein de souvenir
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2011
Durant l'été 1969, sous l'impulsion de Paul McCartney, les Beatles resserrèrent les rangs en vue de ce qui sera leur dernier album.
Les quatre magiciens de Liverpool atteignirent encore les sommets avec "Come Together, Because" de Lennon ainsi que "Something et Here Comes the Sun" de George Harrison. McCartney, pourtant l'initiateur du projet, fit moins bien avec "Oh ! Darling et Maxwell's Silver Hammer". On ne peut que saluer l'ouverture d'esprit de ses camarades d'avoir permis à Ringo la présence de "Octopus's Garden". Mais, après tout, cette chansonnette est à peine inférieure au "Silver Hammer"... Sous les regards blasés des trois autres, John revêtit son habit d'Artiste d'Avant-garde (merci Yoko !) et, avec quelques ficelles, sut rendre intéressante "I Want You".
On peut voir le medley de fin comme un résumé burlesque du savoir-faire du groupe ou une divagation sympathique de nos quatre amis ou comme un tourbillon qui emporta à jamais les dernières chansons du groupe.
"Her Majesty" aurait méritée d'être terminée ou effacée mais monsieur McCartney désira conserver l'ébauche tel un embryon dans un bocal de formol.
George Harrison, décidément très en forme, éclaboussa l'album de flaques de moog. Hélas les sonorités de ce synthétiseur, certes nouvelles à l'époque, ont plus vieilli que celles du mellotron utilisé jusque-là.
On peut souligner la qualité du remaster qui rend justice aux arrangements subtils de l'album.
Abbey Road ne fut pas une réussite totale. Mais qui aurait pu croire que, dans une ambiance aussi délétère, ils puissent encore lâcher de cette qualité ? George Martin en fut le premier surpris.
Finalement, quoique l'on en dise, le dernier album des Fab Four gardera pour longtemps une aura légendaire.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 18 janvier 2012
Vous voulez que je vous dise ? je vais vous le dire....Il y a 43 autres commentaires qui disent tout, très bien sur ce joyau...Mais moi (oui, moi, myself en personne per se), j'aimerais vous dire que Paul était déjà mort quand il a joué sur cet album....car il est pieds nus quand il traverse le passage zébré....ET ça,, vu les thunes qu'il a Paulo, c'est donc qu'il est mort (on n'enterre pas les Mac Cartney avec leur pompes, vieille tradition moyennageuse)...Et là, ce qu'ils font les Beatles, c'est fort, très fort...Bravo les Fab Forts
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2012
- Lui, très empressé : "Oh Darling, I want you ... , come together"
- Elle, très professionnelle : "You never give me your money ... Something..."
- Lui, un peu gêné : "Because, Her Majesty, here comes the sun, Sun king, (in this) Octopus's Garden"
- Elle, bien plus tard en robe de mariée sur le seuil : "Carry that Weight" (she's so heavy)

Mais, trop large pour la porte d'entrée... "She came in through the bathroom window"
En fin de soirée, ce furent enfin de "Golden Slumbers"
Au menu du brunch, le lendemain : "(café) Maxwell's, (tartines de) Polythene (à la) mustard."
Générique de Fin : "Ending".

En résumé, du très bon, du bon, parfois du moyen (Mean Mr. Mustard, Polythene Pam).
Ces deux titres me font ôter une étoile (sacrilège ?).
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2016
Cet album n'est plus à présenter, par contre le remaster est bon, comme ce n'est pas toujours le cas, il est bon de le noter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2006
Que dire qui n'ai été dit sur cet album, régulierement élu à juste titre parmis les albums du siécle passé; dernier des fab Four alors au bord de la rupture?

Mais savez vous que sa célèbre pochette alimenta la thése hallucinante selon laquelle Paul Mac Cartney était mort le 9 nov 1966 dans un accident de voiture et aurai été remplacé par un sosie? Deja à l'interieur de l'album "Sergent Pepper", Paulo portait au bras un étonnant brassard "OPD"(officialy pronounced dead);ici, sur le passage clouté, il est le seul à marcher pieds nus et c'est comme ca qu'on enterre les morts en grande bretagne ;la cocinelle porte la plaque "LWF28IF", traduction "linda mac cartney veuve, paul aurai eut 28 ans si..";paul tient sa cigarette de la main droite alors qu'il est gaucher..

que déduire de ces indices (il y en eut encore d'autres sur d'autres albums)? imagination délirante de fans? verité? ou plus surement farce des 4 malicieux? Voici en tout cas la légende la plus incroyable autour des 4 de liverpool!
55 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2002
Comment imaginer qu'une suite de Let It Be soit si exceptionnelle ? Certainement un sursaut d'oergueil de la part du plus grand groupe de tous les temps, alors en pleine décomposition. Cet album est d'une maturité, d'une pureté, d'une maitrise et d'une faicheur incroyable. Peut etre pas celui par lequel commencer les Beatles, car il faut avoir connu l'évolution du groupe pour mieux en apprécier la qualité. Un must
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)