undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:22,86 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 septembre 2011
Tatiana Petrovna Nikolaïeva est une compositrice, pianiste russe, née le 4 mai 1924 à Bejitsa (oblast de Briansk). Elle meurt le 22 novembre 1993 à San Francisco. Elle commence à jouer du piano à l'âge de trois ans, elle étudie au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Alexandre Goldenweiser et Evgueni Goloubev (en). En 1950, elle remporte le premier prix du Concours International Bach de Leipzig. Lors de ce concours, elle rencontre Dmitri Chostakovitch et devient amie avec lui. C'est elle qui crée 23 décembre 1952 à Leningrad les Vingt-quatre Préludes et Fugues.

À partir de 1959, elle devient professeur Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où elle succède à son professeur Alexandre Goldenweiser. Parmi ses élèves on peut compter le pianiste russe Nikolaï Louganski.
Son répertoire allait de Bach dont elle jouait l'intégralité de la musique composée pour le clavecin à la musique contemporaine. Elle a enregistré plus de 100 disques.

Le 13 novembre 1993, au cours d'un récital à San Francisco, elle fait une hémorragie intra-cérébrale. Elle meurt 9 jours plus tard, le 23 novembre 1993. (Source Wikipedia)

Cette belle interprétation au tempérament si slave bénéfice d'une confortable prise de sons : beau piano, très délié, basses profondes et généreuses, sans saturation.

Excellents tempi qui soulignent un grande maîtrise des jeux : l'aria en 4'02 et la 25 en 7'45 - celle en sol mineur, la plus émouvante... en disent long sur la distorsion de Gould entre 55 et 81 !

J'aime particulièrement la une (ici en 1'56) qui est souvent révélatrice du jeu d'ensemble.

Je m'étonne que ce disque ne soit pas plus connu.
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €
41,47 €
18,54 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)