Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 FRESH CREAM LIVE, 29 mars 2012
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
Des titres issus de Fresh Cream avec un "Sleepy time" de derrière les fagots, Clapton qui vous sort un solo à faire pleurer un désséché des glandes lacrymales et derrière ou plutôt à côté les deux monstres qui se haïssent l'un l'autre mais qui vous tiennent la baraque genre peinard...Du très grand...En plus à 7 euros c'est pas des plus abusifs...

Long Live Rock
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cream playing at their best which means live and improvisin', 31 décembre 2005
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream Vol 1 (CD)
Cream was basically a power trio that went super nova, which is pretty easy to do when you have Eric Clapton on guitar, Jack Bruce on bass, and Ginger Baker on drums. Their first album came out in 1966 and by the time their fourth album "Goodbye" came out in 1969 they had already disbanded. But one thing they proved with those four albums was that they were better on stage than they were in the studio, which explains why half the tracks on the last two albums were recorded live. Their last album was also their most successful, making it to #2 on the Billboard album chart, which explains why the next year their label came out with this album.
Four of the five tracks on "Live Cream, Volume 1" appeared on their debut album, "Fresh Cream." The fifth, is the traditional blues piece "Lawdy Mama," given the Clapton treatment. It also stands out as being the only track on the album that does not represent the band's jazz-oriented approach to rock music, which simply means that they were into high-energy improvisation and extended solos. Add to this list that the song was only 2:46 while "N.S.U." clocks in at 10:15 and "Sweet Wine" at 15:16 (without Baker, who co-wrote it, ever going off on an extended drum solo), and "Lawdy Mama" ends up being like a postscript to the rest of the album, where the emphasis is on their improvisational playing of what are basically blues tracks reved up to the rock level. To top everything off, it sure sounds a lot like "Strange Brew."
Cream and Led Zeppelin were both into doing tunes by the old blues masters, which we see here with Muddy Waters' "Rollin' and Tumblin,'" which is only a couple of minutes longer than the original. That is why the two monster tracks are the best on the album, because there are points where you do not even remember what song these guys were playing to begin with. The other thing of note with this album is being able to hear the band egg each other on during these tracks, which provides something a bit different and really captures what it was like at a Cream concert. What more would you want from a live album? Two years later "Live Cream, Volume 2" would come out, which includes "White Room," "Tales of Brave Ulysses," and a nice long version of "Sunshine of Your Love."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Primal Scream en live, 6 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
10/3/1968, le printemps pointe ses premiers bourgeons au Winterland de San Francisco.
Oubliez le mois mai, 1968 c’est mars 68 !. Un Winterland martien au devenir planétaire par la grâce de 3 extra-terrestres présents pour deux concerts qu’il faut indubitablement dédicacer à AEG Telefunken et IG Farber, inventeurs du « Magnetophon ». De ces 2 shows seront extraits le nectar de Wheels of fire, de Live Cream 1 et 2. Live Cream c’est d'abord NSU en appetizer. Maintenant qu’Opel a fait de Layla son jingle publicitaire et que Clapton a été sponsorisé par Volkswagen pour ses tournées, NSU, dont les premières paroles sont « Driving in my car », semblerait militer pour un style inédit, le R&B-A ou le « Rock Bagnole Allemande », appellation qui ne serait finalement pas plus stupide que le Rock Garage vampé par les Stooges ou MC5. Mais en fait NSU signifie « Non-Specific-Urethritis », un mal pour mâle, peut-être en rapport avec la suite des paroles: "Smoking my cigar". Live Cream, c’est ensuite Sleepy time time, titre aux bendings et pull-off chers à Clapton, technique doigtée qu’il affectionne tant, comme il s’en explique dans le film « Farewell Cream », démonstration époustouflante à l’appui. Sleepy time time, un coulis de notes suavement tirées et frappées, serties dans un écrin rythmique où se mêlent futs et basse, s’échangeant tantôt des flèches, tantôt des volutes, jusqu'à atteindre la totale harmonie d’un puzzle sonore finement assemblé. Un des chefs d’œuvre de Cream. Lawdy Mama, Maudite Mama plutôt, un gag en tant qu’enregistrement studio introduit dans un album live. Après cette farce, face B – vinyl oblige – Sweet Wine, ou « Lachez les fauves », 15 minutes d'une improvisation déjantée. Ce titre contient à la 12ème minute une envolée à trois, un maelström de notes déliées d’une telle fluidité qu’il est inutile de vouloir chercher un superlatif. Génies suffira. Enfin, Rollin and Tumblin, la marche finale où les talents de Jack Bruce à l’harmonica sont valorisés par la redoutable armada Clapton-Baker. Live Cream, ou le primal Scream en public d’un trio de légende.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE JACQUES CHABIRON MAGAZINE ROCK&FOLK JUILLET, 14 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
CHRONIQUE DE JACQUES CHABIRON MAGAZINE ROCK&FOLK JUILLET 1970 N°42 Page 77
7° Album 1970 33T Réf : Polydor 2383016
On pouvait craindre le pire, parce que les Cream sont encore susceptibles de rapporter des masses d'argent de par leur simple nom. Et au lieu d'un bon disque, on aurait aussi bien pu se retrouver avec les fonds de tiroir dont personne ne voulait entendre parler à l'époque où le groupe existait encore. Live Cream m'apprendra à ne pas faire confiance aux gens qui décident de la sortie de tels disques ...c'est à dire aux ex-cream eux-mêmes qui doivent être un peu soucieux de se voir un jour reprocher l'exploitation aisée de quelques millions de fans. Live Cream semble meilleur que "Goodbye" qui manquait un peu de cette unité que l'on retrouve avec plaisir ici ; faire suivre sur un même disque des enregistrements publics par des plages en studio reste une entreprise délicate pour ce groupe, tellement différent suivant l'endroit où il joue.
"Wheels Of Fire" échappait naturellement à cet inconvénient, avec un disque entier consacré à chaque période. Pourtant, "Lawdy Mama" provient d'une prie en studio mais sonne très "live" du fait d'un mixage similaire (à noter que ce titre ne diffère de "Strange Brew" que par les paroles !). Mixage qui, d'ailleurs, est sans doute bien supérieur à celui des séquences "live" précédemment sorties, où la basse étouffait tout les reste, ce qui était particulièrement gênant dans des titres comme "Spoonful"
et "I'm So Glad" (ça n'aurait d’ailleurs sans doute pas amélioré énormémént la qualité de ce médiocre morceau). Ici, on entend distinctement Clapton conduire de superbes solos, traversés (ou finis) par ces choruses renversants dont il garde l'exclusivité ; on entend Bruce faire semblant de soutenir un guitariste qui n'a pas besoin de support à son extase, on entend le martellement solitaire de Baker. Et, de temps en temps, tout le monde se retrouve miraculeusement pour une gerbe d'étincelles sonores, tout cela en vraie longue durée. Ils ne jouaient pas ensemble, mais ils s'entendaient si bien que c'était tout comme ...

