Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une légère déception, 23 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schubert: intégrale des lieder, Vol. 23 (CD)
De nouveau l'année 1816, avec un programme légèrement plus varié que celui du volume 17, puisqu'il contient les chants du Harpiste de Goethe, et qui combine des oeuvres à la tonalité automnale (les Chants du Harpiste, Abschied von der Harfe, Klage ...) et d'autres beaucoup plus primesautières.
Un récital intéressant, fort bien conçu, qui culmine sur un des sommets de l'histoire du lied.
Une belle voix de ténor, pas trop mise à l'épreuve dans l'aigu, et un artiste à qui nous devons de beaux enrichissements de la discographie schubertienne.
Pourquoi alors ai-je un léger sentiment de déception?
Il me semble parfois que le coeur n'était pas tout à fait à l'ouvrage. "Der Tod Oskars" paraît relativement décousu. Et pourtant, chanté par le baryton-basse Wolf Matthias Friedrich dans l'intégrale Naxos, il est passionnant.
Dans les notes du livret Graham Johnson nous dit le peu d'intérêt qu'il accorde à "Abendlied" D382. On peut être d'un avis différent. Mais pourquoi Prégardien nous prive-t-il de la douceur exposée dès le premier mot (Sanft glänzt die Abendsonne)? "Edone" D445, délicate miniature, ne prend pas vraiment forme (il faut dire qu'elle sollicite le passaggio de manière assez cruelle pour Prégardien). Les Chants du Harpiste eux-mêmes, me semblent interprétés un peu comme en passant ( et le CD Schubert : Lieder sur des poèmes de Goethe m'a depuis convaincu que Prégardien pouvait faire mieux).
Tout ceci à un très haut niveau, bien sûr, et le disque demeure très agréable d'écoute. Mais, au su des autres réalisations du ténor, on pouvait s'attendre encore à mieux. Il faut dire que Graham Johnson lui aussi semble activer le pilote automatique de temps en temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une belle réussite, 25 octobre 2013
Par 
Eliacin - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schubert: intégrale des lieder, Vol. 23 (CD)
Ce disque est le volume 23 (sur 37) de l'édition Hyperion. Il est consacré à des lieder de l'année 1816.

Le ténor Christoph Prégardien y montre toutes ses qualités (timbre superbe, sens du texte, belle musicalité) sans trop y exposer ses défauts (essentiellement un manque d'aigus).

Les seuls lieder vraiment connus sont les célèbres 3 Chants du Harpiste D478: ils trouvent ici une interprétation fervente, à la fois douloureuse et poétique, une belle réussite. À part ces trois pièces et la ballade Der Tod Oscars qui ouvre le disque, l'essentiel des œuvres entendues ici sont strophiques et de caractère joyeux ou léger: le chanteur comme son excellent pianiste y sont impeccables.

Comme toujours, le livret qui accompagne l'enregistrement, dû à Graham Johson, est très fourni et passionnant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Schubert: intégrale des lieder, Vol. 23
Schubert: intégrale des lieder, Vol. 23 de Schubert Franz (CD - 2001)
Cliquez pour plus d'informations
Pas de stock; commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit