Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un conservateur aimé d'un progressiste....., 8 août 2007
Par 
Gérard BEGNI (Toulouse, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trios in a Minor/a Major/B Fla (CD)
Reinecke, connu essentiellement par sa sonate "Undine" pour flûte et piano (c'est par elle que j'ai éprouvé de la curiosité pour ce compositeur et ce disque) était, du moins en surface, un musicien conservateur... seule ombre au tableau: Liszt le recommandait comme pédagogue et estimait fort le compositeur. Je n'ai jamais compris pourquoi le romantisme triomphant s'est éloigné de l'usage des instruments à vent (hors virtuosité orchestrale, bien entendu) à l'époque où les constructeurs les faisaient tant progresser. Les baroques, qui ont tant écrit pour eux (notamment pour le hautbois) les utilisaient au mieux de leur possibilités. Or, citez-moi un authentique chef d'oeuvre romantique pour hautbois.... je pense que vous vous arrêterez aux trois romances de Schumann. Ecoutez donc le trio pour hautbois, cor et piano de Reinecke. Classicisme assez conservateur de l'écriture, certes. Mais maîtrise totale de la forme dans la durée impartie à chaque mouvement, sens parfait de l'équilibre instrumental indipensable à la musique de chambre et de la netteté de leur répartition. Le hautbois est exigeant. Risquer l'alliage avec le cor et le piano étaitun pari hasardeux.. pleinement tenu par le compositeur et admirablement rendu par les interprètes du présent disque. Equilibrer cor et clarinette, clarinette et alto est peut-être un peu plus facile (ce dernier alliage a séduit Mozart pour des raisons personnelles et après lui Schumann, Bruch et Reinecke) mais la réussite est tout aussi exceptionnelle, et nos interprètes sont largement "à la hauteur". Fête de l'intelligence, de l'équilibre, de la musicalité, voici ce que nous a légué un conservateur aimé d'un progressiste et que les instrumentistes d'aujourd'hui nous restituent sans sentimentalité romantique ni néo-objectivisme pseudo-stravinskien. Voici des instants de musique précieux que je recommande vivement de goûter... Aimez-vous Reinecke?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit