undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mai 2008
l'ami Barney qui nous a hélas quitté en 1996 est peut être mon jazzman préféré et ce, pas seulement parcequ'il était français, mais tout simplement parcequ'il jouait divinement bien et tenait sans forcer la dragée haute à tous les saxophonistes de la planète. Sur ce disque de 1994 il reprend certains thèmes très connus,comme "no problem" ou "summertime", les passent à la sauce barney et nous fait toute la démonstration de son immense talent et de sa tranquille virtuosité; cette virtuosité qui lui permettait d'exprimer avec aisance et souvent nonchalance la multiplicité de ses idées.
Oui, barney qui joua en autre dans les années cinquante avec Miles Davis était un être marginal(il vécut un temps avec les touaregs du Mali, participa à la révolutuon free, n'avait ni compte bancaire ni meubles dans sa maison) mais surtout son chant était magnifique et dans ce disque accompagné d'excellents jazzmen américains il nous le prouve une fois de plus.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2010
Du Barney Wilen dans le texte dans l'ouïe et dans la hanche, Cry Me A River tout en délicatesse, à posséder que l'on soit coutumier ou non du Frenchy, si rare dans les bacs et discothèque.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album, enregistré à New York en juin 1994 pour le label VENUS, présente le saxophoniste français entouré d’accompagnateurs exclusivement américains (Kenny BARRON au piano, Ira COLEMAN à la basse et Lewis NASH à la batterie). Précisons-le tout de suite, ces musiciens donnent le meilleur d’eux-mêmes au contact du saxophoniste qui interprète, comme d’habitude avec beaucoup de justesse, une sélection de neuf classiques du jazz soit au saxophone soprano (3), ténor (3) mais aussi baryton (3). Barney WILEN, tout en décontraction et en (apparente) facilité, montre comme il maîtrise à la perfection ces instruments (écoutez par exemple ses prestations au baryton dans des contextes aussi différents que « Blues walk » ou « I will say goodbye » ou sa version toute en sensibilité au soprano de « You’ve changed ») et ne se prive pas de nous surprendre, notamment sur sa longue version abordée sur un rythme inhabituellement lent de « Mack the knife » ; mais tous les airs sont magnifiques et Kenny BARRON montre, à cette occasion, quel merveilleux pianiste il est.
Alors que la plupart des autres albums de Barney WILEN sont devenus des collectors, il serait regrettable de se priver de celui-ci, encore accessible pour un prix tout à fait raisonnable.
44 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,39 €
56,95 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)