undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles58
4,8 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:8,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 octobre 2006
Ce 4eme album est celui de la consecration pour les anglais de Purple.

Aprés quelques succés d'estime ("hush"), le groupe sature et Lord (claviers, orgue), Blackmore (guitare),et Paice (drums)vont s'adjoindre Gillan(chant) et Glover(bass).Le vrai Purple est né, la pochette nous présente les 5 membres statufiés "in rock" à la facon des presidents americains au mont Rushmore, et la musique va les imposer comme des grands du hard avec ce son caractéristique orgue/guitare et la voie devastatrice de Ian Gillan (le plus grand chanteur du hard avec Robert Plant).

Tous les morceaux de cet album sont devenus des classiques du rock, et la cerise sur le gateau est "child in time", leur morceau phare avec "smoke on the water". Alors decouvrez ou redecouvrez les sans hesiter!
11 commentaire8 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2009
Avec cet album, DEEP PURPLE dépose les codes du Hard-Rock. Cet albmu qui date officiellement de 1970 a été composé à partir de juin 1969. Child in time, Speed King étaient déjà joués dès les premier concerts avec Gillan et surout Glover dont il ne faut pas négligé ses qualités de songwritter qui alliées avec les velleïtés de Blackmore de durcir son jeu et son rock (que l'on avait déjà entre-aperçu dans l'album "Chasing Shadow" avec Why did'nt Rosemary) ont certainement amené cet album à être le premier véritable album de Hard Rock.
Contrairement aux Led Zep I qui est plus un album de blues que de hard et le II qui traine encore un blues bien présent, IN ROCK s'en affranchi par des compositions hors de ces règles.
Le numéro un en ce qui concerne les albums de hard-Rock. Un incontournable pour les albums rock...
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2009
deep purple in rock que dire sur cette album magistralement innovent
dans ce début des années 70 les perles allaient pousser par la suite comme des champignons hallucinogènes et in rock est une perle dans les indispensables de la musique rock point final ... DAVIDWATERS
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2015
C'était les début du hard-rock, lent (par rapport à certains enragés de nos jours !) mais déjà bruyant. Disque découvert en 78, dans mon top ten (à emporter sur une ile déserte) depuis cette époque !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2014
AVEC MACHINE HEAD LE DEUXIEME SCUD DE DEEP PURPLE
ENORME LE MORCEAU CHILD IN TIME
LES PRECURSEURS AVEC LE DIRIGEABLE DU HARD ROCK
A AVOIR DANS SA CDTHEQUE
A ECOUTER ET A ACHETER
44 commentaires1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2007
"DEEP PURPLE IN ROCK" est LE sommet du Hard Rock!!! ni Led Zeppelin, ni Black Sabbath n'ont sorti un album aussi brut, aussi plein du début à la fin! ici, pas de ballade larmoyante ou d'interlude acoustique annecdotique et inutile! non, ici les VU mètres sont dans le rouge en permanence. pas de quartier! même un morceau comme Child In Time qui commence en douceur, se termine dans la furie la plus totale.... c'est du délire! Deep Purple refera d'autres excellents albums, mais jamais ils n'atteindront la folie dévastatrice de "In Rock"!

si il vous faut 1 seul disque de hard dans votre discothèque, c'est bien celui là!!!
0Commentaire7 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Là encore musique du passé qui n'a pas pris une ride. Groupe culte si il en fut. Cet album est un mythe, à découvrir pour les plus jeunes
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
tout est en place ici pour expliquer l énorme succès de l album suivant parlant des flammes du casino de montreux en suisse les fumées sur l eau smoke on the water :il suffit d écouter les boeufs qui on permis aux musiciens et spécialement a richie blakmore au meilleur de sa forme de composer l album avant de se retirer en Allemagne dans son château pour chanter avec sa femme des ballades medievales !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2007
Attention : un disque comme celui-ci, il en sort un dans le siècle.
J'attends celui du 21ème, alors peut-être sera -t-il celui des 2 siècles réunis !
L'intro de Speed King est glaçante, et que dire du solo de Child in Time ?
J'ai les frissons de haut en bas à chaque écoute...
Flight of the rat met la barre très haut aussi, et que dire de hard lovin'man ?
Bon, j'ai 1000 Cd à la maison, ce n'est donc pas du parti pris.
Mais réellement, une baffe comme celle-là on en prend une dans sa vie, et quand on quitte la terre, on monte au paradis avec les riffs de Blackmore, les hurlements de Gillan et la frappe de Paice.
Ce disque est terrifiant, à écouter tout à fond et en se recueillant
car il faut prier et espérer qu'il ne tombe jamais dans l'oubli.
Longue vie à Deep Purple !
0Commentaire6 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2014
CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK AOUT 1970 N°43 Page 63/64
5° Album 1970 33T Réf : Harvest SHVL 777
Pourquoi les Deep Purple n'ont jamais réussi à devenir l'un des big groups britanniques, cet album l'explique assez bien. Il n'est point question de qualité musicale, mais de choix pour un style bien défini ou un autre, et ses incessants changements d'objectifs ont très certainement nui à la popularité d'une formation qui possède tout pour devenir grande, le génie de la composition excepté (ce qui n'est pas négligeable : si les Deep Purple qui sont de bien meilleurs musiciens que les Stones, par exemple, savaient composer des thèmes aussi évidents que ceux de ces derniers, ils seraient aussi grands qu'eux ; c'est aussi simple que cela).
Permettez-moi d'avancer cette hypothèse que John Lord et son désir de respectabilité classique, son admiration pour le "maître" Keith Emerson, sont pour beaucoup dans cette instabilité musicale d'un groupe sans cesse partagé entre sa vocation profonde de hard rocker et ses ambitions de musicien universel. Comme si le hard-rock n'était pas une musique universelle. Comme si la virtuosité, au niveau de l'écriture ou celui de la composition, n'était pas un handicap, quand elle devient une fin en soi. Après sa tentative ratée de fusion du rock et du classique, Deep Purple reprend ici la mesure de ses ambitions et joue, tout au long des deux faces, la musique qui est la sienne. Le résultat en est un album intéressant, très représentatif des qualités et des défauts du groupe. Au rang des qualités, il faut compter un étonnant sens du drame 'Bloodsucker" et une science certaine de l'établissement de climats oppressants par de longs crescendos haletants qui explosent soudain dans les gerbes sonores de la guitare de Blackmore. Ce dernier aussi - comme les quatre autres, mais à un niveau infiniment plus élevé - doit être considéré comme une qualité, tant il est en train de s'imposer comme l'un des tout premiers guitaristes du monde. Qualité encore que le son du groupe, de plus en plus dense et de moins en moins confus, son qui doit beaucoup au travail de Lord; excellent accompagnateur quand il ne se laisse pas aller à des imitations sans intérêt de la "Danse du sabre" ou autres thèmes qui n'ont rien à faire ici. Deep Purple joue dur et vite, plus qu'il ne l'a jamais fait, sans réussir pourtant à se débarrasser tout à fait de cet emphatisme perpétuel, de cette grandiloquence inutile qui viennent parfois boursoufler de breaks démesurés des morceaux qui s'annonçaient sensationnels. Reste que les qualités de Deep Purple compensent largement ses défauts et que cet album, plus dur, plus tendu que les précédents, est sans doute le meilleur à ce jour d'un groupe qui sera très important bientôt, s'il décide à emprunter cette voie royale jusqu'ici ignorée de lui : la simplicité.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
3,41 €
8,21 €