Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 toutes commoditées à proximité, 18 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : All Mod Cons - Édition Limitée (CD)
Nous sommes en 1978, le gang de Woking s'affiche comme un des plus gros vendeur de disque du royaume uni, en douze mois Weller, Buckler et Foxton on sorti deux 33 tours et six singles pêle mêle In the city, All around the world, Modern world, News of the world, David watts et le fameux Down in the tube station at midnight....

Dans l'impasse artistique, Paul se résoud à abandonner la solution de facilité, il travaille d'arrache pied pour sortir des notes correctes de sa rickenbacker, chante de mieux en mieux et s'attache à la redécouverte de ses glorieux ainés Les Kinks, le reste de la troupe n'est pas en reste Bruce le bassiste peut tutoyer feu John Entwhisle des who et enfin le Rick frappe juste....

En fait ce troisième disque reste le meilleur du groupe celui de la maturité un peu comme Revolver pour les Beatles, ils ne sont pas vieux les bougres (moyenne d'age avoisinant les 20 piges) et déjà peuvent se vanter d'avoir un public fidèle et inconditionnel!

Sur la pochette, comme sur les precédentes les trois membres arborent la tenue tirée à quatre épingles de rigueur, le chanteur et le batteur portent la coupe mod type: les cheveux ras et les pates en pointe, le bassiste reste fidèle a son tapis en forme d'hérisson, s'exhibant dans ce qui paraît être une pièce vide de fond jaunatre au parquet en bois laminé.

Selon la position de chacun la hièrarchie est respecté, paul est au centre entouré de ses employés, un peu comme pour les groupes des sixties (regardé les photos des stones, kinks etc).

Lors de son premier pressage, ce lp proposait en guise de note de pochette le manifeste du mouvement mod, sur le label (comprenez la languette ou se trouve les coordonnées de l'oeuvre proposé sur le support) figure la cocarde inversée de la Raf, un cercle concentrique bleu blanc rouge représentant l'emblème des mods!

En fait la traduction du titre « all mods coms ce qui donne en forme non abréviée all moderns convenience » ce qui signifie à proximitée de toute commoditées.

Il souligne le coté ironique, puis irradie une nouvelle fois le mythe du puritanisme britanique.

En douze track et une cover tout est passé à la moulinette, l'alienation de la population face à la societé de consommation, dénonciation du racisme, rejet de la facilitée énoncé par le trin trin quotidien, romantisme, hymne à la gloire du faste désuet de la hautes bourgeoisie ....

Comme par le passé, tout est écrit avec justesse et clairvoyance, ici ils ne font pas dans le superflu.

Ils se payent le luxe de reprendre Le classique des Kinks (en single et sur le lp) David watts qui deviendra un de leur plus gros succé sur scene.

Le disque est enregistrer à londres sous la direction de Vic parris, s'accroche à la 6 éme place des charts de l'époque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 album historique, 16 décembre 2007
Par 
Bergeot Olivier (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : All Mod Cons (CD)
Pourquoi tergiverser, All Mod Cons est le plus "grand" album des Jam. De la colère rentrée de Mr Clean aux harmonies de It's too bad, le talent éclate sans retenue. Après le demi-échec de The Modern World sorti trop vite, ALL MOD CONS est l'album de la maturité (à 20 ans pour Paul Weller!) celui qui lance en même temps cette série de singles hallucinante: When you're young, Strange Town, The Eton Rifles, Going Underground qui allait secouer l'Angleterre nouvellement thatchérienne. Alors, écoutez All Mod Cons, To Be someone (les premières affres de la célébrité), et ces ballades comme English Rose et Fly, toutes d'économie et si poignantes pourtant. Un talent brut est en train de naître qui presque 30 ans après continue de briller.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 All is here, 25 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : All Mod Cons (CD)
Voici l'album des Jam à posséder, loin de toutes les compilations qui on fleuries depuis, ici tout est cohérent, aboutissement de 3 essais réussis (In the City, This is tThe Modern World), celui-ci est sur la premère marche. L'album Settings Sons meritera aussi d'être sur la liste, après on pourra se tourner vers une compiltation des Extras et tubes que ces 3 géniaux musiciens on engendrés.
(Juste un bémol pour la pochette)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

All Mod Cons
All Mod Cons de The Jam (CD - 2007)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit