undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
25
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 août 2014
CHRONIQUE DE ALAIN DISTER MAGAZINE ROCK&FOLK OCTOBRE 1971 N°57 Page 83
3° Album 1971 33T Double Réf :Atlantic 60 011 - Capricorn Records SD 2-802 us
Un disque de blues. Bavard, épais, dégoulinant de la sueur du Texas et marqué au coin de l'oeil d'un grand coup de vibrette West-Coast par l'intermédiaire d'une super-amplification. Remarquablement enregistré comme ce fut toujours le cas chez Bill Graham (voir "Cheap Thrills", "Wheels Of Fire", etc .). Très agréable à l'écoute, parce qu'il rassemble un peu toutes les tendances actuelles du genre, servies par des musiciens fantastiques. Duane Allman en tête. L'un des meilleurs solistes américains, au niveau des Garcia, Johnny Winter, Kaukonen. Phrasé souple et aérien, incroyablement prolixe, dans les morceaux comme "Whipping Post" (toute la dernière face). Rapide aussi, lancinant parfois, bavard par moments,il porte en lui tous les aspects du vrai bluesman, qui sait tour à tour coller le bourdon aussi bien que faire éclater la joie. Derrière lui, beaucoup de monde. Son frère Greg d'abord. Chanteur. Organiste dans la grande tradition des groupes vestecoste, légèrement en retrait, mais assurant un fond sonore insistant, roulant à l'unisson avec une section rythmique diabolique : basse et deux batteries (un truc piqué au Dead ?). Un crépitement serré, trame drue qui autorise les plus belles envolées pour les solistes ; formation que l'on commence à trouver dans pas mal de groupes pop et non des moindres. Importante section rythmique donc, mais discrète, ne venant pas étouffer les belles phrases de l'orgue et de la guitare. Dans des morceaux comme "Hot'Lanta", elle est plus particulièrement mise en valeur et donne à l'ensemble une orientation plus rhythm and blues, plus dansable, sans doute - pour ceux qui aiment ça. Les autres morceaux font pratiquement tous ressortir le travail prodigieux des deux frères Allman, Duane surtout. Travail cohérent, où l'on sent à chaque instant à quel point le courant passe bien entre eux. Comme il peut passer avec vous ; parce que, sans vous offenser, cette musique, belle, agréable, puissante, ne demande pas que l'on fasse trop d'efforts pour en profiter pleinement.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2004
Ce double CD d'anthologie est au rock ce que furent certains chefs-d'oeuvre de Coltrane,Monk ou Miles Davis au jazz:un étalon-or.
La beauté hallucinée des échanges de guitares entre Duane Allmann,le plus grand guitariste de blues de l'Histoire(oubliez Hendrix ou Stevie Ray Vaughan,pitié!)et Dicky Betts firent chialer tous les amoureux de la six-cordes.Peu de temps après,Eric Clapton,en personne,devait convenir qu'il n'avait jamais entendu un guitariste aussi inspiré & ils firent ensemble le magnifique LAYLA...C'est une autre histoire,kids!
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2013
pour une fois (ou presque), une édition DeLuxe qui apporte vraiment un plus : outre un son au niveau de la performance captée, ce double CD reconstitue enfin l'intégralité de ce concert légendaire, et même plus puisque 2 autres morceaux issus d'une date ultérieure viennent prolonger le plaisir. Soit "Trouble no more" et Mountain Jam" qui avaient dû être écartées des premiers formats par manque de place et incluses sur la partie live de l'album suivant "Eat a peach" ainsi que "Don't keep me wondering" & "Drunken hearted boy" inclus plus tard sur des compilations. Les deux derniers ajouts "Midnight rider" & "One way out", captés en juin de la même année, toujours au Fillmore, auraient peut-être dû être relégués en fin de 2è CD pour conserver la setlist originale et ainsi retrouver le concert tel qu'il a réellement eu lieu, mais l'intégration est réussie et rien n'empêche de programmer votre lecteur pour retrouver l'évènement dans son intégrité.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2006
Le 29 octobre 1971, le monde du rock et de la musique pouvait bien pleurer. Ce jour là, près du cimetière de Macon (Géorgia) Duane Allman 24 ans se tuait sur sa Harley Davidson entre 2 repetitions avec son groupe The Allman Brothers Band.

A l'écoute de "Fillmore East" on comprend vite la perte que représente sa disparition. Mais pas seulement.

Le groupe investit le mythique Fillmore de NYC assez tard pour une longue, très longue nuit. Et le groupe attaque assez classiquement par des blues rock impeccables. Il y a 2 guitaristes qui se répondent par Les Paul interposées. Dickey Betts et Duane Allan. Duane c'est celui qui joue en slide coté droit.

Puis arrive un "You don't love me" de 15 minutes, épique.

Un sommet est atteint avec "Elisabeth Reed" aux accents jazzy, Duane alman parvient à donner à ses Les Paul le relief que donnait Hendrix à sa Strato mais avec une guitare plus rudimentaire. C'est epoustouflant de richesses de sons, de nuance et de classe.

Le disque s'achève par le très long "Whipping Post" bouillonant qui fait penser au dernier voyage de Duane Allman en Harley.

Certainement le Live le plus classe de son temps.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2002
l'enregistrement memorable, en deux cd le 12 mars et 13 mars 1971, du live le plus hallucinant et le plus hallucine, du plus grand groupe de l'histoire de rock sudiste !
les influences sont diverses ! du rhytm and blues urbain à la musique country, en passant par le jazz meme, Miles Davis et son album magnifique "kind of blues ", dont les freres allman interesses, à un certain moment, du reste s'impregnerent!
A posseder absolument avec son complement "eat a peach" qui detient le reste des plages legendaires!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2004
il s'agit à n'en pas douter de l'un des plus grand album live du monde si ce n'est le plus grand live jamais gravé par un groupe de rock , clone du "the filmore concerts" sortit en 1992 avec en + une nouvelle version de "Midnight Rider", ceux ci dit si vous ne connaissez pas la première version, précipitez vous sur cette superbe réedition au son extraordinaire, une oeuvre d'art, brrrr, j'en frissonne encore.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Duane Allman sort de sa vie et nous plante là avec le regret désormais éternel de ne pas savoir jusqu'où ce groupe, sous sa gouverne, aurait été....Berry Oakley prend la même tangente au même endroit un an plus tard....

Trois mois avant, L'ABB lâche les freins, s'arrache du sol et se livre à un concert blues-rock de légende (comme Hendrix au Winterland ou les Who à Leeds)....Le duo Allman-Betts, ça fait encore frémir les moustaches blanchies d'un ineffable et pur moment de jouissance rock.

Ite missa est mais tant que ça durera avec des enregistrements pareils dans les oreilles, il y a encore du mou dans la corde....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2004
J'ai 50 ans et je retrouve ma jeunesse en écoutant cet album. Il faut l'ecouter avec un bon verre de SINGLE MALT est c'est parfait, je le conseil vivement aux amateurs éclairés; bref un moment d'antologie et de bonheur........
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2005
Rare sont les albums qui laissent une telle impression: feeling, virtuosité, énergie....les qualificatifs manquent ! Depuis la voix de crooner de Gregg Allman aux duels entre les deux guitaristes de légende que sont duane allman et dickey betts, en passant par la locomotive rythmique que forment les 2 batteurs butch trucks et jaimoe soutenus par berry oakley et sa basse omniprésente, tout est là. Les compositions mythiques comme liz reed ou weeping post voient leur durée quadruplée en live, le groupe partant dans des improvisations hypnotiques et jamais barbantes.
Les mots manquent pour dire à quel point ce disque est indispensable. Un conseil: penchez vous plutôt sur les versions remasters étendues à deux CDs, qui incluent les morceaux live présents sur eat a peach (notamment mountain jam) + quelques inédits.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2008
Et ce guitariste..Duane, mort trop tot.Qui a réussi à enflammer le cd Layla de Clapton. deux batteurs pour leur son. Statesboro Blues,Done Somebody Wrong,Stormy Monday sont des bijoux dans ce cd. Statesboro en particulier avec une intro à 100 à l'heure. Des blues lents qui s'envolent en jazz à la fin, du grand art.Du génie.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
18,70 €
9,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)