undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Appalachian/Fall River
Format: CDModifier
Prix:11,43 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 août 2010
Aaron Copland est né en 1900 à Brooklyn, New York (USA). Né dans une famille d'émigrés russes, il étudia le piano dès son plus jeune âge avec les célèbres pianistes Victor Wittgenstein et Clarence Adler. De 1921 à 1924, il suivit l'enseignement de Ricardo Viñes (1875-1943) au Conservatoire américain de Fontainebleau en France. C'est là qu'il rencontra Nadia Boulanger (1887-1979), dont il dira : « Je compris immédiatement que j'avais trouvé mon maître ». De retour aux États-Unis en 1924, il fonda en 1928 les Copland-Sessions Concerts à New York, séries de concerts destinés à promouvoir la jeune musique américaine puis, de 1932 à 1933, dirigea le Festival de musique contemporaine de Yaddo (New York), tout en continuant une carrière de pianiste, de chef d'orchestre et de professeur. En 1938, il accepta d'écrire pour la troupe de Lincoln Kirstein, le « Ballet Caravan » (« New York City Ballet ») un ballet retraçant la vie de Billy the Kid, premier western exprimé en langage musical. Dans les années 1950, il fut l'une des victimes du maccarthisme, et inscrit sur la Liste Noire du cinéma américain ; Copland, qui avait écrit en 1930 des « Variations pour piano » dans un style d'écriture dodécaphonique, s'intéressa alors à nouveau au sérialisme, en prenant « les grandes lignes de la théorie pour les adapter à mes propres besoins » (Copland), et beaucoup d'oeuvres de Copland de cette époque seront marquées par l'écriture sérielle. John Verrall (1908-2001), Paul Bowles (1910-1999), José Pablo Moncayo (1912-1958), Knut Nystedt (né en 1915), Alberto Ginastera (1916-1983), Antonio Estévez (1916-1988), Robert Ward (né en 1917), Juan Orrego-Salas (né en 1919), Halim El-Dabh (né en 1921), Raymond Wilding-White (1922-2001), Elmer Bernstein (1922-2004), Lester Trimble (1923-1986), Yehoshua Lakner (1924-2003), Ben-Zion Orgad (1926-2006), Jacob Druckman (1928-1996), Samuel Adler (né en 1928), Karl Korte (né en 1928), Einojuhani Rautavaara (né en 1928), Charles Strouse (né en 1928), Alvin Lucier (né en 1931), Mario Davidovsky (né en 1934), Richard Wernick (né en 1934), Anthony Iannaccone (né en 1943), Michael Tilson Thomas (né en 1944) et Elliot Goldenthal (né en 1954) comptent au nombre de ses élèves les plus célèbres. Au début des années 1970, Copland sera victime de la maladie d'Alzheimer, et s'arrêtera alors de composer. Il est mort en 1990 à North Tarrytown, New York. Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter une « Passacaglia », les « Piano Variations », une Sonate et une « Fantasy » pour piano, une Sonate pour violon et piano, un Duo pour flûte et piano, un Quatuor avec piano, un Concerto pour piano, un Concerto pour clarinette, « Fanfare for the Common Man » pour orchestre à vent et percussions, « Symphonic Ode », « Statements », « El Salón México », « Lincoln Portrait », « Connotations », « Inscape » et « Three Latin American Sketches » pour orchestre, une Symphonie pour orgue et orchestre, une « Dance Symphony », trois autres Symphonies, l'Opéra « The Tender Land », les Ballets « Grogh », « Billy the Kid », « Rodeo », « Appalachian Spring » et « Dance Panels », « Twelve Poems of Emily Dickinson » et « Old American Songs », « Four Motets », ainsi que plusieurs musiques de film.

Morton Gould est né en 1913 à New York, USA. Gould fut reconnu très tôt comme un enfant prodige avec des capacités d'improvisation et de composition exceptionnelles Sa première composition fut publiée à l'âge de six ans, Gould étudia à la Juilliard School, où il eut en particulier comme professeur Abby Whiteside (1881-1956). Pendant la grande dépression, Morton Gould, encore adolescent, travailla à New York, en jouant du piano dans des salles de cinéma ou en représentant des pièces de Vaudeville. Quand le Radio City Music Hall ouvrit ses portes, Gould fut engagé comme pianiste résident. Vers le milieu des années 1930, il dirigea et arrangea des programmes orchestraux pour la radio Mutual Broadcasting System, où il trouva une audience de portée nationale, en combinant une programmation populaire avec de la musique classique ; dans les années 1940, Morton Gould apparut sur le réseau CBS, où il toucha cette fois des millions d'auditeurs, de la middle class bostonienne au cow boys de l'Arkansas. Il est mort en 1996 à Orlando, Floride (USA). Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter la « Boogie Woogie Etude », les « Pieces of China » et trois Sonates pour piano, une Suite pour violon et piano, une Suite pour violoncelle et piano, « Spirituals For Strings Choir And Orchestra », un Concerto pour piano, un « Concerto Concertante » pour violon et orchestre, un Concerto pour alto, un Concerto pour alto et fanfare, un Concerto pour flûte, les « Dance Variations » pour deux pianos et Orchestre, un Concerto pour orchestre, une « Cowboy Rhapsody », une « Festive Music », une « Folk Suite », un musique de « Carmen » pour orchestre, « Soundings », quatre « Symphonettes », dont la seconde « américan Symphonette », quatre Symphonies et une « Symphony of Spirituals », les musiques des Ballets « Interplay » et « I'm Old Fashioned » pour le New York City Ballet de Jerome Robbins sur une thème musical de Jerome Kern, des partitions pour Broadway, dont « Billion Dollar Baby » et « Arms and the Girl », de la musique pour fanfare, dont « Fanfare for Freedom » et « The Star Spangled Banner », de la musique pour la télévision, en particulier la musique de la série télévisée « Holocaust », et pour le cinéma, dont celle de « Fall River Legend ».
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Concerto Grosso
Concerto Grosso de Various (CD - 1997)

Copland:Appalachian Spring
Copland:Appalachian Spring de Aaron Copland (CD - 2005)