undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles20
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 août 2015
Du rock et du vrai! Fan des stooges et de Iggy pop, je me devais de l'avoir dans ma collection de CD. Les guitares nous électrises et le groupe nous joue des airs de punk rock sauvages. Là dessus se rajoute la voix de l'iguane, et c'est parfait. Une musique qui parait brouillon, mais il n'en est rien. Personnes ne les a égalé. Sans conteste, il faut posséder cet album des stooges, et se le repasser de temps en temps; çà fait du bien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2014
qui ne conait pas les stooges peut y aller les yeux fermés ! naissance du rock avec iggy pop avant sa carrière solo ! seulement merci amazon j'étais dans la section vinyle quand on m'a proposé ce titre....et j'ai reçu un CD donc bien regarder
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2014
Téléchargement MP3 impeccable. Morceaux d'anthologie ... Avec quelques morceaux des CLASH et du VELVET UNDERGROUND: ambiance garantie ! Je conseille cet album à ceux qui ne connaissent pas ce son ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2013
The Stooges est le premier album éponyme du groupe de rock américain les Stooges, produit par John Cale. Il a été édité pour la première fois en août 1969. Deux singles en sont extraits : I Wanna Be Your Dog et 1969. La totalité des morceaux est écrite par l'ensemble du groupe. Il est largement considéré comme l'un des meilleurs albums de proto-punk. Avec les sons de guitare saturés de Ron Asheton, ses solos et textures à la wah-wah et des riffs basés sur les accords de puissances, il a également exercé un énorme impact sur ​​le hard rock et le heavy metal.

L'album est classé 185e meilleur album de tous les temps par Rolling Stone Magazine !

a ecouter assez fort !!!!!!!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2004
Très différent de l'album suivant Funhouse, il n'en reste pas moins dévastateur et efficace. Qu'il soit dur (1969, No Fun, I wanna be your dog) ou plannant (Ann Harbour) ce rock là vous place directement sur un siège éjectable juste avant l'effet Pop Corn. Pas étonnant que l'iguane Iggy ne puisse faire mieux depuis ces années là. Ce qu'il donnait avec ses Stooges relevait de l'état de grâce.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2013
ce cd n'a rien à prouver ,tout le monde connait , un classique la voix d'Iggy inchangée encore aujourd'hui .Que du bonheur
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2011
The Stooges: S/T Elektra (us 1969)
Cet album constitue à lui même une expérience traumatisante, Ils étaient quatre, le cheveu bien peigné et la mine patibulaire, s'affichant sur la pochette de la même manière que les Doors sur leur premier lp.
Nous étions en 1969, année de toutes les ruptures, le mythe hédoniste hippie s'évanouit le soir d'Altamont, l'optimiste généré par cette mouvance planétaire laisse place à une noirceur sans nom. Niché dans le coeur industriel des Usa, une ville banlieue grisâtre va délivrer une formidable décharge et re-dynamiser le rock n roll, une musique devenue avec le temps l'outil d'expression sonore de la jeunesse, se radicalisant en durcissant le ton. D'abord le Mc5, avec son live « Kick out the jam », puis les Psychedelics Stooges vont mettre le feu au buché.
Découlant directement de leur ainés de la scène garagiste américaine, puis rétrospectivement de la Brittish Invasion.
Les Stooges vont écrire, une des pages les plus violente de la musique contemporaine.
Iggy pop (Jim Osternberg), frêle personnage est traumatisé par le jeu de scène outrancier et vulgaire de Jim Morrison des Doors, Scott et Ron Asherton assemblent leur passé de délinquant juvénile avec le rock minimaliste et hypnotisant du précurseur Velvet underground.
Loin d'être des génies, comme certains ont pu le dire, ils contribuent néanmoins avec l'intervention d'un très bon producteur à créer un son agressif et dépourvue de mélodie, le rock psychédélisant de ces perturbés mentaux, s'appelle désormais Punk Rock.
John Cale, insuffle avec patience au groupe son sens structurel, implorant le batteur de jouer en rythme, tout en sommant le guitariste de baisser son amplis. Les Stooges sonnent, alors comme un vulgaire groupe de garage, mais l'intensité du jeu se fait apocalyptique. Bien plus extrême, que ce que le rock a enduré depuis, la croisade de Iggy et de ses potes débute par un prophétique 1969. La production est très propre, le studio n'est définitivement pas fait pour ce groupe.
Le terrain sur lequel évolue le quatuor d'Ann Arbor, éxige une liberté totale, les titres tous aussi mordant, dénonce un état second permanent chez ces ados en furie, la perversion du chanteur se heurte au mur de larsen édifié par un gratteux adepte des effets fuzzés.
L'exubérance de l'iguane va servir de fond de commerce à la conduite excessive de la couvée punk anglaise.
La première face du lp, s'achève sur une sorte de raga halluciné, ou le violon de Cale égraine des notes aigrelettes, se jetant sur les incantations hallucinées des musiciens.
La face b, semble truffée de perles infectées, les titres de facture commune, sont superbement mis en valeur par le travail méticuleux de l'ex Velvet underground.
No Fun permet à Iggy d'exulter avec une simplicité non feinte, son mal être... et Oui C'est pas drole, Ron se lance sur le solo final dans une course acide avec la voix enragée de l'iguane.
Au milieu de la face, se pose Ann, sorte de mid tempo vénéneux digne des grands Doors, La voix se fait lancinante, puis le tout dégénère en une mixture entêtante à peine plus digeste qu'un mauvais joint.
Bref, le produit délivré par ces primates, va en perturber plus d'un, sans pour autant faire des pirouettes au sommet des charts
Car pensez vous!!!! Qui pouvait supporter cet infâme magma incandescent plus de cinq minutes????
Le résultat sera sans appel, les Stooges resteront d'odieux spécimen, incapable de capitaliser sur une longue carrière.
Trop englué dans leur problème de dope, ce premier jet restera comme le seul album studio de ce combo maudit par l'histoire.
Le futur Fun House sera conçus dans une dynamique Live, une enveloppe sonore libre, où copuleront liberté et foire au profit d'une initiative à moitié raté... La Production de Don Gallucci est à chier. La pochette du lp laisse entrevoir la nature profonde de son contenu
C'est métalique KO.... non et rien à voir avec le séminale Stooges, ou les instrument pouvaient s'exprimer dans une proximité discernable.
Laissant l'auditeur dans une peur viscérale, face à un futur marqué au fer rouge.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 26 décembre 2011
Une approche délibérement minimaliste...

A mi-chemin entre Dietrich Fischer-Dieskau dans sa version de référence de "La Belle Meunière" pour la voix de Mr Pop et le Quintette de Budapest dans leur interprétation de "La truite" pour le choix basse, guitare, percussions, ces interprétations laissent un peu sur leur faim notamment pour le lied "Je veux être ton chien". La déclamation un "chantée/parlée" de ce petit commentaire humoristique sur la vie d'une saucisse entre deux petits pains fait un usage excessif du rubato.

Ceci étant, soyons large d'esprit. Il s'agit d'un premier opus ce qui, pour un chien, en conviendra a l'air de plutôt bien marcher...;
77 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2009
Un bon groupe et une sonorité originale.
Ce serait encore mieux avec un brin de positivisme supplémentaire.
Et quelques sourires sur la pochette.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2013
ben j'en redemande. mais il me reste encore 17 mots....
mot mot mot mot mot mot mot mot mot mot
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)