undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Beethoven : L'oeuvre pour violoncelle et piano (Coffret 2 CD)
Format: CDModifier
Prix:16,53 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Commentaire rapide. Le génie de Richter et Rostropovich ne se commente pas.

Lorsque les deux complices des plaines de la Volga se réunissent pour interpréter la série des cinq sonates d'un des plus grands compositeurs de l'Histoire de la musique, intégrale couvrant ces célèbres quoiqu'un peu contestables "trois manières", le résulatat est évidemment au delà de toit commentaire. Je trouve, en particulier, que l'esprit de ces "trois manières" est repecté parfois jusqu'à ses extrêmes: une certin air d'insouciance sérieuse (si j'ose dire) qui ne doit pas tromper dans la "première manière" (sonates 1 et 2, vatiations) la majesté déclamatoire et la solidité architecturale d'acier de la "seconde manière" (sonate 3) et la rudesse constructiviste sachant aménager ses moments de lyrisme pudique infini de la trosisième manière (sonates 4 et 5).

Néanmoins, Fournier (immense violoncelliste trop méconnu) et Kempff en ont donné une interprétation très différente, peut-être moins extériorisée, qui se concentre sur d'autres qualités de ces oeuvres. Je ne dis pas que je la préfère. C'est une démontration parmi mille du fait que le génie a d'innombrables facettes, et qu'il est impossible à un interprète de les saisir toutes. J'irai même au delà: une interpré&tation de génie d'une oeuvre de génie nous fait percevoir "en creux" les facettes que les interprètes ont décidé (trèd consciemment) de laisser dans l'ombre. Je suis certain que vous avez souvent fait cette constatation au disque ou au concert. C'est vrai des musiques les plus construites (Bach, Beethoven, Bartok, Ravel) que des plus allusives (Couperin, Chopin, Debussy, Scriabine).

L'alliance de la voix (et de la tessiture) du violoncelle et du piano est un problème difficile pour le compositeur et l'interprète. Rien d'étonnant à ce que Beethoven ait "tourné autour" toute sa vie. La sonate pour violoncelle et piano est de ce fait un genre emblématique de la réflexion que je vous livre ici.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 32 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Mstislav Rostropovitch (célèbre violoncelliste russe : 1927-2007) et Sviatoslav Richter (grand pianiste également russe : 1915-1997) nous offrent ici l'oeuvre intégrale de Beethoven pour violoncelle et piano - et tout particulièrement les superbes sonates, de la première à la cinquième. Nous avons là un des plus grands enregistrements de musique de chambre (en stéréo) de tous les temps ! Il faut donc se précipiter sur ces deux CD... et se régaler, pour déguster le résultat de ce mariage entre deux géants de l'histoire de l'interprétation de la musique dite "savante". En somme, voilà un des disques comptant parmi les plus indispensables pour se monter la discothèque de ce qu'on appelle "l'honnête homme".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 septembre 2014
Pour information, il faut savoir que ces 2 CDs sont une compilation de 1994 (20 ans cette année). Que ces sonates et variations ont été enregistrées en 1961 (Sonate n°3), 1962 (Sonate n° 2 et 4), 1963 (Sonate n°1 et 5) et que l'enregistrement est qualifié de ADD (digitalisé par Bitstream @).
Cette édition est renseignée 2012 sur la page d'information de l'article ?! ....comprenne qui pourra....dés lors que la qualité sonore ne semble plus être ce que l'on attend aujourd’hui.
Je pense que ces Cds s'adressent plutôt aux "fans" des interprètes, que je ne me permettrai certainement pas de critiquer.
Je m'en vais rechercher, quelque peu déçu, une autre édition....techniquement plus actuelle...et bien interprétée....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 janvier 2012
Pour qui aime le violoncelle et le piano. Les plus belles oeuvres de Beethoven, interprétées par deux GRANDS. A découvrir, ou redécouvrir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé