cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles22
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 16 février 2007
En rupture avec le bluesy "Fresh Cream", Disraeli Gears crée le psychédelic Rock. Lorsque je l'ai posé la première fois sur ma platine, en ce milieu des années 60, j'ai entendu une musique révolutionnaire. Révolutionnaire par le talent de Ginger Baker, Jack Bruce et EC, par l'inspiration de Pete Brown, par l'audace du style qui rompait avec tout ce qui ce faisait à l'époque en matière de Brit Pop.

Du son sursaturé de la guitare d'EC sur "We're going wrong" aux arabesques de "Dance the night away" (mon morceau préféré devant "Sunshine of your love" et "Tales of brave Ulysses"),Cream crée un univers unique par sa créativité musicale. Et pourtant le meilleur était à venir à savoir "Wheels of Fire"
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2013
D'abord ce disque est fabuleux, leur plus connu et peut-etre leur meilleur. Puis la voix duchanteur. Puis il y a clapton qui a joue dans les yardbirds et j'adore ce groupe aussi. Puis c'est assez psyche. Puis effacez si cela vous gene, j'ai fait l'amour en ecoutant ce disque. Lolo
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2011
Certainement un des albums où Clapton y a laissé son empreinte la plus marquante.
Secondé par un batteur exceptionnel ,et un bassiste hors pair.
De bonnes compositions, dont le classique "sunshine of your love".
Enregistré en quatre jours à New York 11-15 mai 1967.
Un "grand " Classique" des années 67/68
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2014
Si la pochette de Fresh Cream pouvait évoquer celle de With the Beatles, style qui semblerait contenter les groupes débutants, celle de Disraeli Gears sera dans la lignée de Sergent Peppers, ou comment passer du noir à la couleur. Un peu comme les postes de télévision qui vont devenir capables de diffuser un bouton rouge sans qu'il soit nécessaire d’en mentionner la couleur. Le rouge est dominant dans cet album : la pochette, bien sur, mais aussi alerte rouge pour le répertoire à enregistrer : quelques maquettes, une idée par ci, par là, mais pas de quoi faire un disque. Clapton chante un « Lawdy Mama » qui se voit qualifié par le staff d’Atlantic de « shampoing psychédélique pour chien ». L’affaire sera pliée en 24 heures par leur producteur, Félix Pappalardi, le bien nommé, puisqu’il aura la paternité des lyrics et de la mélodie de Strange Brew, l’ensemble étant écrit en une nuit. On imagine l’urgence. Bruce dira que la ligne de basse sonne faux par rapport à la mélodie vu le collage postérieur fait en studio. Sunshine of your love ou comment les paroles des chansons tiennent à peu de chose : Pete Brown est parolier de son état. Lui aussi est obligé de faire nocturne et prolongations, obligé d’écouter et réécouter LE riff joué par Jack Bruce. A l’aube, voyant le soleil se lever, il lui vient à l’idée d’écrire « It’s getting near dawn and lights close their tired eyes ». C’est donc avec des valises sous les yeux que tout le monde se quitte, 7 ou 11 jours de sessions dans les jambes (1). Vu le succès phénoménal de l’album, ces sessions vont conceptualiser un nouveau mode créatif dans le monde musical, celui de l’improvisation en studio. Beaucoup d’appelés, très peu d’élus. Enfin, pour les frenchies, nous aurons la marque rouge du bouton de l’ORTF qui sera la seule Broadcoast à filmer le Cream de cette époque. Accessible aujourd’hui sur You Tube (2) « Cream Bouton Rouge ». Magique, comme cet album.
(1) Selon Clapton dans son autobiographie, 7 jours d'enregistrement / Selon Marc Roberty dans l'ouvrage de référence "Eric Clapton - The complete recording sessions", 11 jours du 8 au 19 mai 1967 / Selon moi, on s'en fout
(2) Clapton, Bruce, Baker Y racontent l'histoire de l'enregistrement de l'album, taper "Disraeli Gears". Extraordinaire avec Clapton montrant les plans de guitare de Strange Brew, Dancing the night away sur 12 cordes....
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2011
Sorti en 11/1967, "Disraeli Gears" est le deuxième album du premier super-groupe de légende à savoir Cream. Lorsque Eric Clapton, Ginger Baker et Jack Bruce, trois musiciens hors pair avec déjà de solides références dans le domaine du blues et du rock (Yardbirds, Bluesbreakers) se sont regroupés, cela a fait un sacré bruit dans le landerneau de la rock-music ! Et pour cause ! avec seulement 3 albums édités pendant la courte vie du groupe (j'ignore volontairement le dernier, "Goodbye", réalisé avec des reprises du groupe et seulement trois inédits !", ils ont fait faire un énorme bond en avant à la pop music, avec leurs racines blues et leur rock psychédélique souligné par le look de leurs albums. Faisant partie des meilleurs au monde dans leurs instruments respectifs, ils ont créé un style inimitable. Les riffs de guitare wah-wah, les soli de batterie rageurs et les ronflements puissants de la basse en ont fait des légendes. Dans cet album, on trouvera des titres célébrissimes comme "Sunshine of your love", "Strange Brew", "Tales of brave Ulysse", "Swlabr", autant de standards et de succès planétaires. Ils atteignent dans cet album une perfection dans leurs jeux inspirés et sauvages que beaucoup de groupes à l'avenir essaieront d'imiter. Juste un bémol, le dernier titre, "Mother Lament", qui a certainement été enregistré par une taupe de la maison de disque alors qu'ils étaient grave "pétés" et ajouté à la fin de l'opus pour faire le "bada", le bonus pour faire le bon poids..
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2012
Tout a déjà été dit ou écrit sur Disraeli Gears de Cream alors ce sera sûrement de la redite, désolé Msieur-Dames !

