undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:5,69 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 mars 2009
Amos WELLS - alias Junior WELLS, a grandi dans l'Arkansas, West Memphis. C'est dans cette bourgade où il apprend par lui-même l'harmonica. Ce qui ne l'empêchera pas d'apprendre du maître de l'époque à savoir Rice MILLER alias Sonny Boy WILLIAMSON. Comme de nombreux artistes du Sud, la migration touchera également Junior Wells qui finira par s'installer en 1946 à Chicago. A ce moment, Junior Wells dispose d'une très bonne voix, devenu un virtuose de son instrument. Ses qualités lui permettront de fonder "les Little Chicago", qui deviendront par la suite "Three Deuces" puis "Les Aces". Toujours est-il que sa fièvre créatrice et son inventivité ne reste pas inaperçu à tel point que Muddy Waters l'appellera à ses côtés pour remplacer Little Walter. Mais, si Junior Wells atteint la postérité, c'est surtout grâce au duo qu'il forma avec un dénommée Buddy Guy. Il s'associe avec lui en 1965 pour donner ensuite une série d'album plus remarquable les uns que les autres. Sur ma liste, j'ai noter le classique « Hoodoo Man Blues » (Label, Delmark 1965), « You're Tuff Enough » (label : vanguard 1968), « South Side Blues Jam » (label : Pony Canyon 1969), et enfin l'album qui nous correspond ici «Buddy Guy & Junior Wells Play the Blues » (label : Rhino 1972) correspond à mon coup de coeur de cette période du duo. Il est pour moi le plus remarquable de cette époque...

L'album s'inscrit dans la pure tradition du Chicago Blues. D'ailleurs, il faut savoir que même si Junior Wells amplifiait le son de son Harmonica, obtenant un son distendu et soutenu, il jouait toujours dans le respect du blues. Cet album contient d'excellente petites pépites pour nous assoiffer de blues, dont l'une des plus célèbre de Junior Wells « A Poor Man's Plea » . Cependant, celle-ci n'est pas pour autant ma favorite de l'album, dans le haut du tableau, « Come on in This House/Have Mercy Baby », un blues calme, lent mais brute et pure, ce qui dégage en nous tout un tas d'émotions. Jusqu'au moment, où le rythme s'accélère sans trop qu'on s'y attendre puis retombe aussi sec... pour repartir de plus belle. Un pure blues ! Avec « A Poor Man's Plea », il s'agit des deux compositions originales de Junior Wells. Ensuite, je mettrais également ,« A Man of Many Words » :Ici, on prend réellement son pied sur un Chicago Blues typique de la tradition à savoir allumage avec le chant de l'artiste, les instruments grinçants, l'artiste rechante de plus belle jusqu'au paroxysme où les instruments se déchainent. Un vrai délice... Puis, « I Don't Know » et « Bad Bad Whiskey » pour finir le haut de la première marche. Ce qui, à mon sens, donne un avis sur la qualité du contenu de l'album. Toutefois, dans l'absolu, je vous conseille pour parfaire votre rencontre avec cette harmoniciste le best of« Calling All Blues » (24titres) et « Hoodoo Man Blues » (14Titres). Pas d'inquiétude : Le premier, bien que best of, ne contient aucun doublon de « Hoodoo Man Blues» .

Durée : 37minutes - 10titres.
55 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2002
Un bon album de Rythm & Blues, ou se mèle l'énergie de Junior Wells avec la fureur du west side Sound de Buddy Guy. un album qui complete a la perfection une discothèque de Blues (surtout pour les moins fournies).
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,56 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)