undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:12,65 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 décembre 2015
J'avais le disque mais je l'ai perdu alors quel bonheur des années plus tard de pouvoir le ré - écouter encore et encore!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2015
Tres beau disque un classique du genre et un achat que je recommande bref peu être le plus beau avec le titre Iron
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Iron Butterfly aborde les années 70 en proposant Metamorphosis en guise de quatrième LP et avec Mike Pinera et Larry Reinhardt (El Rhino), deux guitaristes pour suppléer le départ d'Eric Brann, en proie à des dissensions avec le reste du groupe. Produit par Richard Podolor, il marque une différence flagrante avec son prédécesseur le triste Ball. La critique de l'époque ne s'y trompe pas, lui accordant un intérêt nouveau et appréciant visiblement cette direction blues rock prise. L'arrivée de Pinera et Reinhardt ne bouleverse pas vraiment le son du groupe. Cependant, l'ouverture à ces deux artistes a notoirement ressoudé Iron Butterfly, redevenu quintet. L'écriture, désormais plus collective, est incontestablement meilleure que tout ce qui précède. Il s'en dégage une maturité nouvelle qui se ressent dans les thèmes abordés (la politique, la guerre, la vie), jusque dans la voix d'Ingle. L'influence Motown est encore très présente (New Day, Shady Lady, Stone Believer, A Soldier In Your Town) et les racines blues plus que jamais affichées (Butterfly Bleu). Meilleurs titres : Easy Rider, Slower Than Guns et surtout Butterly Bleu, à propos duquel on en revient à regretter qu'Iron Butterfly n'ait pas exploré plus régulièrement ce type de morceaux prog. Dans l'ensemble, l'écoute, dont la qualité va crescendo, est appréciable, sans receler quoi que ce soit d'extraordinaire ou d'original (hormis l'utilisation de la talk box). Iron Butterfly n'a jamais vraiment décollé, jamais été un grand groupe. On se contentera de cet album « moyen plus », vraiment différent, pour référence discographique principale du groupe de San Diego, en dehors du tronqué In-A-Gadda-Da-Vida qui brouille toutes les pistes quant à cette formation.
0Commentaire2 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
22,23 €
18,15 €