Cet album est le reflet d'une époque transposée parfaitement par des talents exceptionnels.

Ce n'est pas uniquement Eric Clapton et ses deux potes (Jack Bruce et Ginger Baker) mais bien un groupe, un très grand groupe, qui montre que le tout est plus grand que la somme de ses parties.

S'arrêter à Sunshine of your love serait une grave erreur, car tout l'album pose les bases du rock moderne. Plutôt que de s'extasier devant les trois ptits gars de Muse ou les Arctic Monkeys, on ferait bien d'offrir dès le plus jeune age cet album qui fait apprécier ce que l'Angleterre (certes expatriée aux USA à l'époque) a fait de mieux.

PS pour Amazon : on peut pas mettre 6 étoiles? ;)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2014
L'article commandé etait la version stereo j'ai reçu la version mono qui coute 11 euros de moins. je desire un avoir avoir sur une prochaine commande. Je suis un client fidèle et gros consommateur depuis plusieurs années. J'ai eu peu de problèmes avec Amazon, je compte sur vous pour répondre à mon problème.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2003
La musique de Cream nous rapproche tant des Dieux que du diable. Il fut un temps d'ailleurs, en 1966/67, où l'on lisait sur les murs de Paris : "Clapton is God".
Mais que serait Cream sans Jack Bruce. Son œuvre personnelle (hors Cream) comme compositeur, arrangeur et chanteur mérite le détours. Noter sa façon de placer sa voie en léger décalage par rapport au rythme. Enfin : apprendre à respirer dans son Traintime (Cream).
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2008
J'ai d'abord détesté ce disque (honnêtement, je ne sais pas pourquoi), avant, un soir, d'arriver à lui trouver des qualités, et, enfin, à l'aimer. Rempli de grands titres ("Sunshine of your love", "Dance the night away", "Tales of brave Ulysses", "SWLABR", "We're going wrong", "Strange brew"), l'album n'est pas parfait ("Mother's lament", "Take it back", "Blue condition" sont horribles), mais s'écoute sans heurts.
Toutefois, "Wheels Of Fire", double album mi-studio mi-live, est de loin le meilleur de Cream.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2007
cet album est à mon avis le meilleur disque de rock jamais sorti. Le groupe est à l'apogée de son talent. Un disque devenu, à juste titre, objet de culte. Tout amateur de musique en général, et de rock en particulier, se doit de le posséder. Un pur joyau 10 000 carats entré dans la légende.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)