Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Hautement recommandable !, 7 novembre 2007
Par 
Dale Cooper (The one-eyed Jack) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension of a Man (CD)
Tout semble être parfaitement à sa place dans ce disque-phare de Donny Hathaway, maître incontesté en matière de soul tranquille matinée de gospel, de funk et de jazz. Mais l'homme n'était pas n'importe qui : claviériste hors-pair, chanteur fiévreux au timbre néanmoins délicat, compositeur et arrangeur inspiré...
Bref, un "album bijou" du début à la fin. Qu'il s' agisse du gros-oeuvre orchestral d' ouverture, épique et expérimental, ou du bouleversant "Someday we'll all be Free", du pétillant "Flying easy" ou de "Valdez in the country", jam-jazz instrumental de haute volée, tout est parfaitement rôdé et hautement inspiré.
On a souvent évoqué la foi religieuse inébranlable de Donny Hathaway et ses répercutions sur sa musique, il est effectivement difficile d'en douter lorsqu'on écoute un tel monument de la musique populaire afro-américaine des années 70.
Avec des invités comme Stanley Clarke, Cornell Dupree, Phil Upchurch, Grady Tate ou les frères Newman (sans compter les nombreux habitués des workshops en grande formation de Charles Mingus, qui viennent ici en renfort dans le grand orchestre - Don Butterfield, Hubert Laws, Julius Watkins...), bref la "crème de la crème" des musiciens de studio de l'époque, il semble que Hathaway puisse tout se permettre :
Un groove irrésistible (avec délire vocal de rigueur) - "Come little children" - qui passe comme une lettre à la poste malgré sa mesure à 5/4 plutôt inhabituelle dans ce style de musique, la country détournée de "Magdalena", ou le funk en (très) grande formation de "The Slums", diablement efficace...
On peut se délecter jusqu' au bout avec le très méditatif "Lord help me" qui conclut cet album grandiose et captivant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE Chant du Cygne, 21 mars 2011
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension of a Man (CD)
Voici le dernier, le plus abouti, le plus ambitieux et le plus intimiste des trois albums studios en solo de Donny Hathaway. Succédant au chef d'œuvre absolu "Donny Hattaway", qui poussait très loin la créativité de l'artiste en se démarquant d'un premier album très réussi mais moins original, celui-ci est également fort différent du précédent !
Le musicien va, plus encore qu'avec son deuxième opus, s'éloigner des références blues et gospel qui l'habitaient jusque-là pour créer un univers musical inédit et bien plus riche. Les compositions se font plus complexes, le jazz l'emporte sur le blues et les orchestrations deviennent expérimentales tout en multipliant les participants (Stanley Clarke, entre autres !), les cuivres, les cordes et les chœurs. Mais le tout n'est jamais pompeux ni déroutant et tient du miracle. Quelque part entre le "What's Going On" de Marvin Gaye et le "Songs In The Key Of Life" de Stevie Wonder, tout en possédant une identité propre !
Entre une longue intro instrumentale, orchestrale, mystique et fédératrice ("I Love The Lord, He Heard My Cry (Parts I & Il)"), un 2° titre incroyablement lyrique qui démontre la faculté du chanteur d'aligner les compositions inédites ("Someday We'll All Be Free"), un clin d'œil appuyé au "Mercy Mercy Me (The Ecology)" de Marvin Gaye sorti l'année précédente dans l'album cité plus haut ("Love, love, love"), une reprise du sublime slow "I Love You More Than You'll Ever Know" du groupe "Blood, Sweat & Tears" composé en 1968 par Al Cooper, cet album est une merveille à tomber raide de bonheur à chaque écoute et ce, indéfiniment.

Hélas, ce fut également le chant du cygne du chanteur à la voix d'or qui ne composera plus rien d'autre jusqu'à son suicide présumé, six ans plus tard.
Avec le recul, Donny Hathaway demeure aujourd'hui un artiste et un musicien parmi les auteurs majeurs de son temps. Pour avoir mené son art là où personne n'était allé, pour avoir livré trois albums uniques et irremplaçables, magiques et fascinants, Donny est éternel...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fabuleux !, 2 juillet 2001
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension of a Man (CD)
Ecouter en cd Donny Hathaway immense artiste disparu en 1979 est un véritable bonheur. Compositeur de génie, égal de Stevie Wonder il fut et demeure un véritable génie de la musique populaire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Classique soul seventies, 12 mars 2013
Par 
Stefy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension of a Man (CD)
Donny Hathaway est souvent oublié alors qu'il est un des maîtres de la soul très orchestrée des années soixante-dix. Mort prématurément, ceci explique cela. Il n'empêche, voici un album de 1973, véritable petit classique aux morceaux très variés (on flirte avec le romantisme sur le premier morceau instrumental, le jazz, le funk, le blues et, bien sûr, la soul plus classique) sans que cela dépareille, unité de ton assurée par le chant mais aussi le jeu de piano, très bon, de Hathaway. A ranger avec les bonnes oeuvres de Marvin Gaye et de Stevie Wonder à qui il fait irrémédiablement penser.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Extension of a Man
Extension of a Man de Donny Hathaway (CD - 2002)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit