undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
This One'S for Basie
Format: CDModifier
Prix:21,85 €+2,49 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Forcément, pour devenir l'extraordinaire artiste percussif qu'on connait en Buddy Rich, il faut plus qu'une simple prédisposition naturelle, il faut travailler !

Ceci dit, avoir des parents, Bess et Robert, donnant dans la revue de Music-Hall, qui repèrent chez vous une tendance à taper sur tout ce qui se présente en rythmes cohérents, pas de doute, ça aide. Et quand, en plus, lesdits parents vous intronisent petit singe savant de leurs spectacle et vous y incluent dès vos 1 an... On peut dire que le pli est pris. Enfant de la balle un jour, enfant de la balle toujours.

De fait, Buddy ne lâchera plus ses baguettes devenant même leader de sa propre formation dès l'âge de 11 ans... Le Mozart des peaux, en somme, pourtant sans apprentissage théorique et technique en conservatoire ou avec un professeur... Rien de tout ça pour Buddy le self-made man du rythme et prodige de son propre droit.

Bien sûr, Buddy ayant alors 39 ans, on n'en est plus là quand sort en 1956 son album hommage au grand Count Basie, son dixième album en tant que leader/co-leader mine de rien. Sur This One's for Basie, exercice de West Coast Jazz de fort belle qualité où, il faut le dire, Buddy est bien entouré entre autre par le saxo/flûtiste Buddy Collette et le pianiste Jimmy Rowles, c'est indéniablement à un grand professionnel auquel nous avons affaire.

Stylistiquement, qui dit West Coast Jazz dit swing & cool comme vous le savez sans doute et, pas de surprise, c'est exactement ce que nous propose ce tribute avec, évidemment vu l'identité du leader, suffisamment d'acrobaties rythmiques (de soli, quoi !) pour contenter les fans mais, surtout !, une conception non-élitiste et décontractée de la chose rendant accessible à tous ou presque (forcément, si le jazz vous donne des boutons, vous repasserez !) un jazz chaud et ensoleillé. Un album tout bête en somme, et supra efficace, où des compositions du Count, ou d'autres qui figuraient régulièrement au répertoire de son Big Band, sont jouées et respectueusement modernisées à l'aulne de cette nouvelle tendance Angelina par des zicos experts s'y amusant visiblement beaucoup et communicant sans peine leur plaisir de jouer tout court et de jouer ensembles surtout. Et ce ne sont pas les arrangements smooth & malins de Marty Paich (père de David Paich de Toto, bon sans sait finalement mentir) qui viendront noircir cet idyllique tableau.

This One's for Basie, album diablement bien troussé avec des performances de grande classe de chaque instrumentiste (Buddy en particulier), est en fait si réussi que même l'amateur de free jazz aura du mal à ne partager son swing communicatif et ses mélodies imparables... Du tout bon, vous dis-je !

Buddy Rich - drums
Pete Candoli - trumpet
Harry "Sweets" Edison, Conrad Gozzo, Frank Rosolino - trombone
Buddy Collette - flute, baritone saxophone, tenor saxophone
Bob Enevoldsen - tenor saxophone, valve trombone
Bob Cooper - tenor saxophone
Joe Mondragon - double bass
Bill Pitman - guitar
Jimmy Rowles - piano
Marty Paich - arranger
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus