undrgrnd Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cliquez ici Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:15,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Grave est un des groupes qui ont façonné le son death metal suédois, brutal, froid, extrêmement sombre, aux guitares accordées super bas et à la production épaisse et lourde.
"Into the Grave" arrive un peu après le canon "Left Hand Path" d'Entombed, édité chez Century Media, résultat d'un travail de longue haleine puisque le groupe existait déjà depuis 3 ans sous d'autres patronymes sympathiques (Corpse, Putrefaction) et avait sorti quelques démos et splits dont les titres ont été en partie repris sur les albums qui suivirent.

Cet album possède probablement une des intros les plus brutales jamais faites, "Deformed", qui installe d'emblée un climat pesant en plus de proposer une musique d'une violence rarement égalée à l'époque (1991).
Suivent une dizaine de titres assez homogènes dans l'ensemble si l'on excepte l'intervention d'un clavier sur le morceau éponyme. Le chant guttural au possible de Jörgen Sandström associé aux guitares affreusement graves qui balancent des riffs simples mais meurtriers et une batterie qui matraque de manière simple mais tellement efficace, autant d'ingrédients qui participent ensemble à la pureté de petit bijou de metal extrême, fascinant à plus d'un titre.
Quant aux thématiques abordées dans les textes, elles sont encore classiques dans le sous-genre suédois: la mort, la putréfaction, la mort, la haine de la vie, la mort, les cadavres démembrés, la mort, la souffrance et la mort ; eh oui, vous avez bien lu, il y a un titre intitulé "In Love", aux paroles plutôt dérangeantes.
La production est signée Tomas Skogsberg, à qui l'on doit celle de quasiment tous les plus grands classiques de death suédois, de "Left Hand Path" à "Like an ever flowing Stream", en passant par "Dark Recollections" et "The nocturnal Silence", les premiers At The Gates et Amorphis -finlandais, ceux-ci-, pour ne citer que ceux-là.

En terme de line-up, il ne reste aujourd'hui qu'Ola Lindgren au poste de guitariste/chanteur.

Pour moi c'est clair: de tous les albums sus-nommés, "Into the Grave" gagne la palme. Jamais un album n'a autant senti la mort, de ce que j'ai pu écouter. Et son homogénéité est assurément un atout.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2013
COOL
C V CLIUHJ OL 987324 . 098UYRF 098R 098YRF 098YHf=kaezrf)zH OIUIYR9UOIJP FOIYU98Y DIUP9JPM 967+6+9+ PIYE9D86FG DETGFGF DFDCD DFD SQRFZAGF
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus