undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles9
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,93 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cet album marqua la renaissance de l'orchestre de Basie dans les années 50.
Les arrangements musclés de Neal Hefti sont excellents et mettent en valeur la puisance extraordinaire de l'orchestre, voir le formidable morceau inaugural où Count dialogue avec son orchestre comme aux plus beaux jours de Kansas City.
A noter aussi la présence de solistes de haut vol comme Eddie "Lockjaw" Davis et Thad Jones.
Pour continuer le voyage dans le Basieland des années 50-60, je vous conseille vivement les albums "April in Paris" et "Sinatra at The Sands".
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 26 septembre 2012
Un recueil à avoir absolument pour tout amateur de jazz, rassemblant un ensemble de morceaux fameux et tous excellents du grand orchestre de Count Basie en 1950. Totalement à l'opposé du "smooth jazz", le grand orchestre déchaîne toute sa puissance sur des rythmes irrésistibles, et s'il hurle parfois (sans être jamais désagréable), l'excellente restitution du son sait donner toute leur place au piano ou à la guitare. On ne peut pas être déçu, mais au contraire conquis, par cette explosion sonore et rythmique aux superbes nuances. Tous ces morceaux nous sont plus ou moins connus de longue date; j'ai eu le plus grand plaisir à les retrouver sur ce CD que je réécoute avec un intérêt qui ne faiblit pas.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2009
En ces années 1955-1956, The Count Basie Orchestra nous livre chef-d'oeuvre sur chef-d'eouvre. "The Complete Atomic Basie" est à juste titre considéré comme l'un de ses opus les plus réussis. J'insisterai dans ce commentaire sur les qualités d'arrangeur de Neal Heafti : il se refuse aux ruptures violentes des tempos, exclut des morceaux "pétaradants" ainsi que des artifices surchargés et autres gonflements du son. Chaque morceau de ce fabuleux album se révèle sous un visage alliant puissance, beauté et...sérénité.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pourquoi cette pochette donc?

Car le nom complet de cet album que je possède en Vinyle et CD est :
"The Complet Atomic Basie
E= MC² = Count Basie Orchestra + Neal Hefti Arrangements "

Si de ce disque vous entendez quelques titres qui vous ennuient c'est que "Ce" jazz n'est pas fait pour vous, c'est tout (ou tout tu moins cet album) car le Jazz est multiple et navigue sur les musiques les plus diverses.
En effet comment comparer Count Basie à Django Reinhart ou à Earls Hines ou bien encore à Manu Di Bango ? Ce ne serait pas sérieux, bien sûr que non !

Mais là nous nous approchons plus d'une question de sémantique que musicale car il est une coutume que de dire et d'écrire même que le mot "Jazz" est le seul nom commun qui n'a pas de définition française !

Si je prends Un dictionnaire en en 28 volumes qui fait référence et dont je ne saurais me passer ! Voici :
"Jazz. n.m.Musique d'origine noire-américaine très rythmée, où l'improvisation joue un rôle important . Le festival de jazz de Marciac"
C'est tout et comme Marciac est français on fait fi de Montreux !

Maintenant le prends Un autre dictionnaire en 9 Volumes dont je ne peux me passer non plus... Voici : Beaucoup plus prolixe ! :

"Jazz : Musique d'un genre né aux États-Unis de la rencontre des cultures musicales africaine et européenne, d'abord propre aux Noirs puis devenu très rapidement interracial (le genre), et caractérisée entre autres par l'emploi privilégié de certains instruments ( notamment percussions et instruments à vent : saxophone, trompette...) et ensuite nous sommes dirigés vers le swing..."

Et je dis : NON ! "Le jazz tout entier est d'origine africaine et a évolué au fil du temps . Voici ma définition. Je ne suis linguiste certes, mais ... je pense que beaucoup me donneraient raison... Mais aujourd'hui le jazz utilise tous les instruments possibles de l'orgue Hammond jusqu'aux tout dernier synthétiseur et boîtes à rythmes. Les trombones avec notamment Glenn Miller, à la trappe, des cordes : pianos, guitares basses, violons, alto violoncelle, et même parfois un orchestre symphonique venant en renfort tout en gardant la primauté du jazz !

De ce disque donc Count Basie nous donne le meilleur (Voir liste en photographie).

Par contre de ce (en 11) " Li'l Darlin' " Henri Salvador nous a donné " Tous les matins quand j'me réveille j'me mets un disque de Count Basie, il ne m'en faut pas d'avantage pour me donner du courage !"

Un disque qu'i faut avoir si nous aimons, ne serait-ce qu'un peu, le jazz.

Christian.
review image review image
33 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 13 octobre 2015
Tout a été dit sur ce célèbre disque du Count Basie Orchestra, enregistré en 1957, aussi je ne m'étendrai pas. D'ordinaire pas très fan du jazz de Big Band que je trouve souvent trop bruyant, j'ai toujours bien aimé celui ci. Sans doute parce qu'il sait ménager, entre deux passages du mur du son, des plages plus posées, propices à la réverie et à la méditation, mais pas seulement. Il y a aussi le travail extraordinaire du bassiste Eddie Jones qui maintient, discrétement mais surement, un swing implacable de bout en bout. Count Basie se révèle également un pianiste beaucoup plus subtil que ne l'aurait laissé supposer ce genre de musique. Enfin, les souffleurs, Thad Jones et Joe Newman à la trompette ou Eddie Lockjaw Davis et Frank Foster au sax, arrivent encore à tirer leur épingle du jeu, même si, d'une manière générale, le son est devenu, du fait des arrangements, plus monolithique.

L'enregistrement de cette version ci est mono, mais cela ne nuit pas à l'écoute . Elle comporte 16 titres, soit 5 de plus que la version originale. Seul bémol, le dernier titre chanté qui vient rompre un peu la belle unité de l'ensemble. Un titre dont on se serait volontiers passé...
44 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2001
Il faut se précipiter sur cet album de Count Basie car il est vraiment excellent. Il n'a pas pris une ride et contient des succès comme The kid from red bank ou Lil' darlin'. C'est un régal d'écouter encore et encore ce cd de Count Basie et de son orchestre.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2010
tout amateur éclairé de jazz doit avoir ce cd dans sa discothèque : incontournable !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2013
Un des tous meilleurs enregistrements du Count Basie Orchestra. Des arrangements luxueux et explosifs. De la bombe je vous dis!!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2010
Un CD de référence du maître Count Basie..... Mais bon, le Jazz en formule Big Band a évolué depuis 1957......
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,29 €
6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)