undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 novembre 2003
Cet album regroupe les premiers enregistrements d'Elvis pour RCA qui avait alors racheté son contrat quelques dizaines de milliers de dollars à Sun Records, sans que le jeune Presley n'ait eu encore un seul hit. La firme plaçait donc tous ses espoirs dans ces sessions enregistrées en partie á New-York et à Nashville et qui ont pondu "Heartbreak Hotel", "I Got A Woman" et "Money Honey". Ces enregistrements prolongent logiquement les sessions Sun avec le même type de production (chansons lentes bluesy et rock effrayants) avec toutefois le renfort du choeur des Jordanaires. C'est une époque où le rock est encore quelque chose de sauvage, sans véritable repère sinon les racines blues et country. Ecoutez les reprises des titres du vieux bluesman Arthur "Big Boy" Crudup, "My Baby Left Me" et "So Glad You're Mine", ou le "Hound Dog" de Big Mama Thornton, sur lesquelles Elvis surpasse les originaux avec le picking agressif de Scotty Moore, le slap élastique de Bill Black et les coups de tonnerre de DJ Fontana. A ce moment-là les rockers ne savent pas forcément qu'ils font du rock mais les grosses firmes qui divertissent les masses flairent leur potentiel pour en tirer profit. Après ces sessions séminales du même niveau que les précédentes chez Sun, Elvis deviendra le King et commencera à tourner des films. Mais à partir de là, il ne sera plus un rocker, seulement un entertainer dont l'image désormais caricaturale prendra le pas sur l'attitude.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2014
Voici une compilationde folie du king, tout de RCA y est avec un ajustement des morceaux à tomber par terre, et avec un son rarement atteint en CD! En plus la pochette est juste grandiose! Le king quoi!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Evidemment, les séances chez Sun restent ce que le King a fait de mieux, soit ses débuts, d'une pureté et d'une innocence insurpassables. En signant chez RCA, son année 56 demeure fantastique. Là, clairement, on passe à autre chose: on gomme les aspérités country et blues des séances Sun pour avoir un produit plus policé et plus urbain. Le truc bien, c'est qu'on garde un son minimaliste et simple qui laisse de l'espace pour la voix d'Elvis. On est bien loin des arrangements pompiers et gluants qui arriveront plus tard. Ici, on est épaté par la fraicheur, voire la modernité, des enregistrements. Elvis est en voix, heureux comme tout de chanter ces petites bombes. Qui sont, pour la plupart, devenus des classiques du rock. Certes, Elvis n'a ni la fureur de Little Richard quand il reprend "Tutti Frutti" ni la ferveur de Ray Charles quand il s'essaie à "I Got A Woman". Non, c'est autre chose avec Elvis: l'homme se révèle un cheval de Troie idéal, parfait véhicule pour faire passer le message du rock'n'roll. Et c'est ce qui va se passer, Elvis devenant avec ses enregistrements, le King, le roi du rock, et plus rien ne sera jamais plus comme avant. Ses enregistrements chez Sun, trop typés, n'auraient jamais pu espérer atteindre cela. La principale qualité d'Elvis était donc d'être blanc mais cela n'enlève rien à la qualité de ces enregistrements ni à leur importance historique. Superbes photos dans le livret de surcroit, privilégiez donc la version collector qui en contient plus que la version standard.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2004
Les amoureux du rock des années 50 peuvent acheter ce disque les yeux fermés.Heartbreak hotel, My babe left me, Blue suede shoes, et Hound dog sont les gros classiques du genre. C'est dommage que la maison de disque n'a pas ajouté à cette compil l'autre grand classique qu'est Long tall Sally enregistré en 1956 également.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2006
Pour ceux qui n'auraient pas l'intégralité des plages réunies ici, il est évident que l'achat du cd s'impose d'urgence.....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)