MAGAZINE ROCK&FOLK JUILLET 1970 N°42 Page 36
"Blind Faith", un super groupe trop vite disparu. Deux des meilleurs musiciens pop anglais en firent partis : Steve Winwood et Eric Clapton, le "dieu de la guitare". Ritchie York, qui les connaît bien, fait le point sur la carrière de ces deux célèbres vétérans.
...... "J'aime écrire des chansons religieuses du genre "In The Presence Of The Lord". C'est drôle, après avoir entendu cette chanson, des gens m'ont dit que les même mots étaient dans les Écritures. C'est une incroyable coïncidence. Mais je trouve que les chansons en forme de prière sont ma plus grande inspiration. Constamment, je remercie le Seigneur d'être sur terre, je le remercie de m'avoir donné de don de jouer et de rendre les gens heureux. Et maintenant, il me donne la force de chanter et de communiquer avec les gens. C'est à lui que je le dois.
J'adore le Gospel. J'adore Aretha Franklin, qui vient du Gospel. J'ai enregistré un titre avec elle, une fois, "Good To Me As I Am To You", de l'album "Lady Soul". Ce fut une expérience inoubliable.
1968 33T Lady Soul ‎ - Atlantic SD 8176us

...."Mon association avec Delaney et Bonnie s'est révélée, humainement et musicalement, très différente de celle avec les Cream. J'étais très désorienté au temps des Cream. ce n'était pas comme cela que j'avais envisagé le groupe, ce n'était pas le sentiment que j'avais espéré. Ça ne coïncidait pas. C'était très étrange. J'aime beaucoup de choses que nous avons faites ensemble, mais il y avait quelque chose qui n'allait pas quelque part. Il y avait une faille, une faiblesse."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CREAM live !, 1 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
Je toujours était fun de Cream live et non de ces mièvrerie qu'ils enregistrées en studios. Quelle contraste entre les 2 interprétations ! C'est hallucinant même encore aujourd'hui ! Impossible que ce soit les mêmes personnes ! A écouter et réécouter - du génie pure..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Souvenir d'enfance, 14 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
Un groupe mythique que je n'ai jamais vu en "live" (trop jeune) mais écoutez NSU avec son intro montants et ses refrains explosifs! Hey, écoutez le tout!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Quelle période !, 11 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
Un cd qui fait partie d'une compil en 2 volumes. Que quelques morceaux , mais quelles interprétations ! Ecoutez !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 SWEET WINE, 24 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Cream (CD)
UN CD OU 4 TITRES LIVE A SAN FRANCISCO ENREGISTRER LE 7 9 ET 10 MARS 1968 ET UN LAWDY MAMA EN STUDIO .EN TOUT 5 CHANSONS POUR UNE DUREE DE 42 MINUTESAVEC UN TRES BON SON
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Live Cream
Live Cream de Cream (CD - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit